Archives de Tag: Omar Sy

Samba, dans les pas d’Intouchables

Omar Sy Charlotte Gainsbourg Tahar Rahim Izïa Higelin Samba

Dans le monde du cinéma, une très bonne recette ne donne pas forcément deux fois de très bons plats. Voilà ce que nous apprend Samba, la dernière création d’Olivier Nakache et Eric Toledano, featuring Omar Sy.

D’ailleurs, les noms qui reviennent y sont peut-être pour quelque chose. Quand, lors des premiers écrans, vous lisez : film de Toledano et Nakache, avec Omar Sy, sur une musique de Ludovico Einaudi, la connexion avec Intouchables se fait très vite. Et vous laisse un goût de « Ils ne pourront pas faire aussi bien » avant même que l’histoire ait commencé.

Alors certes, l’histoire de Samba n’est pas aussi touchante que celle de Driss mais le film est bon. J’ai particulièrement apprécié le rapport à l’immigration illégale : elle est présente, elle maintient une ambiance dans le film, mais rien ne parait exagéré, on ne verse ni dans la complainte suintante, ni dans la critique abrupte. Elle est là comme un fait avec lequel vivent les différents personnages.

Et ces personnages, sans en faire des tonnes, amusent et distraient. Un film qui passe tout seul, sans être parfait, sans être plat non plus.

Publicités

Commentaires fermés sur Samba, dans les pas d’Intouchables

Classé dans Éclairs d'art

Les Césars 2012 : ils ont tout de même quelque chose

La soirée commençaient sur les chapeaux de tweets avec le discours d’ouverture raté de Guillaume Canet qui semblait avoir ingurgiter quelque substance illégale, ce que trahissait la couleur de ses yeux.

Je ne reviendrai pas en détails sur la soirée, elle fut suffisamment live-tweetée et suivie (par Madame, Monsieur, Monsieur,  Madame et Monsieur) pour que ceux qu’elle intéressait l’aient vue et que ceux qui s’en fichaient puissent continuer à s’en ficher. (le palmarès).

Tout d’abord, un grand bravo à Antoine De Caunes de tenir la baraque, tant au niveau du prestige de la cérémonie (certains me contrediront) qu’au niveau de la soirée elle-même. Il sait véritablement faire rire. Nous (enfin je) saluerons aussi les performances de Kad Merad pour son arrivée en fanfare, Laurent Laffite pour son sketch, et le poème de Michel Gondry pour Kate Winslet que je vous propose de revoir.

C’est surtout pour féliciter vivement Omar Sy, César du Meilleur Acteur pour Intouchables, et l’équipe de The Artist, M. Hazanavicius et Jean Dujardin en tête, pour avoir pris 6 Césars et pour rappeler que le cinéma français existait, qu’il était extra-ordinaire (à l’heure de la 3D, des gens ont misé sur le noir et blanc) et qu’il ne sombrerait jamais au profit du cinéma américain.

Toutes les critiques sont possibles et peut-être même justifiées à propos de cette cérémonie, je n’en suis pas moins ressorti (enfin, je n’étais pas au Châtelet mais c’est tout comme) avec une certaine fierté, et une certaine émotion.

Bravo au Cinéma Français !

Omar Sy après son César de Meilleur ActeurCesar 2012 B. Bejo et O. SyAntoine De Caunes toujours présent

7 Commentaires

Classé dans Éclairs d'art

Intouchables m’a touché

Je vous l’accorde, le titre était facile.

Intouchables avec Omar Sy et François Cluzet

Il n’en est pas moins vrai pour autant. Pas de longue critique ni d’analyse complexe pour ce film. Quelques mots suffiront.

Intouchables est un grand film. Un très grand film.

Et si vous rechignez encore à dépenser quelques euros pour le voir en salle, sachez que vous passez à côté de quelque chose. Quelque chose qui ne changera pas le cours de votre vie, mais qui mérite vraiment, vraiment, d’être vu tant les prestations d’Omar Sy et de François Cluzet, la musique de Ludovico Einaudi, nous emportent et nous font passer un très bon moment.

4 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins