Archives de Tag: environnement

Ôde à la Planète Bleue

Raie aigle, plongée aux Illes MedesC’est le billet de Dominique qui me pousse à écrire celui-ci. Une éloge de la planète bleue, un récital pour ses océans, une admiration pour ses créatures.

Personne ne doute de la beauté des fonds marins, on sait. Personne ne doute de l’existence des pittoresques poissons clown virevoltant dans les anémones au gré des courants et de leur humeur, on a vu Le Monde de Némo, personne ne doute de la grandeur du ballet que réservent baleines et dauphins à ceux qui daignent s’y intéresser, on a vu Flipper, on a vu des images.

Beaucoup de films, d’oeuvres, ne me semblent pas assez forts, manquent de la puissance du réel en fait. J’ai la chance d’avoir contempler quelques uns des océans, quelques une des mers, de cette planète, et de rencontrer ses habitants. Que ce soit depuis la surface ou au plus près de ses coraux. La raie aigle qui illustre ce billet est une des photos que j’ai pu prendre en plongée aux Illes Medes (Espagne). De même que l’étoile de mer qui suit. Il m’est assez compliqué de vous communiquer l’humilité que l’on ressent lorsqu’est à 20 mètres sous les flots, lorsque les rayons du soleil perçant l’étendue marine colorent coraux, coquillages, poissons dans des nuances que n’importe quel artiste envierait.

Mais il y a quand même un moyen. Certains films, laissant de côté la narration pour laisser la Nature nous guider, des films dont l’esthétique n’est que le reflet de celui, bel et bien réel, que nous côtoyons. Que nous côtoyons et que nous

Etoile de mer, plongée aux Illes Medes

détruisons. Regardez Home de YAB, regardez Un jour sur Terre, regardez Océans. Enivrez-vous. Et puis regardez The Cove, sur le massacre des dauphins dans la baie de la honte. Contemplez le triste spécialiste du combat démesuré d’une espèce contre une autre. Prenez le recul de comprendre ce que nous représentons.

Je sais, vous connaissez ce discours moralisateur maintes fois répétées par toutes les associations écologiques. Tellement répété que vous n’y croyez peut-être même plus, le reléguant à une place de slogan publicitaire.

Et pourtant, prenez un masque, un tuba, des palmes, et vous comprendrez… Elle vous fera comprendre.

5 Commentaires

Classé dans Éclairs d'art

Campagne de pub smart and sexy !

C’était juste pour reprendre le slogan de la série The Big Bang Theory que je conseillais justement à Homer (qui vous en conseille d’autres).

Le métro parisien est victime d’une campagne de pub un peu agressive de la part de France Nature Environnement, un collectif de quelques 3000 associations protectrices de l’environnement.

Un peu agressive mais terriblement bien faite je trouve, tant sur le fond que sur la forme. Mais un peu agressive quand même. Au point que notre ministre de l’agriculture, Bruno Le Maire, en fasse une critique pas très élogieuse, de même que le député Marc Le Fur. On lui reproche de ne pas faire dans la dentelle, de mettre tous les agriculteurs dans le même panier (vous noterez l’habile utilisation de panier, thématiquement lié à l’agriculture), de faire des raccourcis un peu rapides du genre « agriculteurs = pollueurs » dixit le ministre.

Je vous mets seulement les affiches les plus réussies (c’est subjectif).

Magnifique jeu sur la polysémie de terme "recul", en plus, l'épi de maïs rappelle l'agriculture, c'est fou

Notez que cette affiche, en changeant le texte, aurait pu être utilisée par une agence de voyage

Graphiquement parfaite, le sous-titre vaut le coup d'oeil et en plus, j'aime bien les abeilles. Elle mériterait sa place chez Fubiz.

Alors, qu’en pensez-vous ?

Trop agressives ou trop vraies ? Je les trouve très bien. Les publicités doivent interpeller, doivent pouvoir être interprétées suivant la vision de chacun. Là, elles n’y vont pas par 4 chemins, libre aux gens de cautionner ou pas cette agriculture, libre à eux aussi de s’informer sur le poids économique d’un tel secteur pour savoir ce que l’on peut faire, libre à eux de s’informer car la vraie puissance de ces affiches, c’est que tout en guidant le « spectateur » vers un point de vue, elle lui donne l’occasion de réflechir.

That’s good !

[edit] La RATP a refusé d’afficher 3 affiches sur les 6, dont les deux sur les algues vertes. Beaucoup d’autres organismes/organisations ont décidé de porter plainte, je suis donc de tout coeur avec la FNE dans cette campagne[/edit]

6 Commentaires

Classé dans Éclairs d'art, Éclairs de science