Archives de Tag: planète bleue

Ôde à la Planète Bleue

Raie aigle, plongée aux Illes MedesC’est le billet de Dominique qui me pousse à écrire celui-ci. Une éloge de la planète bleue, un récital pour ses océans, une admiration pour ses créatures.

Personne ne doute de la beauté des fonds marins, on sait. Personne ne doute de l’existence des pittoresques poissons clown virevoltant dans les anémones au gré des courants et de leur humeur, on a vu Le Monde de Némo, personne ne doute de la grandeur du ballet que réservent baleines et dauphins à ceux qui daignent s’y intéresser, on a vu Flipper, on a vu des images.

Beaucoup de films, d’oeuvres, ne me semblent pas assez forts, manquent de la puissance du réel en fait. J’ai la chance d’avoir contempler quelques uns des océans, quelques une des mers, de cette planète, et de rencontrer ses habitants. Que ce soit depuis la surface ou au plus près de ses coraux. La raie aigle qui illustre ce billet est une des photos que j’ai pu prendre en plongée aux Illes Medes (Espagne). De même que l’étoile de mer qui suit. Il m’est assez compliqué de vous communiquer l’humilité que l’on ressent lorsqu’est à 20 mètres sous les flots, lorsque les rayons du soleil perçant l’étendue marine colorent coraux, coquillages, poissons dans des nuances que n’importe quel artiste envierait.

Mais il y a quand même un moyen. Certains films, laissant de côté la narration pour laisser la Nature nous guider, des films dont l’esthétique n’est que le reflet de celui, bel et bien réel, que nous côtoyons. Que nous côtoyons et que nous

Etoile de mer, plongée aux Illes Medes

détruisons. Regardez Home de YAB, regardez Un jour sur Terre, regardez Océans. Enivrez-vous. Et puis regardez The Cove, sur le massacre des dauphins dans la baie de la honte. Contemplez le triste spécialiste du combat démesuré d’une espèce contre une autre. Prenez le recul de comprendre ce que nous représentons.

Je sais, vous connaissez ce discours moralisateur maintes fois répétées par toutes les associations écologiques. Tellement répété que vous n’y croyez peut-être même plus, le reléguant à une place de slogan publicitaire.

Et pourtant, prenez un masque, un tuba, des palmes, et vous comprendrez… Elle vous fera comprendre.

5 Commentaires

Classé dans Éclairs d'art