Archives de Tag: étrangers

Le Droit de vote des étrangers, par le FN

Le sujet avait été lancé par les Socialistes, je m’en souviens vaguement. Enfin, le sujet a toujours plus ou moins été là, jamais vraiment abordé, jamais vraiment oublié. Le droit de vote des étrangers au élections municipales.

A première vue, j’étais contre. Les étrangers n’étant pas des citoyens de ce pays, ils n’ont pas à y avoir de représentants. Et puis j’ai lu cet article sur le site du Front National : une pétition pour s’opposer à ce droit de vote. Et puis j’y ai vu les arguments du parti. Et puis je suis devenu dubitatif.

« 1/ Depuis la Révolution Française, nationalité et droits civiques sont liés. Or, accorder le droit de vote aux étrangers serait un moyen détourné d’en faire des citoyens en leur octroyant un droit réservé jusqu’à présent aux nationaux, ce qui serait en contradiction totale avec l’esprit républicain ! »

Accorder le droit de vote n’en ferait pas des citoyens, ce serait juste ouvrir le droit de vote aux non-citoyens, point. Le fait que ce soit réservé aux nationaux aujourd’hui n’est pas un argument, ça s’appellerait le changement. La fin est très bizarre, elle coupe court à toute logique et tente de rallier les patriotes en utilisant le terme qui fait mal. Mais ça ne marche pas.

« 2/ L’argument consistant à dire que « puisque les étrangers payent des impôts, ils doivent pouvoir voter » est totalement fallacieux. En effet, il y a déjà une contrepartie aux impôts, ce sont les diverses prestations dont ils bénéficient (école, sécurité, santé, justice…) »

Bon là je suis d’accord.

« 3/ Le Front National est pour la souveraineté des peuples, et reconnaît le droit à tous les peuples de pouvoir décider de leur destin, les Français les premiers ! »

C’est ce point qui fait que je suis contre le droit de vote des étrangers. Bien sûr que vivant en France depuis des années, ils ont un avis, un point de vue, sur la gestion de leur commune, et que les décisions prises par le Maire les affecte directement, seulement… ils ont aussi le droit de vote dans un autre pays. Ils sont aussi engagés ailleurs. L’image vous paraîtra abusive, mais c’est comme si un marié épousait une autre femme parce qu’il aime les deux et qu’il ne veut pas faire de choix. C’est ce point qui me gêne, qu’ils puissent jouer sur deux tableaux différents, en sachant que ces deux tableaux peuvent parfois « se rencontrer ».

Le FN rajoute ce paragraphe qui illustre maladroitement leur argument.

« Les récentes élections tunisiennes en sont une parfaite illustration : si le droit de vote des étrangers était accordé, les Tunisiens installés en France auraient le droit de voter aux élections françaises alors qu’ils participent déjà aux scrutins de leur pays. Ils bénéficieraient donc d’un droit de vote supérieur à celui des nationaux français. »

Que veut dire un droit de vote supérieur ? Parce que ça se quantifie ? Comme je le disais, ce qui me dérangerait plus, c’est qu’ils engagent des intérêts dans un seul de ces deux pays et votent en conséquence dans le deuxième (en cas de conflit, ça serait problématique). C’est pour cela que rester à l’échelle municipale semble plus judicieux.

« 4/ Alors que l’identité française est constamment mise à mal, que tout ce qui soude les Français s’effrite peu à peu, on les force à partager un droit qui leur est commun et qui contribue à maintenir un sentiment d’appartenance à la nation française ! »

Si je suis plutôt d’accord avec ce point, je trouve la fin bizarrement formulée, comme si partager ce droit de vote rendaient les Français moins Français. Et puis ce droit de vote, c’est une manière de participer à la vie et à l’organisation de sa ville, c’est lui qui affectera indirectement la vie des habitants (étrangers y compris). Le sujet est compliqué.

Bref, (je vais me la jouer à la Romain moi aussi) je suis dubitatif quant au droit de vote des étrangers, et le FN n’a pas trouvé les arguments pour me convaincre.

11 Commentaires

Classé dans Éclairs moi de ta sagesse