Divergente : quand Matrix rencontre Hunger Games


hunger matrix

 

Si l’on fait exception de ses longueurs et de son côté déjà vu (il lorgne beaucoup trop du côté de « Hunger Games »), « Divergente » n’en demeure pas moins un film de science-fiction et d’action plutôt réussi. Dont on attend désormais la suite, « Divergente 2 : l’Insurrection »… Le Parisien

Je voulais me lancer dans une grande critique, et le Parisien a finalement résumer ce que je voulais dire en deux phrases. Vous l’aurez compris, Divergente = 90% d’Hunger Games et 10% de Matrix.

Les Factions

Chacun a sa place. Ou chacun à sa place. A l’inverse d’un Hunger Games qui impose une faction à ses habitants, le monde de Divergent se veut plus juste et laisse place à la volonté des citoyens eux-mêmes. Reste que le découpage crée tout de même des classes sociales. C’est même l’objet du film.

L’Héroïne

Portrait craché de Jennifer Lawrence dans Hunger Games : amour pour sa famille, esprit de rébellion, capacité à s’entraîner pour réussir, silhouette sexy. Shailene Woodley is the new Jennifer Lawrence. Et on lui souhaite la même réussite.

Sexy Shailene Woodley Divergent

L’élu

Celui (celle) qui change la donne, dont le comportement n’était pas vraiment prévu. Même les machines ne savent qu’en penser. Tris (son nom dans le film) incarne un nouveau type de bug dans la matrice.

Ellie Goulding

Ni Matrix ni Hunger Games pour le coup. Mais le choix d’Ellie Goulding pour la BO en est un bon, assurément. Elle est d’ailleurs accompagnée d’autres grands noms comme Zedd, M83, Skrillex ou encore Woodkid. Vous ne serez pas déçus.

Commentaires fermés sur Divergente : quand Matrix rencontre Hunger Games

Classé dans Éclairs d'art

Les commentaires sont fermés.