Archives de Tag: Marine Le Pen

Des pompoms sur les engrenages

Les médias sont les nouveaux Molière et Racine. Ils arrivent à surprendre avec de l’attendu, ils créent de la surprise avec de la banalité. Logiquement (même si cela n’a rien de mathématique) François Hollande est arrivé en tête, devant Nicolas Sarkozy. Tout le monde le savait. Les journalistes trouvent ça extra-ordinaires. On sait depuis les Primaires Socialistes que François Hollande sera le futur président.

Marine Le Pen est 3ème. Là encore on le savait. Son score est plus surprenant et rappelle qu’elle est représente vraiment  un mouvement important en France, et rappelle que l’identité nationale n’est peut-être pas le sujet dont tout le monde se fout.

Mélenchon 4ème. Pouvait-on penser que ça serait Bayrou ? Non. Son score est aussi surprenant, et là, il paie l’addition des médias, qui se sont amusés à le faire surfer sur la vague pour mieux lui faire goûter à l’amertume de la désillusion.

Au final, le second tour se pseudo-jouera entre F. Hollande et N. Sarkozy. Nous irons voter, parce qu’il le faut. Mais nous ne serons pas surpris.

Commentaires fermés sur Des pompoms sur les engrenages

Classé dans Éclairs orphelins

Les News Politiques Ultra Intéressantes Du Jour

Faire un titre avec des majuscules est toujours plus stylé 

  • Le sondage du jour
  • Le présidentiable du jour
  • Le – j’espère bientôt- présidentiable

Le sondage du jour

Oui, Nicolas Sarkozy serait en tête au 1er tour avec ses 28,5% contre les 27% du Socialiste (je vais moi aussi jouer au jeu « je ne dirai pas ton nom »), c’est un sondage Ifop, certains disent que c’est un sondage Parisot, d’autres, comme moi, pensent qu’on s’en fiche. Et rappelons que ce sondage a été fait après le meeting de Villepinte, pas après le Parole de Candidat d’hier comme le rappelle le site d’Europe 1, alors attendons, nous aurons droit à un nouveau sondage !

Le présidentiable du jour qui est La présidentiable du jour

Marine Le Pen a ses 500 parrainages. Cool. Je suis content pour la démocratie mais
je ne peux pas vraiment donner tort à NKM quand elle parle de sketch. On le savait qu’elle les aurait. Par contre, pour Poutou c’est plus surprenant, c’est toujours bien pour la démocratie mais ça pose des problèmes.

Le – j’espère bientôt- présidentiable

Et le problème il est là. Dominique de Villepin, ancien premier ministre et donc (qu’on l’accepte ou non) grand homme politique français n’a pas ses 500 parrainages quand le candidat d’un parti anti-capitaliste (donc plutôt révolutionnaire) les a. J’appelle donc encore une fois toutes les femmes et toutes les hommes qui peuvent apporter leur parrainage à Dominique de Villepin à le faire : et si ce n’est pas parce qu’ils partagent ses idées, qu’ils le fassent au moins pour notre pays, qu’ils le fassent pour la liberté d’opinion politique, qu’ils le fassent pour qu’en France on force le débat et on encouragent ceux qui veulent faire bouger les choses !

3 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

La question des signatures avec Le Pen et Villepin

Marine Le Pen crie haut et fort qu’elle n’a pas encore ses signatures, Dominique de Villepin aussi mais moins fort.

Intéressons-nous à ce qu’ils font pour essayer d’avoir leur signature (avant la date limite du 16 mars).

Marine Le Pen, ce n’est pas nouveau, demande à ce que les parrainages des maires soient anonymes, comme c’était le cas avant la réforme de Juin 1976.

Je suis tout à fait d’accord avec elle pour les raisons qui sont connues, logiques et bien réelles : la pression sur les maires de la part des élus supérieurs (communauté de commune, département…) et celle de la part des villageois.

Le problème, c’est que la maire n’est maire que parce qu’il a été élu par les gens de sa commune, et ceux-ci ont droit de lui demander des comptes (imaginez qu’on se présente comme socialiste pour surfer sur la vague et puis qu’on donne sa signature à Mélenchon, la traîtrise !).

Il faudrait donc que les noms des soutiens aux candidats ne soient pas publiés, mais accessibles. Du coup, en tant que citoyens, les élus supérieurs pourraient avoir accès à ces infos.

Cruel dilemne.

Dominique de Villepin est dans un tout autre registre : il demande le soutien de tous les citoyens, comme pour gagner une première légitimité et ainsi avoir plus de poids auprès des maires.

Triste république partisane qui ne favorise que les grands partis.

Voilà pourquoi, s’il vous tient vous aussi à coeur que la France ne reste pas enfermée dans son traditionalisme politique, soutenez les appels de Bourdin et Villepin.

parrainage_citoyen_villepin

A noter que Villepin est aussi favorable à l’anonymat des parrainages : «Je suis favorable à l’anonymat. Le vote est anonyme. On voit bien qu’il y a un blocage. Les maires sont pris dans une cascade de responsabilités, ils craignent pour leurs subventions, ils craignent les représailles. (…) Il faut libérer les maires. Faisons en sorte qu’ils puissent très tranquillement et très sereinement participer à cette exigence démocratique» (source)

2 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Les SDF du FN sont des modèles américains, et ?

Je pensais que cela passerait inaperçu, bien que Corto (enfin je crois qu’il s’agissait de Corto, je ne retrouve plus le tweet) ait été vigilant.

C’est cette histoire de tract du Front National qui montre un SDF. Ce SDF n’en est pas un puisqu’il s’agit d’une photographie d’un modèle américain.

Soit. Vous auriez préféré que ce soit un bon SDF bien de chez nous ? Cela changerait quelque chose au propos ?

Arrêtez voir de vous attarder sur des bêtises, on a une campagne à mener là !

4 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Double-nationalité : discutons-en

Ouest-France nous informe ce matin que Marine Le Pen aurait écrit aux députés (la lettre date du 30 Mai) pour leur demander d’abroger la possibilité d’avoir une binationalité. Peu de temps après les problèmes qu’avaient soulevés Laurent Blanc. Elle parle « d’atteinte à la cohésion républicaine » et que ces gens doivent faire « allégeance » à la France ou à un autre pays, pas les deux en même temps. La lettre entière est ici.

La déclaration est, comme le Front National et les Les Pen nous ont habitué, sans demi-mesure. Mais si je trouve le terme d’allégeance trop fort, je suis assez d’accord sur ce passage de sa lettre : « La multiplicité des appartenances à d’autres nations contribue aujourd’hui, et d’une manière de plus en plus préoccupante, à affaiblir chez nos compatriotes l’acceptation d’une communauté de destin, et par là-même à miner les fondements de l’action de l’Etat. ».

Là encore, communauté de destin est un peu fort. Je sais que nombre d’entre vous se moquent complètement de ces histoires d’identité, et pourtant, un des problèmes de la France me semble être le fossé entre plusieurs tranches de sa population. Au-delà des classes sociales si chères à certains, il existe des communautés trop fortes et trop distinctes dans ce pays, qui nuisent à la possible fraternité de notre devise. Comment être le frère de quelqu’un avec qui l’on ne partage rien, si ce n’est une nationalité sur un papier officiel ?

Marine Le Pen prend l’exemple, très juste à mon goût, des matches. « L’échec patent de la double nationalité s’est affiché jusque dans diverses rencontres sportives récentes, à la suite desquelles de jeunes Français binationaux ne brandissaient pas notre drapeau tricolore, mais la bannière d’une autre nation. Ces soirs-là, nombre de nos compatriotes furent légitimement choqués. »

Je sais aussi que vous vous moquez du drapeau, mais il reste un des symboles les plus forts d’une nation. Je n’ai pas été choqué quand j’ai vu ces autres drapeaux brandis, l’habitude sans doute, mais cela renforce cette impression qu’en France vivent plusieurs communautés à l’identité propre, qui ne vivront jamais ensemble, qui ne le veulent pas.

« Comptant sur votre bon sens et la sincérité de votre implication en faveur de l’unité nationale, je vous appelle à prendre en compte une évolution de notre droit qui rencontre aujourd’hui l’adhésion d’une large majorité de nos compatriotes, y compris et peut-être même surtout de nos compatriotes d’origine étrangère qui ont fait le choix de devenir français à part entière et de renoncer à leur ancienne nationalité. « 

Je pense qu’abandonner la double nationalité n’est pas abandonner son identité d’origine, c’est affirmer sa volonté de s’investir dans un autre pays. Cela ne coupe en rien les liens que cette personne peut avoir avec son pays d’origine. Par contre, cela l’engage plus fortement à défendre les valeurs françaises. Vous me direz qu’alors, ces personnes resteront attachées à leur origine qu’importe leur nationalité officielle, mais je pense que c’est un pas à franchir. Elles continueront de brandir des drapeaux autres que tricolores mais j’espère que petit à petit, cela contribuera à réduire ce fossé, et à permettre à la communauté française de s’affirmer comme la seule à exister dans ce pays.

La présidente du FN conclut ainsi « La France souffre de l’absence de débats sur les sujets essentiels que d’autres pays pourtant abordent de front, sur l’euro ou le libre-échange par exemple. J’espère que le débat sur la double nationalité pourra échapper à cette règle délétère. ».

Je ne sais si c’est un sujet essentiel, mais c’est un sujet qui a son importance. Et comme beaucoup, ils sont requalifiés de débats juste bon à faire parler des racistes. C’est dommage. On verra les réactions des députés, mais je pense qu’elles sont prévisibles.

Tabou taboo

13 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins