OL Nice: le coup de maître des Bad Gones


13043319_1100956593261157_2317146566224408450_n

Nous étions plus de 55 000 hier au Parc OL pour voir l’OGC Nice tomber du podium. Tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu.

La 1ère mi-temps surtout. Le but de Germain, ancien Gone, que l’on pensait tous hors-jeu mais qui en fait joue très bien le coup. Sur un centre de Plea, ancien Gone.

Puis l’expulsion logique de Cornet qui maîtrise mal sa course et finit en glissant les deux pieds dans le torse de Cardinale, le gardien niçois.

La fin de la première période, avec un superbe loupé de Ferri, sonne le fin des Aiglons et de leur meneur, Hatem Ben Arfa, ancien Gone.

La deuxième mi-temps sera clairement à l’avantage des Lyonnais, omni-présents, mais toujours inefficaces devant le but. La faute à un Lacazette trop actif et trop maladroit.

Arrive alors le fait marquant de ce match: le coup de maître des Bad Gones du virage nord. Les papelitos. Interruption du match pendant 10 minutes pour cause de papiers sur la pelouse, qui empêchent de voir les lignes. On en rit comme on rit des bêtises du cancre du fond de la classe. En vérité ce qui se déroule va faire complètement perdre le match aux Sudistes, et galvaniser les Rhodaniens.

Snapchat-3195362797623558759

Après la pause, les Lyonnais vont redoubler d’efforts et d’intensité, poussés par un stade en folie. Le coup de franc de Valbuena. La barre transversale qui résonne. Lacazette reprend et délivre le Parc OL. Alexaaaaaandre LA-CA-ZETTE !

La fin du match sera du même acabit et la victoire était proche tant les Niçois n’y étaient plus. On fêtera ce match nul comme une victoire.

La deuxième place, en attendant le match entre Monaco et l’OM, reste à nous.

Allez l’OL !

2 Commentaires

Classé dans Éclairs de sport

2 réponses à “OL Nice: le coup de maître des Bad Gones

  1. Cette équipe a une âme et sait trouver des ressources qu’on ne lui aurait pas soupçonnées en décembre.
    Le grand stade a pas mal aidé aussi c’est à la fois un levier sportif, humain (13ème homme) et financier.
    Hâte d’y aller

    • ValLeNain

      L’équipe est méconnaissable depuis le changement de coach. Je ne sais pas si Genesio va rester, mais il a redonner envie aux bonhommes de jouer ensemble.
      Le grand stade est magnifique. Très bien conçu. Où que tu sois, tu vois très bien le terrain, t’as l’impression d’être proche. Il me rappelle un peu l’Aviva stadium de Dublin de ce côté-ci.
      Si t’as l’occasion de voir l’OL Monaco de fin de saison, je pense que ça vaudra le coup !