L’affaire Malaysia Airlines et le supposé fossé technologique


Malaysia Airlines Boeing 747 Kuala Lumpur

(c) Reuters

Ce Boeing 747 de la compagnie Malaysia Airlines qui disparaît des écrans radars et se retrouve perdu quelque part en Asie du Sud-Est soulève très légitimement des questions.

Nous sommes baignés dans un monde où tout semble sous contrôle permanent, (même quand on ne s’y attend pas, demandez à Sarkozy), tout semble géolocalisé, surveillé. Alors comment un avion de cette taille pourrait-il passer au travers ?

Il y a cette énigmatique question des téléphones qui sonnent toujours, ou encore de l’armée malaisienne qui pense avoir trouvé sa trace. Pense avoir trouvé. Quand on voit le niveau de détails que l’on peut atteindre avec Google Earth, on se demande comment peut-on ne pas l’avoir encore trouvé.

Tout comme ce commandant d’Air France, je pense que certaines personnes en savent plus que les médias. En savent beaucoup plus.

On nous fait croire qu’il y a un fossé entre la technologie qu’on nous vend au quotidien et celle véritablement en service. Nous sommes pistés dès la première seconde que l’on passe sur n’importe quel appareil électronique et 239 personnes à bord d’un appareil commercial peuvent disparaître pendant plusieurs jours. S’il n’y avait pas de vies en jeu, on en rigolerait.

Publicités

Commentaires fermés sur L’affaire Malaysia Airlines et le supposé fossé technologique

Classé dans Éclairs orphelins

Les commentaires sont fermés.