Archives de Tag: OGCN

OL Nice: le coup de maître des Bad Gones

13043319_1100956593261157_2317146566224408450_n

Nous étions plus de 55 000 hier au Parc OL pour voir l’OGC Nice tomber du podium. Tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu.

La 1ère mi-temps surtout. Le but de Germain, ancien Gone, que l’on pensait tous hors-jeu mais qui en fait joue très bien le coup. Sur un centre de Plea, ancien Gone.

Puis l’expulsion logique de Cornet qui maîtrise mal sa course et finit en glissant les deux pieds dans le torse de Cardinale, le gardien niçois.

La fin de la première période, avec un superbe loupé de Ferri, sonne le fin des Aiglons et de leur meneur, Hatem Ben Arfa, ancien Gone.

La deuxième mi-temps sera clairement à l’avantage des Lyonnais, omni-présents, mais toujours inefficaces devant le but. La faute à un Lacazette trop actif et trop maladroit.

Arrive alors le fait marquant de ce match: le coup de maître des Bad Gones du virage nord. Les papelitos. Interruption du match pendant 10 minutes pour cause de papiers sur la pelouse, qui empêchent de voir les lignes. On en rit comme on rit des bêtises du cancre du fond de la classe. En vérité ce qui se déroule va faire complètement perdre le match aux Sudistes, et galvaniser les Rhodaniens.

Snapchat-3195362797623558759

Après la pause, les Lyonnais vont redoubler d’efforts et d’intensité, poussés par un stade en folie. Le coup de franc de Valbuena. La barre transversale qui résonne. Lacazette reprend et délivre le Parc OL. Alexaaaaaandre LA-CA-ZETTE !

La fin du match sera du même acabit et la victoire était proche tant les Niçois n’y étaient plus. On fêtera ce match nul comme une victoire.

La deuxième place, en attendant le match entre Monaco et l’OM, reste à nous.

Allez l’OL !

2 Commentaires

Classé dans Éclairs de sport

Sous les déferlantes niçoises, l’OL a pris l’eau

OGCN - OL Coupe de la Ligue

C’est un étrange sentiment qui me pousse à écrire alors que l’arbitre siffle juste la fin de la rencontre. L’Olympique Lyonnais vient de se faire semi-humilié par les Aiglons, chez eux, 3 buts à 1.

L’occasion de faire le tour de tous les jeux de mots les plus pourris possibles mettant en relation d’un côté la météo, de l’autre la piètre performance des Gones.

Après un premier quart d’heure du tonnerre avec 4 buts en 11 minutes, Lyon n’a jamais pu sortir la tête de l’eau (ce qui aurait été compliqué vu le déluge, mouarf).

Concoctant un football à base d’imprécisions finement choisies, de passes impuissantes et d’un manque d’envie saisissant, c’est très logiquement que l’arbitre distribua les premiers jaunes à la défense Rouge et Bleu, agrémentant la pluie un peu fade de cette saveur anisée propre au Sud.

Si la possession était lyonnaise, c’était bien Nice qui tenait la barre et surfait sur chaque attaque lors de cette première mi-temps. A noter la bonne perf de notre jeune gardien Anthony Lopes qui, comme un poisson dans la boue, se débattait avait vigueur et nous sortit de bons arrêts.

Alors que Nice marchait sur l’eau, la deuxième période ne fit qu’accentuer le naufrage rhodanien et, comme cela se pressentait, c’est un défenseur central, Bisevac, qui but la tasse le premier et prit la porte. Ainsi se termina le match, démontrant aux observateurs l’ampleur des dégâts que pouvait causer Sandy.

Espérons que l’épave lyonnaise soit retapée à tant pour la Ligue 1, car pour ce qui est de la Coupe de la Ligue, ça tombe à l’eau !

1 commentaire

Classé dans Éclairs de sport