#Reperkusound Nuit 1 : à base de Bloody Beetroots et de Dusty Kid


Les Bloody étaient déjà passés au Reperkusound (festival électro au Double-Mixte de Villeurbanne) il y a 3 ans je crois et ça avait été grand. Grand et fort.

Je crois que cette année, c’était encore mieux. On a retrouvé les traditionnels Warp qui ont fait le succès du groupe et on a découvert des toutes nouvelles choses, toujours aussi puissantes. Quand on est dans une foule de plusieurs centaines de personnes qui se déchaînent en même temps, ça donne l’impression de n’être qu’un grand groupe, tout le monde en phase, tous festifs. On ne peut s’empêcher de sourire. Et de s’agiter encore plus. Le style des Bloody Beetroots est particulièrement adapté aux foules et aux hangars. Pour vous en convaincre, un petit Cornelius qui illustre parfaitement la chose. (le live est à New York).

Après s’être fait transpiré pendant une bonne heure et demie sur ce son dévastateur, on est allé faire un tour dans l’univers de Dusty Kid. Changement d’ambiance total. Le musique est douce alors on ferme les yeux et on se laisse endormir. On bouge presque mécaniquement. On est bien.

Il est 4h du matin. On sort du festival les oreilles encore bourdonnantes. Il restait des artistes mais on y retourne le lendemain.

Ce soir, ce sera Netsky et Pendulum, et ça promet d’être bon. Bon et fort.

[edit] Le live du Reperku, tout frais tout chaud

Advertisements

Commentaires fermés sur #Reperkusound Nuit 1 : à base de Bloody Beetroots et de Dusty Kid

Classé dans Éclairs d'art

Les commentaires sont fermés.