Surveillance d’Internet, les Français résignés


La surveillance généralisée des échanges sur Internet, même si elle nuit« gravement » aux libertés individuelles, est « justifiée » pour 57 % des Français à des fins de lutte contre les organisations criminelles, selon le baromètre Orange-Terrafemina diffusé mardi 25 février.LeMonde.fr

Pour une majorité, ce type d’intervention de l’État peut être justifié au nom de la sécurité due à tout un chacun. Cette réponse me rappelle une phrase de Benjamin Franklin, l’un des acteurs de la Révolution américaine qui disait très justement la chose suivante : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux ».Alexandre C (Contrepoints)

Mais ces gens n’ont-ils toujours pas compris que nous ne pouvons jamais être surs de la définition d’honnêteté dans le futur ? Sans même aller jusqu’au cas tragique et extrême d’une police nationale qui poursuit et expulse certains de ses citoyens sur la seule base de leur religion, les millions de français qui ont été impliqués dans des manifestations type « Manif pour tous » et autres mouvements ne voient-ils pas que de simples gens sont toujours susceptibles d’être criminalisés sur la seule base de leurs opinions et activités politiques ?Le Parisien Libéral

Ainsi disparait la liberté, sous un tonnerre d’applaudissements.

Advertisements

Commentaires fermés sur Surveillance d’Internet, les Français résignés

Classé dans Éclairs orphelins

Les commentaires sont fermés.