Archives de Tag: réponse à un blog

Nicolas porterait-il des oeillères ?

Le dernier billet de Nicolas m’étonne.

Pourquoi serait-il crétin d’aller consulter le programme des candidats, quand bien même on les exècre ?

Ne serait-ce pas là un bon moyen de confirmer nos opinions en constatant que l’inverse nous déplaît ?

Ne serait-ce pas là un bon moyen de s’ouvrir à certaines idées qui ne sont peut-être pas si différentes des nôtres ?

Vraiment, ce billet m’étonne.

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Journée de l’homophobie

Justin Bieber Sex Action FigureJournée de l’homophobie homosexualité oblige, je vais répondre au questionnaire de Corto, grand défenseur de la cause homosexuelle. Avec humour, parce qu’il le mérite !

– Quand et pourquoi avez-vous choisi d’être hétérosexuel ?
Je n’ai pas choisi, je le suis. L’hétérosexualité est naturelle, j’entend par là que c’est la Nature qui l’a voulu ainsi, pour la reproduction des espèces. Je ne pourrais d’ailleurs pas l’expliquer. Je ne crois pas que cela vienne de l’éducation. L’homosexualité vient de l’éducation je pense par contre. Ce qui n’a rien de reprochable, disons que j’ai si j’ai dû choisir, je l’ai fait très inconsciemment.
– Qu’est ce qui a causé votre hétérosexualité ?
L’hétérosexualité n’est pas une conséquence de quoique ce soit, et puis, c’est redondant avec la première.
– Avez-vous choisi volontairement d’être hétérosexuel ?
Idem.
– Pensez-vous qu’on puisse devenir ex-hétérosexuel grâce à une thérapie ?
Bien sûr. Avec un thérapie, on peut transformer un capitaliste affirmé en communiste, on peut transformer un raciste en défenseur des peuples, on peut faire beaucoup de chose avec une thérapie. Des fois, on appelle même cela propagande ou lavage de cerveau.
– A qui avez-vous révélé votre hétérosexualité ?
Ce qui est bien avec l’hétérosexualité, c’est qu’étant la norme (au sens très objectif du terme), on a pas besoin de le révéler.
– Comment vos parents ont réagi lorsque vous leur avez dit que vous étiez hétérosexuel ? 
LOL. Les homosexuels voudraient-ils nous faire culpabiliser ?
– Est-ce que vos collègues de travail sont au courant de votre hétérosexualité ?
LOL.
– Est-il possible que votre hétérosexualité ne soit qu’une phase et que cela passera quand vous serez plus vieux ?
Je ne crois pas non.
– Est-ce que votre hétérosexualité ne serait pas le résultat d’une peur névrotique des personnes du même sexe que vous ?
Mes amis sont principalement des hommes (des vrais), ce qui invalide l’hypothèse d’une peur névrotique non ? Auriez-vous peur des filles ?
– Comment faites vous pour rencontrer d’autres hétérosexuels ?
Je blogue.
– A quoi reconnaissez vous les autres hétérosexuels ?
Ils embrassent des filles. (leurs vêtements aussi).
– Comment peut-on trouver du plaisir dans un rapport hétérosexuel ?Dieu du stade erotic sex
Comme dans tout rapport non ?
– Qui fait l’homme et qui fait la femme dans un rapport hétérosexuel ?
Vous vouliez dire homosexuel ?
– Considérant la fréquence des divorces, pourquoi y a-t-il si peu de relations stables chez les hétérosexuels ?
Effet de mode, consommation, volonté de liberté, bla bla bla.
– Pourquoi les hétérosexuels ont une vie sexuelle si débridée ?
Allez savoir !
– Si vous deviez avoir des enfants, souhaiteriez-vous qu’ils soient hétérosexuels, connaissant les problèmes auxquels ils auraient à faire face plus tard ?
Je préférerais qu’ils soient hétérosexuels pour ne pas avoir à choisir ma réaction face à leur homosexualité.
– Une grande majorité des gens qui brutalisent les enfants sont hétérosexuels. Pensez-vous qu’il soit raisonnable d’exposer vos enfants à des enseignants hétérosexuels ?
Une grande partie des nazis était allemande, est-il raisonnable de côtoyer des Allemands (je rigole, c’est pour le Godwin Point)
– Pourquoi insistez-vous à montrer avec autant d’évidence votre hétérosexualité et à en faire un tel spectacle ?
Nous n’organisons pas d’hétéro pride, nous.
– Ne pouvez-vous juste pas rester vous-même et rester discret devant les enfants ?
Tous les enfants n’ont pas à faire à Mickael Jackson.
Gay Pride Plumes Homosexuel

Bon les Hétéros, vous arrêtez de vous montrer ?!

– Considérant les menaces de surpopulation, comment la race humaine pourrait-elle survivre si tout le monde était hétérosexuel ?

Comment la race humaine pourrait-elle survivre si tout le monde était homosexuel ? Ah ! Et puis, on a inventé la guerre, et Dieu la maladie.

Tiens j’ajouterai bien une question :
Puisqu’à la lumière de ce questionnaire, l’homosexualité semble être un choix que l’on fait à un certain moment de sa vie, pourquoi ne pas revenir sur sa décision et éviter ainsi de parler à tout le monde de la cause homosexuelle ?
Alter-Oueb (qui a un arc-en-ciel sur son blog), Bembelly, Alexandre, Vlad voire même Minijupe ou Zette doivent avoir leur avis sur la question !
En supprimant l’homosexualité, on supprimerait l’homophobie aussi…

21 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Le vote utile a fait des petits

Steve Jobs AppleLomiG, que je n’ai pas l’honneur de connaître, dit qu’il votera Aubry en 2012 si elle se présente, parce qu’il pense que si l’UMP se fait gicler au 1er tour (il faudrait que beaucoup de gens fassent comme lui), elle se refera libérale comme les vrais gens de droite l’aiment.

N’ayant pas lu sa réponse, je ne m’avancerais pas trop sur ce qu’il a dit. Toujours est-il que Nicolas, lui, n’est pas d’accord, et pense que cela pourrait au contraire, la rendre encore plus socialiste, pour gagner les électeurs qui lui ont manqué.

La question qui m’est posée est, si je ne me trompe pas, qu’est ce que j’en pense ?

Cette question me rappelle le débat du vote utile. J’ai toujours considéré que l’on votait pour ses opinions. Le but d’une élection, c’est de donner la chance (ou la possibilité pour être plus cartésien) aux citoyens de décider qui va les représenter/gouverner, c’est de représenter l’opinion dominante. En faire un calcul stratégiquement politique me semble malsain, pas incompréhensible, mais malsain. Rien ne nous en empêche mais on détourne la chose.

Seulement LomiG soulève un problème intéressant, comment fait-on quand il n’y a pas de candidats en phase avec nos idées ? On vote pour Bayrou ? 😀

On fait ce calcul dans l’espoir qu’à la prochaine candidature, les candidats se soient rapprochés de notre idéologie ?

Personnellement, je pencherai pour un « On vote pour celui dont les idées sont les plus proches des nôtres et on s’investit pour faire bouger les choses ». C’est beau et utopique. On dirait un Mac (ça c’était gratuit).

Est-ce que par hasard Bembelly, Antonin Moulart, Marco et Romain auraient-ils des avis ?

6 Commentaires

Classé dans Éclairs moi de ta sagesse

Voter à 16 ans ? oui, mais… non

Alexandre me demande ce que je pense de la proposition de Christophe Girard, adjoint au maire de Paris, sur le droit de vote à partir de 16 ans. Je vais me contenter de citer et de commenter ce qu’ont déjà répondu Nicolas (en gris) et Xerbias (violet) et bien sûr le texte original d’Alexandre (en bleu).

La proposition de C. Girard avait pour but de donner un signal fort à la jeunesse, de les remettre au coeur du débat.

« L’autre argument consistant à dire que ce serait envoyer un « signal fort à la jeunesse » […]

Donner un signal fort à la jeunesse n’est certainement pas jouer au démago en leur laissant croire qu’à 16 ans, ils ont les clés nécessaires et suffisantes pour s’exprimer face aux principaux enjeux de notre société. Vous, me direz que vous en connaissez un paquet qui ont le droit de voter mais qui ne possèdent pas non plus ces clés, c’est vrai hélas mais raison de plus pour ne pas en rajouter ! »

Voilà ce qu’on appelle du populisme. Il suffit de jeter un oeil à la conclusion de l’adjoint :

« Dans un contexte international de soulèvement et de quête d’émancipation portés par les jeunesses, la gauche française pourrait, en acceptant cette proposition, être au rendez-vous d’une France en mouvement car plus démocratique et plus responsable. »


On rebondit sur les évenements du Maghreb, on fait virevolter quelques idées de revoltes, de vent de libération, de modernité, de pouvoir de la jeunesse, et on recolle très vite ça à la gauche.

« Pour des politiciens désespérés de se faire bien voir par la jeunesse, cette proposition peut paraître attrayante. »

« Voilà de parfaites victimes potentielles du populisme le plus démagogique, et des cibles manipulables à souhait. »

Seulement, c’est un populisme qui ne peut séduire que l’infime partie des moins des 18 ans s’intéressant à la politique. Et le jour de l’élection, rappelons que ceux-ci n’auront pas encore le droit de vote, et ne pourront donc pas voter pour le candidat qui proposerait cette mesure, bref, un caillou dans l’eau stagnante de la jeunesse de ce pays qui se désintéresse complètement des moindres soucis politiques, voire qui en ont même une aversion.

Pour pallier ce problème d’intérêt, Alexandre propose un test de culture politique.

« A partir de 16 ans, un jeune pourrait faire une démarche volontaire de demande du droit de vote « anticipé » , à sa mairie. A l’occasion de sa « Journée Défense et Citoyenneté » qui a lieu généralement dans l’année de ses 16 ans, ce jeune […] passerait un « test » supplémentaire, de culture politique. Pas le genre de questions pointues […] mais basiques, portant, par exemple, sur la connaissance des anciens Présidents de la République, sur le fait d’être capable d’attribuer à un ancien Premier Ministre de la 5e République son parti d’origine parmi plusieurs choix etc. Le jeune ayant réussi ce test se verrait offert le droit de vote.

Voilà un moyen simple de permettre à des jeunes motivés et intéressés par la politique de s’impliquer davantage. »

Tous les fils de militants politiques, qu’ils soient intéressés ou non, feront ce test, sous pression de leurs parents qui leur auront fait réviser leur Vème République. Je rigole, ça ne doit pas représenter beaucoup de gens.

Par contre, je suis dubitatif sur ce test, je pense avoir la capacité de voter et pourtant je ne connais pas les partis d’origine de tous les premiers ministre de la Vème. D’autant que si l’on se réfère à H16

« Tu ne m’as pas demandé mon avis mais je te le donne quand même : le droit de vote, ça devrait être à partir de, mettons, 60 ou 65 ans, quand on a acquis suffisamment d’expérience pour pouvoir l’ouvrir. Et encore. »

Voter n’est donc pas à mettre en relation avec la culture politique ni même les connaissances en matière de politique. Bon nombre de citoyens votent par instinct ou suivent l’avis d’un proche sans plus réfléchir que cela. Par contre, voter, c’est se responsabiliser. C’est assumer le devenir du pays. Ne pas voter, c’est d’ailleurs le choix très égoïste de se déresponsabiliser.

« Et puis comment autoriser quelqu’un à voter s’il n’a pas à assumer directement les conséquences de son vote, puisqu’il n’a aucune responsabilité à assumer !

Le droit de vote doit faire partie des droits et devoirs que l’on acquiert à sa majorité qui, jusqu’à nouvel ordre est à 18 ans ! »

De ce fait, je suis pour qu’on laisse le droit de vote aux personnes majeures (je ne disais certainement pas cela à 16 ans…). Pour remettre au coeur la jeunesse, une initiative que je trouvais correcte, c’était le conseil municipal jeune, qui émet des idées pour la ville sous l’oeil bienveillant des élus. 


15 Commentaires

Classé dans Éclairs moi de ta sagesse

Et moi, pourquoi je (re)viens visiter un blog ?

Question de la Marraine du Multi qui rebondit chez Nicolas pour ricocher chez Gildan qui me renvoie la balle, enfin la question.

Pourquoi je (re)viens visiter un blog ?

C’est simple

1) c’est une source d’information agréable à lire et qui m’est plus accessible que les grands quotidiens, la radio ou la télé. Je n’ai jamais été autant informé que depuis un an sur les problématiques politiques, les idées des partis et les problèmes de société. Que ce soient des blogs politiques, société, mutlithématiques, artistiques, geek ou je ne sais quoi, ils sont une source d’info constante. C’est appréciable. Vraiment. On réflechit, on répond, on s’exerce au débat, on évolue, on se conforte dans des positions : on est actif. Cette sensation d’être in me plait bien.

2) Les blogs, c’est cool. L’ambiance est sympa, les tauliers souvent charismatiques, l’écriture agréable (ya presque de la redite là). C’est un petit peu des bistrots du web où l’on va discuter, rigoler, avec qui on tweete des conneries, avec qui on teste des trucs informatiques. Une sphère sympathique et sans cesse en activité.

Pour ces deux raisons, la liste de mon Reader augmente de jour en jour, on prend du plaisir et on trouve de l’intérêt à suivre des blogs. C’est simple.

7 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Puisqu’il faut s’expliquer

Oui il faut s’expliquer. Le dernier billet a donné lieu à un débat. Normal, nous sommes dans la gauchospère, ce billet critiquait très fermement une section du MJS, mouvement rattaché au PS, que personne ne grogne aurait été su prenant.

Dans les articles de Corto et d’Alexandre, dans le billet de Nicolas, mêmes réaction. Dans la réponse même de la présidente des jeunes socialos, même réaction. « L’UMP fait pire ». C’est peut-être même encore plus flagrant chez cette dernière (nous démontrant ainsi comme on fait bien de la qualifier de ‘responsable’ politique).

Je vous mets le commentaire que j’ai laissé chez Nicolas, en réponse à son billet et à celui de Laurianne Deniaud (qu’il faut lire, vous me direz ainsi si je me trompe).

« Désolé Nicolas que tu le prennes trop personnellement, je m’adresse à tous les blogueurs de gauche.

La seule chose que vous trouvez à dire est « à l’UMP ils font pire », c’est navrant.

Arrêtez de tout mélanger, je ne suis pas un défenseur de l’UMP, je lis juste tous les jours les billets que vous écrivez pour critiquer le gouvernement et ce parti, je vois juste le nombre de démissions que vous demandez ; alors oui aujourd’hui, quand j’ai eu connaissance de cette affiche parce qu’elle a été ressortie, pas par Copé, ne détournez pas la chose, mais bien par le MJS, j’en parle et je critique.

Votre Laurianne est à l’image de tous les autres, elle tente de noyer l’affaire en disant que l’autre camp fait pire…

Chaque paragraphe n’est qu’une attaque contre l’autre camp pour ne pas avoir à assumer. des exemples ?

« celui-là même qui posait devant une affiche de l’UMP et des jeunes pops qui pourrait, si on le voulait, prêter à bien des polémiques »

« J’avais déjà dit ce que je pensais de l’irresponsabilité de l’attitude d’apprentis sorciers des jeunes UMP »

« il a déjà été précédé par de multiples propos scandaleux de Christian Jacob, de Brice Hortefeux, de Nadine Morano et de bien d’autres. »

« Pendant qu’on parle de cela, Copé parle-t-il de la Libye ? » (ou comment se discréditer au possible en partant sur un sujet qui n’a rien à voir…)

« A comparer et à analyser, les positions et les propositions politiques respectives de l’UMP et des jeunes pop sur leurs sites avec celles du PS et du MJS. »

pitoyable comme défense, je garde ce commentaire pour un billet »

J’ai oublié ce passage sympa « Et des propos de ministres de la République ne sont définitivement pas du même ordre que cette fausse cabale. ».

C’est vrai, des propos de ministre ne sont pas du même ordre qu’une comparaison avec Hitler, heureusement pour nous.

Ce qui m’amuse beaucoup dans cette histoire, c’est de voir comment tous les socialistes blogueurs prennent l’affaire à coeur, peu habitués à ce que les rôles s’inversent. Ce qui m’amuse, c’est que tout est toujours prétexte pour en remettre une couche sur l’UMP. C’est d’ailleurs de toujours tout ramener à l’UMP. Quand ils arriveront à aller au delà d’une défense en forme d’attaques déplacées…

« la sombre affiche du MJS dont tout le monde se fout », les gens s’en foutent au moins autant que de l’avion de MAM, du « casse toi pov’ con » de Sarko et de tous ces « scandales » qui vous font écrire des billets.

Et qualifiez moi d’anti-socialiste primaire que vous ne ferez que vous discréditer encore davantage.

 

17 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Nos élus les élites

Une chaîne très intéressante tourne ces temps, lancée par Gabale.

Il est question de savoir comment faire pour que les élus représentent un peu plus le peuple, ceci après observation de ce joli tableau produit par l’Observatoire des Inégalités.

 

L’exemple est pris sur les ouvriers (ce sont des gens de gauche qui s’inquiètent des ouvriers… :P) : alors qu’ils représentent 28% de la population active (les chiffres ne portent que sur les communes de plus de 3500 habitants, faut-il le préciser), ils sont en sous-représentation chez les conseillers municipaux, quasi-inexistants chez les Maires, et totalement absents de l’hémicycle.

Plutôt que de savoir comment faire pour qu’il y en aient plus, ce que je trouve bête, je vais plutôt m’intéresser à pourquoi n’y en a t-il pas plus.

A mon avis, deux raisons expliquent cela :

– Premièrement, les ouvriers ne se présentent pas. Ou peu. Les ouvriers sont peut-être un peu plus touchés que les autres catégories présentées dans ce tableau par la crise, les problèmes financiers, etc. D’où un intérêt peut-être moindre pour la politique, préférant régler leur petite situation avant de s’occuper de celle des autres (la tournure de la phrase les ferait presque passer pour des égoïstes, ce n’est pas le but). Rappelons que voter ou se présenter à une élection, c’est un droit et non un devoir. On ne peut donc pas forcer des ouvriers à se présenter, on peut donc difficilement se plaindre de leur sous-représentation.

– Deuxièmement, les gens ne veulent pas voter pour des ouvriers, sauf peut-être les ouvriers eux-mêmes. Je ne veux aucunement les considérer comme incapables d’assurer des fonctions d’élus, mais je pense qu’il est plus « rassurant » de voter pour quelqu’un qui donne l’impression d’être plus apte à la politique (la tournure de la phrase les ferait presque passer pour des incultes, ce n’est toujours pas le but). J’ai un ami par exemple qui voue une admiration absolue pour quiconque sort de l’ENA, et pense que tout membre du gouvernement doit en sortir. Et pourtant, il se veut du mouvement ouvrier. A plus petit échelle, on n’attend pas qu’un maire ait fait l’ENA, mais on peut attendre à ce qu’il sorte d’une bonne école, ou qu’il ait déjà fait de la politique, ou que ce soit un intellectuel. Mais le tableau est sans doute faussé par le fait que les communes de moins de 3500 habitants soient ignorés, ce sont dans celles-ci, majoritaires en France, qu’il y a le plus d’ouvrier, et qui ont souvent des ouvriers, ou en tout cas des gens du peuple, à leur tête.Charlie Chaplin et les Temps Modernes

J’en viens maintenant à expliquer pour il ne faut pas vouloir imposer des ouvriers dans les hautes fonctions. D’une part, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’ouvriers élus qu’ils n’y a pas d’élus qui les représentent : il me semble que certains partis de gauche en font leur combat d’ailleurs. Enfin, tout comme j’ai déjà expliqué pourquoi il ne faut pas imposer la parité en politique, il ne faut pas imposer une certaine catégorie sociale en politique. On doit être élu pour ses compétences par pour son origine.

L‘important, c’est qu’il y ait, à la base, la même possibilité pour un ouvrier et un pour un énarque d’être élu. Après, c’est à eux de prendre leurs responsabilités et de se présenter, les statistiques tendent à montrer que ce sont plutôt les intellectuels qui font ce pas ou que ce sont en eux que les gens ont plus confiance, voilà tout.

Sont invités à participer : Marc Vasseur,Romain PigenelRomain BlachierJuanDagrouikYannNicolasSeb MussetDedalus, ou encore Juju et Melclalex. La RénovitudeAbadinte, DPP, GdeC, Elmone, Loudl, Dadavidov, El Camino, et l’oiseau. Un raleur de plus, Gérard Mentor, le Griffon.

J’ai lu leur réponse : Variae, Homer, Stef.

14 Commentaires

Classé dans Éclairs moi de ta sagesse