Le petit-déjeuner ne fait pas maigrir les Américains


Petit déjeuner parisien café croissant paris breakfast

On m’a fait parvenir aujourd’hui un article remettant en cause les bienfaits du petit-déjeuner. Et j’y ai vu le parfait exemple de biaisage (les puristes m’excuseront le néologisme) intellectuel faussement scientifique.

C’est à lire chez Slate.

«Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Tu ne devrais pas le rater.»

Une affirmation qui pourrait pourtant très bien reposer… sur du vent. Le New York Times relayait ainsi il y a quelques jours deux récentes études tendant à prouver que l’absence de petit-déjeuner ne suscite aucun problème physique particulier.

[…]

La première, réalisée par des chercheurs de l’université d’Alabama, consistait à répartir 300 volontaires cherchant à perdre du poids en deux groupes: l’un prenant religieusement ses petits-déj’, l’autre les sautant allégrement. Résultat: quatre mois plus tard, personne n’avait vraiment perdu de poids, et surtout, la sacro-sainte question du petit-déjeuner n’a eu aucune incidence sur l’expérience.

[…]

«La seule différence était que les personnes prenant un petit-déjeuner semblaient être plus actifs dans la matinée. […] Contrairement à la croyance populaire, les volontaires sautant le petit-déjeuner n’ont pas pris d’énormers déjeuners et diners -mais ils étaient plus mous le matin.»

D’une part il a rarement été dit que c’était la quantité qui influençait le poids du mangeur. Maigrir étant un effort pour manger mieux, pas manger moins.

D’autre part, si les petits-déjeuners étaient à base de pancakes au sirop d’érable avec cookie et brioche, je doute en effet qu’il prévienne l’obésité.

Mais le problème est ailleurs et plus vicieux : il est posé en introduction que le petit-déjeuner ne serait pas le repas le plus important de la journée, quand les études montrent en fait que ne pas en prendre ne favoriserait pas l’obésité. On utilise donc des études (qui ne font pas très sérieuses si l’on se fie au résumé) pour affirmer quelque chose qui n’est pas leur sujet d’étude.

Simplifions un brin et il serait facile de démontrer qu’un carré est un rond parce que ce n’est pas un triangle. D’ailleurs, un carré est certainement un rond. Des études le prouveront.

(Le bienfait et l’importance du petit-déjeuner sont cachés dans le dernier paragraphe cité)

2 Commentaires

Classé dans Éclairs de science

2 réponses à “Le petit-déjeuner ne fait pas maigrir les Américains

  1. PIERROT13

    Bonjour,
    Le petit dej’. A ceux qui prétendent que c’est un repas inutile, je fais une proposition très sérieuse. Mener la vie de travail qui est la mienne sans le prendre.
    Debout entre 4 et 6 heures, quelques dizaines (parfois centaines) de kilomètres, travail de force ou de précision pendant toute la journée et quelque fois sans pouvoir déjeuner (question de localisation) et reprendre la route pour le retour. Le tout sans prendre le moindre risque d’accident bien sûr.
    On verra combien de temps, il tiendront.

    • ValLeNain

      Sans vouloir prendre la défense du camp adverse, vous avez une journée assez typique. Mais personne sain d’esprit ne doute de l’utilité du petit-déjeuner. J’espère.