La langue française aux Jeux Olympiques #Sochi2014


Je rebondis sur le récent article d’Eurosport traitant de la place du Français aux Jeux Olympiques.

« Quand Pascal Couchepin, le Conseiller Fédéral suisse espérait récemment « un respect renouvelé de la place du français au sein de l’événement », c’est à un piétinement en règle qu’on a assisté ici : il n’y avait quasiment aucun panneau indicateur en français, les annonces parlées sortaient trop rarement du binôme russe-anglais, la traduction simultanée des interviews et conférences de presse fut loin d’être assurée en toutes circonstances, le site Internet d’informations internes était pratiquement exclusivement rédigé dans la langue de Shakespeare »

Autant je comprends le combat de certains pour que l’on cesse d’utiliser constamment des anglicismes (« jetlag », « trip », « cash », « all inclusive » …), autant je pense que pour un événement international comme le sont les JO, le Français peut se contenter d’une place symbolique (en tant que langue officielle du CIO) derrière l’anglais et la langue du pays hôte. Et en matière de symbole, le Français a été présent tout au long de la cérémonie d’ouverture, ainsi qu’aux cérémonies de remises des médailles et des fleurs. Pour ce qui est du reste, il s’agit de privilégier la logique : les informations doivent être donné dans une langue – censée être – comprise – et parlée – par tous.

Ce genre d’article me rappelle tristement que l’Anglais pour les Français, ce n’est pas encore ça.

Publicités

Commentaires fermés sur La langue française aux Jeux Olympiques #Sochi2014

Classé dans Éclairs de sport

Les commentaires sont fermés.