Arrêtez de faire passer l’OM pour la victime


Le Faucon a encore publié un article contre le président de l’OL. Jusque là, j’évitais de rentrer dans la danse, il est, si ce n’est anti-Lyonnais, au moins anti-Aulas. Ce que je peux comprendre, étant moi-même anti-ASSE : les supporters sont ce qu’ils sont.

Mais je n’ai cette fois pas pu résister à l’envie de venir coller quelques faits qui imageront que l’OM est loin d’être la victime qu’il prétend être, et Aulas loin d’être le diable en personne.

Aulas, mi diable mi président de l'OL

Aulas, mi diable mi président de l’OL

Il est constamment reproché à @JMA, par les Internets, de se plaindre de l’arbitrage et de mettre des coups de pression digne d’un lobbyiste de l’agro-alimentaire américain. Je ne nierai pas que je suis souvent surpris de sa stratégie sur Twitter, où son hyper-activité n’est pas toujours contrôlée. Il a d’ailleurs pris 2 matches de suspension pour son comportement.

Soit. Qu’en est-il de son homologue Marseillais ? Son intervention après le match contre Bordeaux parle d’elle-même : «C’est grave, dit-il. On ne respecte pas notre travail. Le classement n’est absolument pas conforme à nos prestations.C’est un manque de respect pour l’actionnaire, le club, le staff et les joueurs.». Allez lire et voir la vidéo sur le site officiel de l’OM, 1 minute 36 secondes de critiques sur l’arbitrage, reconnaissant lui-même qu’il est allé parler aux arbitres à la fin de la rencontre. Le classement, selon lui, s’en retrouve complètement faussé. Faussé, certainement, mais pas en défaveur de l’OM d’après un article que relaie Eurosport et qui montre le classement prenant en compte les fautes d’arbitrage : Marseille se retrouverait alors 5ème !

Classement Ligue 1 erreur d'arbitrage

Mieux, le site officiel, toujours lui, recense les erreurs qu’aurait subies l’OM sur la saison. Mais bien sûr, puisque Marseille est la victime, remettre en cause l’arbitrage est tout accepté.

L’affaire Payet, enfin, démontre à elle-seule le double jeu des Phocéens. Rappelez-vous, à la sortie du match contre Lyon, le joueur insulte, devant les caméras de Canal+, le corps arbitral. Dimitri est puni et prend, à juste titre, deux matches de suspension. Indignation au club qui décide de boycotter Canal+ et de remettre en cause la décision de la ligue. Comprenez, un joueur qui insulte des arbitres ne devrait pas être puni en France, parce qu’il s’est fait prendre par de sournoises caméras. Seulement voilà, les caméras étaient autorisées à filmer dans le tunnel, et le joueur, caméra ou non, n’a pas le droit d’insulter les arbitres.

Le plus cocasse dans cette histoire, c’est Labrune. Labrune qui se plaint de la « délation » de Canal+ mais qui n’hésite pas à fournir un dossier à charge contre Aulas, Labrune qui se plaint qu’Aulas s’en prenne aux arbitres mais ne comprend pas que son joueur puisse être condamné pour les mêmes raisons…

L’OM n’est donc certainement pas la victime, et Labrune un bien complexe personnage.

Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Éclairs d'actu, Éclairs de sport

2 réponses à “Arrêtez de faire passer l’OM pour la victime

  1. Pour pondre un billet qui commence par un jugement de valeurs sur ma personne qui est faux, mensonger, et à la limite de l’insultant, tu aurais en effet pu éviter de rentrer dans la danse.
    Mais des choses fausses, mensongères, limite insultantes, c’est bien dans la veine de ce que fait votre gourou, pardon président.

    Sur le reste, je n’ai rien à dire. Je ne rentrerai pas ni dans des gueguerres de supporters puériles et bêtes. Et je ne ferais aucun jugement personnel sur ta personne (je trouve ça laid et minable, et tu aurais pu t’en passer, ça n’aurait pas rendu ton billet ni plus intelligent, ni moins bon pour tes amis de virages).
    Et je ne rentrerai pas sur le fond des problèmes immenses que l’on a dans ce football français. Puisque tu n’en parles pas, tu préfères le supportérisme.
    Mais quand un président insulte d’autres supporters en les traitant de « batards » ou « d’autistes », on peut applaudir et agiter des banderolles bêtement. Quand un président met une pression qui est reconnu par tous sur le corps arbitral, on peut hurler son admiration. On peut aussi trouver ça choquant.

    Si j’étais ce supporter radical et bête que tu décris, je crois quand même que je serais un peu gêné d’avoir à la tête de mon club un président qui insulte le football et lui fait du mal… (mais vous pouvez quand même sauter de joie)

  2. ValLeNain

    J’avoue avoir été étonné de ton commentaire et j’ai du relire mon article pour comprendre ce qui avait pu te faire réagir de la sorte. Tu n’as pas aimé que je considère ton côté anti-Aulas comme un trait classique de supporter. Je me doute que tu voudrais faire passer ceci pour plus objectif, mais honnêtement, je lis tous tes billets à charge contre Aulas et quand je regarde dans le monde du foot’ qui va dans le même sens, il se trouve que c’est le président du club que tu supportes (ou le président de l’ASSE…). La coïncidence étant frappante, je me suis permis le raccourci. Tu le juges maladroit (insultant, vraiment ?), je ne l’avais pourtant pas écrit pour faire naître une polémique.

    Un point sur lequel j’aimerais quand même revenir, c’est l’impression (et j’espère que c’est plus qu’une impression) que j’ai d’avoir écrit un article contre l’OM. Et non qui défend Aulas. Dont j’ai d’ailleurs avoué avoir trouvé sa stratégie de com’ surprenante. D’où le titre (je n’aurais pas osé le « Arrêtez de faire passer Aulas pour le coupable »).