Lettre ouverte de Depardieu à Ayrault


Gérard Depardieu

(c)RTL

Gérard Depardieu a répondu par lettre ouverte à notre 1er ministre. 1er ministre qui, dans toute sa splendeur et dans le respect de l’uniforme, avait émis un jugement dans la finesse à l’égard du départ de l’acteur en Belgique.

La réponse est à déguster, si le style est simple, la vérité n’en est pas moins vraie.

Minable, vous avez dit « minable »? Comme c’est minable.

Je suis né en 1948, j’ai commencé à travailler à l’âge de 14 ans comme imprimeur, comme manutentionnaire puis comme artiste dramatique. J’ai toujours payé mes taxes et impôts quel qu’en soit le taux sous tous les gouvernements en place.

À aucun moment, je n’ai failli à mes devoirs. Les films historiques auxquels j’ai participé témoignent de mon amour de la France et de son histoire.

Des personnages plus illustres que moi ont été expatriés ou ont quitté notre pays.

Je n’ai malheureusement plus rien à faire ici, mais je continuerai à aimer les Français et ce public avec lequel j’ai partagé tant d’émotions!Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés.

Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être respecté.

Tous ceux qui ont quitté la France n’ont pas été injuriés comme je le suis.

Je n’ai pas à justifier les raisons de mon choix, qui sont nombreuses et intimes.

Je pars, après avoir payé, en 2012, 85% d’impôt sur mes revenus. Mais je conserve l’esprit de cette France qui était belle et qui, j’espère, le restera.

Je vous rends mon passeport et ma Sécurité sociale, dont je ne me suis jamais servi. Nous n’avons plus la même patrie, je suis un vrai Européen, un citoyen du monde, comme mon père me l’a toujours inculqué.

Je trouve minable l’acharnement de la justice contre mon fils Guillaume jugé par des juges qui l’ont condamné tout gosse à trois ans de prison ferme pour 2 grammes d’héroïne, quand tant d’autres échappaient à la prison pour des faits autrement plus graves.

Je ne jette pas la pierre à tous ceux qui ont du cholestérol, de l’hypertension, du diabète ou trop d’alcool ou ceux qui s’endorment sur leur scooter : je suis un des leurs, comme vos chers médias aiment tant à le répéter.

Je n’ai jamais tué personne, je ne pense pas avoir démérité, j’ai payé 145 millions d’euros d’impôts en quarante-cinq ans, je fais travailler 80 personnes dans des entreprises qui ont été créées pour eux et qui sont gérées par eux.

Je ne suis ni à plaindre ni à vanter, mais je refuse le mot « minable ».

Qui êtes-vous pour me juger ainsi, je vous le demande monsieur Ayrault, Premier ministre de monsieur Hollande, je vous le demande, qui êtes-vous? Malgré mes excès, mon appétit et mon amour de la vie, je suis un être libre, Monsieur, et je vais rester poli.

Gérard Depardieu

Publicités

17 Commentaires

Classé dans Buzz l'éclair

17 réponses à “Lettre ouverte de Depardieu à Ayrault

  1. Qu’il se barre et ne revienne jamais! Tiens, qu’il pense rembourser aussi les subventions de CNC pour ses films à la con.

  2. Voilà une jolie lettre pour un incompétent du gouvernement !…

  3. @Val le Nain
    Nous vivons un instant incroyable et tragique. Un français qui s’est toujours acquitté de ses impôts décide de quitter le territoire pour des raisons qui ne regardent que lui. Il se fait insulter par le Premier Ministre, le gouvernement en général et les militants.
    Je rentre dès aujourd’hui en phase protestation et vigilance contre l’intolérance socialiste.
    @bembelly
    Tu devrais avoir honte. Ma mère a mis 7 ans pour se barrer d’un pays communiste. Puisse-tu ne jamais avoir à être entravé dans tes mouvements de la même manière.
    La liberté d’aller où bon nous semble sans être exposé à la vindicte populaire est un droit fondamental. Qu’un gouvernement aille à l’encontre de ce principe en dit long sur son totalitarisme.

  4. Martine

    Nos chemins avec cet artiste se sont croisés il y a longtemps, j’ai souvenir d’un homme curieux et touchant mais aussi fort mal accompagné.
    Il a eu la sagesse de n’intervenir aucunement dans les campagnes électorales, et puis les artistes sont libres et sans frontières…Alors les procès en sorcellerie, cela va bien deux minutes; je le sais d’autant mieux que j’ai l’occasion de les vivre quasi au quotidien sur le web…Comme ca la vie!
    Mon com, vous défrise Vallenain? Eh voui, j’ai beau etre Modem^^^, ce qui compte pour moi sont les échanges vrais, très franchement GD ne doit en avoir conservé souvenir , et puis n’ai jamais été groupie ou fan, néanmoins je n’apprécie pas ces procès à la noix, car si l’on doit en faire autant parler de M;Azmachin et bien d’autres…Voilà c’est tout.

  5. Pingback: Le système d’imposition français, victime du PS, de l’UMP, de l’idéologie républicaine et des physiocrates « Le blog de Phil

  6. Martine

    Si l’on pousse le bouchon plus loin, personne ne parle de Dali et de ses exigences à avoir des éphèbes sur les plateaux télé.
    Je sais, ma belle-mère a cafté…Aussi, guère étonnée qu’il soit à l’affiche en ces temps présents.
    Bon courage Val à+ p’tre

  7. toon

    On paie des prestations qui seraient meilleures, moins chères et mieux adaptées dans le privé ou qui ne profitent tout bonnement qu’à ceux qui ne cotisent pas.

    J’aime bien l’assurance maladie, c’est un bon exemple.
    A ma dernière visite là bas j’ai cru devenir fou. J’ai été reçu comme un chien par un chargé d’accueil désagréable au possible et impoli, avant d’être pris en rendez vous avec 45 minutes de retard (du coup on se demande bien à quoi ça sert de fixer des rendez vous), tout ça pour me retrouver en face d’une demeurée qui voulait juste me dire qu’ils avaient égaré mon dossier, c’était le but du rendez vous. Grâce à mon calme olympien je reste courtois, après tout c’est pas la première fois que je gaspille un RTT, s’ensuit une discussion ubuesque :
    (moi)- Comment je peux récupérer tel et tel document, vous aviez les originaux ?
    (elle)- Désolé monsieur, ça c’est votre problème.
    J’ai donc pris sur moi de quitter notre rendez vous, sans quoi elle aurait surement finit par se ramasser son presse papier dans le front.

    Je rêve d’une assurance maladie chez MMA moi.
    Des secrétaires souriantes, des gens compétents, des tarifs concurrentiels, des rendez vous à l’heure, être traité comme un client qui peut bien changer d’assurance si ça lui chante plutôt que comme un indésirable qui sera bien obligé de revenir quoiqu’il arrive …

  8. ValLeNain

    @bembelly : je rejoins la réponse de Vlad. Autant entrer quelque part peut ne pas être autorisé, autant sortir doit l’être tout le temps.

    @vlad : on ne peut plus d’accord 😉

    @martine : d’autant qu’Ayrault n’est vraiment pas à sa place pour juger la conduite de Depardieu, c’en est minable de sa part.

    @toon : MMA paie des gens pour faire leur pub sur les blogs ?

  9. 85 % d’impôt… Vous ne trouvez pas ce taux un peu « confiscatoire » ? et fuir une confiscation n’est il pas humain ?

  10. et visiblement même nos élus (Jerome Cahuzac, Florance Lamblin) ont une tendance a fuir devant l’impôt…

  11. Est-on bien sûr, tous, de parler de la même chose ? Quand je parcours toute cette prose, celle d »Ayrault, de Depardieu, tous ces commentaires, pour, contre, je suis saisi d’un vertige, et d’une fureur…
    On parle de MILLIONS. Des millions. Vous avez lu ? Des millions. Des centaines. Il a versé 145 millions au fisc, et avec ça, il doit certainement lui en rester un sacré wagon pour vivre GRASSEMENT, non ? 85% de ses revenus dit-il ? Il se fout pas ouvertement de la gueule du monde ? Depuis 45 ans, à part une petite parenthèse en 80, c’est quand même ses potes de droite qui prélevaient l’impot il me semble…
    Sait-on ce que représente un seul million d’euros dans nos petites vies de merde, à compter tous les jours, à renoncer à presque tout (ça fait des années que je n’ai plus mis les pieds dans un cinéma). Ma paie à moi, elle commence avec un 2, et 3 zéros derrière, et je paie quasi 10% de ça aux impots, et ça me fait mal, non de les payer, mais de voir qu’on s’en sert aujourd’hui pour subventionner l’activité privée au détriment des services publics. J’ai pas les moyens de défiscaliser.
    Et l’autre qui fait son cinéma parce qu’il s’estime insulté parce qu’on l’a traité de minable. Il n’est pas minable, il est ridicule et pathétique.
    Cette société a perdu toute mesure, et je comprends toujours pas comment on peut défendre un tel comportement quand au même moment on demande des efforts de plus en plus lourds, et que seuls les plus faibles, les salariés de base y sont réduits. Ecoueurant !

    • ValLeNain

      Lui prendre 85% ?! Pourquoi ne pas directement fixer la somme qu’il aura le droit de garder, quelle que soit celle qu’il gagne ?
      Ce n’est pas parce qu’on n’a pas sa situation qu’il faut la lui retirer. On devrait au contraire essayer de l’égaler.

      • « Ce n’est pas parce qu’on n’a pas sa situation qu’il faut la lui retirer ». Il n’est pas question de ça, de prendre. Il est question de participer « à hauteur de ses revenus » qui de toute manière sont hors norme. C’est démesuré. Je n’ai aucune envie de l’égaler, je trouve que c’est trop, beaupcoup trop et inutile, et rien ne le justifie.
        Désolé, mais je ne pourrais gagner 145 millions d’euros en sachant qu’à côté, il y en a qui dorment dehors et ne mangent pas à leur faim. Une société qui accepte ce genre de disparité n’a aucun avenir.

        • ValLeNain

          tu acceptes de gagner 2000€, d’avoir peut-être une voiture, une maison/appart quand des africains n’ont ni maison ni nourriture. Tout est question d’échelle. Dire que c’est trop et inutile, c’est on ne peut plus subjectif, c’est parce que cela nous dépasse.