Archives de Tag: Peter Jackson

Le Hobbit 3 : heureusement c’est fini

Thorin Hobbit 3 King Dwarf

Oui, ça commençait à faire long – (c) http://www.thehobbit.com

Joyeux Noël. Je le pense vraiment. Noël m’a toujours plus marqué que mon anniversaire, et que tout autre jour. Et cela me semblait une bonne introduction pour un billet qui lui, ne sera pas si gai : j’ai vu le Hobbit 3 (la bataille des 5 armées).

On m’avait averti que c’était une grande bataille. Immédiatement me sont revenues les scènes des Seigneurs des Anneaux 2 et 3 : le gouffre de Helm, la défense de Minas Tirith… La décéption est énorme, inutile de le cacher plus longtemps. J’étais déjà très déçu par les deux précédents opus du Hobbit : mous et sans tension. Et celui-ci continue d’enfoncer un clou qui n’en demandait pas tant.

En dehors de l’histoire, qui ne pouvait pas vraiment surprendre, c’est surtout la manière de filmer, la réalisation à proprement parler, qui fait défaut. Les vingt premières minutes m’ont semblé être l’oeuvre d’un stagiaire de 3ème qui vouerait un culte à Peter Jackson sans en avoir compris les codes. C’est présomptueux de ma part mais pour avoir visionné en boucle les scènes de bataille qui ont fait la renommée d’Aragorn, Legolas et Gimli, ce dernier film est loin du compte.

J’ai eu l’impression d’une super-hérotisation de l’action : des face à face trop longs, des répliques trop lourdes et des drames dont l’issue est écrite sur le front des protagonistes. Bref, des combats sans classe, sans force. Même les plans d’ensemble semblent avoir perdu en puissance par rapport à la précédente trilogie. Comme si les scènes avaient été tournées indépendamment les unes des autres, sans lien, sans logique d’enchaînement.

Point positif tout de même, le film se rattrape avec le rôle de Bilbo, fier et simple, qui rappelle Sam Gamegie. On est, comme lui, ravi de retrouver la Comté à la fin.

Hobbit 3 Bilbon Sacquet Bilbo Baggins Dwarf Thorin

Le face à face de deux styles bien distincts : à droite le Seigneurs des Anneaux, à gauche le Hobbit 3 –  (c) http://www.thehobbit.com

Publicités

Commentaires fermés sur Le Hobbit 3 : heureusement c’est fini

Classé dans Éclairs d'art

Indiana Tintin et le Secret de la Licorne (note : 2/10)

Je reviens juste du ciné où je suis allé voir Tintin en 3D.

J’ai été déçu, que les choses soient claires dès les premières lignes. Il paraîtrait que les réalisateurs, Spielberg et Jackson, des très Grands du cinéma, avaient prévenu que leur film se détacherait un peu de l’oeuvre originale, une sorte de Tintin modernisé.

J’ai vu un Tintin américanisé. Outre le fait que le reporter ait attrapé les traits d’un rouquin très british, l’aventure est tout à fait… hollywoodienne !

Tintin 3D Secret de la Licorne

Jamais je n’avais vu dans les albums d’Hergé Tintin détruire une ville, jamais je ne l’avais faire de cascades impossibles suspendu à un câble avec sa moto, jamais je n’avais vu Tintin lancer des banalités du genre « cette fois tout est fini, nous avons échoué », jamais je n’avais vu de Capitaine Haddock viser ses ennemis au bazooka (oui, vous avez bien lu).

Capitaine Haddock Bazooka Tintin 3DCe Tintin est un véritable Indiana Jones pour enfants, c’est impossible de voir autre chose tant les scènes qui s’enchaînent nous rappelle l’aventurier de Spielberg. Ce n’est pas tellement l’image que j’avais du reporter.

Pour moi, Tintin était brillant, astucieux, ingénieux, logique, courageux, malin. Celui du film semble niais, chanceux et a ce petit côté insupportable de ces héros qui sauvent le monde 2 minutes après avoir dit que tout était perdu.

Inutile de dire que la 3D n’apporte rien. Et puis terminons sur la bande-son, décevante, décevante quand on connait celle des dessins animés.

Hergé, excuse les d’être américains et d’avoir pondu un film pour leur jeunesse décérébrée qui s’amusera des gags lourdingues, loin d’imaginer la finesse qu’il y avait dans tes albums.

 

3 Commentaires

Classé dans Éclairs d'art