Archives de Tag: élections

Présidentielles: 3, 2, 1, prêts, partez !(mais partez loin)

charpi

Charpi.fr

Pas sûr que les élections présidentielles à venir me donnent plus envie de bloguer.

Hamon et son revenu universel: « Dégradons la valeur du travail, de toute façon, personne n’aime ça ». J’espère qu’il instaurera le vote payant s’il est élu, ça semble être à la mode.

Valls (ne le sortons pas trop vite): « Vos libertés, je m’en tape ». 6 utilisations de l’article 49.3 en un mandat. Dans Call Of Duty, il a déjà gagné le badge dictateur.

Mélenchon: « Le système est pété ! » dixit l’ancien membre du PS, conseiller municipal, conseiller général, sénateur, ministre délégué, député européen. Parti fonder son propre mouvement quand il a compris que le PS n’était pas derrière lui (belle rouste du congrès de Reims en 2008). Devra nécessairement créer un duumvirat en cas de succès, pour lui et son égo.

Macron: « Je ne suis pas financé par vos impôts » mais j’étais ministre il y a encore un an. L’arrivisme a un nom et un visage.

Fillon: digne héritier des politicards français. Magouille sur magouille. Certainement trahi par un frustré du parti (on va rigoler quand Juppé va revenir en « sauveur » de la droite après avoir monté toute cette affaire).

Le Pen: « vol au dessus d’un champ de pâquerettes ». Tu m’étonnes qu’elle soutienne Trump… Et en terme de magouilles politiques, les Le Pen sont pas en reste.

Et vous comptez voter pour l’un d’eux ?

Commentaires fermés sur Présidentielles: 3, 2, 1, prêts, partez !(mais partez loin)

Classé dans Éclairs d'actu

Le FN contre un pseudo mur républicain #Municipales2014

Ca y est. Les résultats sont tombés et les plateaux télé commencent. La montée en puissance du Front National s’accentue et l’UMPS nous signe le retour du front républicain.

Najat Belkacem a annoncé sans détour que le PS prendrait ses responsabilités et n’hésiterait pas à retirer ses candidats des triangulaires dans lesquels il est dernier. Copé s’est contenté de dire que l’UMP n’appellera jamais à voter pour le candidat FN. Pour le candidat PS non plus.

Un mot sur ce pseudo front républicain qu’on essaie de nous vendre à chaque élection : il est malsain.

  1. Il va à l’encontre du principe suivant lequel on vote pour quelqu’un et non contre quelqu’un.
  2. Il permet aux deux Grands (deux Vieux…) de garder leurs sièges et d’asseoir leur emprise sur la politique Française (l’inverse du changement, donc).
  3. Il leur permet surtout de ne pas avoir à assumer leur politique déplorable à base de copinage en faisant croire que la France va bien. C’est un leurre. Si le FN gagnait en importance, il les obligerait à se bouger. A se bouger ou à se faire bouger par d’autres partis plus dynamiques et plus sains. Comme Microsoft s’est fait bougé après avoir perdu petit à petit son monopole sur l’informatique.

Je n’appellerai pas à voter FN, loin de là. Mais j’appellerai à ne pas croire en ce front républicain qui ferait presque oublier à quel point UMP et PS se détestent mais se ressemblent dans leur médiocrité.

« Elections municipales. Changeons. » (c) http://www.lejdc.fr

2 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Un peu d’antiracisme primaire avant les fêtes

Et avant de revêtir les couleurs rouge et vert de Noël (jusqu’à ce qu’un énième bonhomme nous rabatte les oreilles avec son histoire Coca-cola) !

Un peu d’antiracisme primaire, donc. Cette année, je me réjouissais de l’élection d’une Miss France jolie et sympathique. Mais vous comprenez, élire une personne blanche, de Bourgogne, c’est du communautarisme pur et simple dans un pays comme le nôtre.

Marine Lorphelin, Miss France 2013

C’est en tout cas l’avis du CRAN, je vous laisse avec le billet de Ragemag (le Figaro et d’autres médias plus classiques s’étaient aussi offusqués) et cette citation :

« Dans le monde désuet, voire parallèle, de Miss France, les Noirs ne peuvent apparemment venir que des départements tellement exotiques d’Outre-Mer […] Un pareil manque de représentativité de la population française contemporaine lors d’un tel événement est grave, évidemment. Il s’agit d’une véritable négation de l’existence des Français d’origine africaine, qui disparaissent le temps d’une soirée de notre territoire. »

4 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

L’UMP prend la voie du PS

Drapeau Français en berne

Belle défaite.

Un peu comme l’un de ses match de l’équipe de France dans lequel la balle circule mais jamais dans nos pieds.

Copé a gagné. J’étais pour Fillon. Enfin, j’étais surtout contre Copé et sa manière de faire de la politique à la manière de ceux d’en-face. D’ailleurs, ceux d’en-face ont trouvé là encore un bel évènement pour ne pas avoir à assumer les piètres résultats de son gouvernement, qu’ils remettront sur le gouvernement précédent de toutes façons.

Cette élection est une défaite car elle descend l’UMP au même rang que le PS : scissions dans le parti, propos ridicules et attitude décevante. Une défaite car je ne vois pas Copé comme celui qui ramènera la Droite au pouvoir. Enfin, une défaite parce qu’avec la médiatisation qu’elle a eue, elle n’apportera rien de bon au parti.

1 commentaire

Classé dans Éclairs orphelins

Troubles de l’élection : parlez-en !

Pour une fois que je relaie un message d’Olympe, ça se fête non ?

Les féministes semblent finalement avoir un sens de l’humour, le jeu de mot était connu mais puisqu’il est correctement amené, il mérite son billet.

Troubles de l'élection

« Des femmes qui vous redonneront envie de voter » – il va falloir faire un effort sur les photos par contre (j’étais obligé).

Commentaires fermés sur Troubles de l’élection : parlez-en !

Classé dans Éclairs au chocolat

Le duel Le Pen/Mélenchon à Hénin-Beaumont est-il judicieux pour le Front de Gauche ?

Question qui fait parler, et il y a de quoi.

Mélenchon nous a fait sa petite surprise de l’après-présidentielle en officialisant ouvertement son parachutage à Hénin-Beaumont, car s’il se plait à dire que ce « n’est pas le fief électoral de Mme Le Pen » il l’est tout de même plus que pour le Front de Gauche.

Rappelons qu’au 1er tour, Marine Le Pen l’avait emporté dans cette commune avec 35,5% des voix soit un joli score. Suivaient Hollande avec 26,8%, Sarkozy avec 15,8 % et Mélenchon avec 12%.

D’après un calcul grossier, il y aurait la droite avec 51,3% des voix, et la Gauche avec 38,8 %. Très grossier même puisque le second tour en a décidément autrement, plaçant Hollande en tête avec 57,8% et Sarkozy avec 42,2%.

Mais y-a-t-il la place pour un Mélenchon, quand bien même celui-ci serait soutenu par le PS ? Les élections législatives revêtent un caractère bien plus local qu’un second tour de Présidentielles. Auquel cas Mélenchon le voyageur qui pense y avoir la légitimité à se présenter (légitimité qui est « celle de tout Français qui est partout chez lui sur le territoire de la République ») affronterait un adversaire coriace et enraciné dans ces terres.

Steeve Briois est au conseil municipal d’Hénin-Beaumont depuis 1995, Marine le Pen y a été de 2008 à 2011, conseil qui compte aujourd’hui 8(7?) membres du Front National.

Il me semble que le Front de Gauche se lance dans une bataille qui écartera son leader de l’Assemblée Nationale, ce qui ne semble pas très judicieux…

6 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Les résultats du Second Tour en Rhône-Alpes et à Lyon

Lyon

Lyon 1er : FH 69,1 % NS 30,9 %  (plus gros score de FH à Lyon – comme au 1er tour)

Lyon 2ème : NS 59% FH 41%

Lyon 3ème : FH 52,4 % NS 47,6 %

Lyon 4ème : FH 57,3% NS 42,7%

Lyon 5ème :  NS 51 % FH 49 %

Lyon 6ème : NS 63,5% FH 36,5% (plus gros score de NS à Lyon – comme au 1er tour)

Lyon 7ème : FH 59,3% NS 40,7%  (Romain a bien fait son travail)

Lyon 8ème : FH 57,3 % NS 42,8 % (Alors que c’était le seul arrondissement où MLP arrivait 3ème)

Lyon 9ème : FH : 59,1% NS 40,1 %

Nicolas Sarkozy est arrivé en tête dans les arrondissements dans lesquels il était premier au 1er tour, ce qui correspond, à l’exception du 3ème arrondissement (dans lequel FH était en tête), à ceux dans lesquels Bayrou était 3ème.

Le Rhône au Second Tour de l'élection 2012

(c) Google

Rhône-Alpes

Ain (01 ) : NS 57,2% FH 42,8%

Ardèche (07) : FH 53,4 % NS 46,6 %

Drôme (26) : NS 50,8% FH 49,2%

Isère (38) : FH 52,1% NS 47,9%

Loire (42) : FH 50,5% NS 49,5%

Rhône (69) : NS 52% FH 48%

Savoie (73) : NS 52,9% FH 47,1%

Haute-Savoie (74) : NS 69,1% FH 39,9% (la Haute-savoie, comme au 1er tour, soutient Nicolas Sarkozy avec force)

La région Rhône-Alpes n’aura donc pas changé entre les deux tours, les départements qui soutenaient Nicolas Sarkozy l’ont soutenu, et ceux qui soutenaient François Hollande sont restés à gauche.

La région Rhône-Alpes au Second Tour de l'élection 2012

(c) Google

Tous les résultats viennent du portail Google Politique

2 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins