L’histoire du racisme et du Willy Sagnol


Je voulais me lancer dans un grand réquisitoire contre les associations dites anti-racisme qui, à mon goût, combattent aussi bien le racisme que les associations féministes aident les femmes. Rapport à la plainte que SOS Racisme a porté à l’encontre de Willy Sagnol (vous savez, l’association sur-subventionnée dont Harlem Désir a été à la tête).

Et puis je suis allé sur le blog du Faucon. Je partage son point de vue. Ces grandes associations vivent des discriminations et les nourrissent de leur contre-discriminations (aussi appelées discriminations positives, puisque dans certains cas, faire de la discrimination c’est positif).

L’entraîneur des Girondins a subi un lynchage médiatique en règle. Nul doute qu’il sera condamné par quelque instance bien-penseante que ce soit.

Nul doute que l’homme africain sortira grandi de cette affaire, nul doute qu’un boycott de sa part de la ligue 1 l’aidera.

Et qu’importe qu’un joueur comme Diabaté vienne célébrer son but avec son entraîneur pour tenter d’apporter le point de vue d’un joueur noir qui vit au quotidien avec lui.

Qu’importe aussi que l’accusé essaie de s’expliquer.

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Éclairs d'actu

4 réponses à “L’histoire du racisme et du Willy Sagnol

  1. C’est du racisme, point. On arrête avec la complaisance bien-pensante à la con. (Smiley)

  2. Ces gens sont tarés et dangereux. Il n’y aucun racisme dans les paroles de Blanc ou de Sagnol.

    Rien dans ce qu’a dit Sagnol n’est raciste. Ou alors tout n’est que racisme. Et ce que fait SOS Racisme est pire que du racisme.

    Enfin bon, on joue leur jeu en relayant leur volonté de faire de la merde et des polémiques qui puent… Ils sont dangereux, mais ne représentent plus grand chose chose.
    La justice de notre pays, qui a autre chose à foutre que de faire le jeu de ces associations néfastes, rendra raison à Sagnol et c’est parfait