Archives mensuelles : octobre 2012

Sous les déferlantes niçoises, l’OL a pris l’eau

OGCN - OL Coupe de la Ligue

C’est un étrange sentiment qui me pousse à écrire alors que l’arbitre siffle juste la fin de la rencontre. L’Olympique Lyonnais vient de se faire semi-humilié par les Aiglons, chez eux, 3 buts à 1.

L’occasion de faire le tour de tous les jeux de mots les plus pourris possibles mettant en relation d’un côté la météo, de l’autre la piètre performance des Gones.

Après un premier quart d’heure du tonnerre avec 4 buts en 11 minutes, Lyon n’a jamais pu sortir la tête de l’eau (ce qui aurait été compliqué vu le déluge, mouarf).

Concoctant un football à base d’imprécisions finement choisies, de passes impuissantes et d’un manque d’envie saisissant, c’est très logiquement que l’arbitre distribua les premiers jaunes à la défense Rouge et Bleu, agrémentant la pluie un peu fade de cette saveur anisée propre au Sud.

Si la possession était lyonnaise, c’était bien Nice qui tenait la barre et surfait sur chaque attaque lors de cette première mi-temps. A noter la bonne perf de notre jeune gardien Anthony Lopes qui, comme un poisson dans la boue, se débattait avait vigueur et nous sortit de bons arrêts.

Alors que Nice marchait sur l’eau, la deuxième période ne fit qu’accentuer le naufrage rhodanien et, comme cela se pressentait, c’est un défenseur central, Bisevac, qui but la tasse le premier et prit la porte. Ainsi se termina le match, démontrant aux observateurs l’ampleur des dégâts que pouvait causer Sandy.

Espérons que l’épave lyonnaise soit retapée à tant pour la Ligue 1, car pour ce qui est de la Coupe de la Ligue, ça tombe à l’eau !

1 commentaire

Classé dans Éclairs de sport

Les 23 nominés du Ballon d’or 2013

Ballon d'or 2013

C’est la nouvelle sportive de l’après-midi : on connait les 23 nominés pour le Ballon d’Or 2013 et parmi eux, le successeur de Léo Messi donc (sauf s’il remporte de nouveau le titre mais ni son parcours avec le Barça, ni avec l’Argentine ne jouent en sa faveur).

Petit rappel des champions de l’année 2011-2012 :

  • Ligue 1 : Montpellier (là, c’était pour la blague)
  • Série A : Juventus de Turin
  • Liga : Real Madrid
  • Premier League : Manchester City
  • Bundesliga : Borussia Dortmund
  • Ligue des Champions : Chelsea (contre le Bayern Munich)
  • Ligue Europa : Atlético de Madrid (contre l’Athletic Bilbao)
  • Euro 2012 : Espagne (contre l’Italie)
  • CAN 2012 : Zambie (contre la Côte d’Ivoire)

Je pense avoir fait le tour des principales compétitions qui ont eu lieu depuis 2011 (à cela s’ajoutent les matchs officiels de qualification pour la Coupe du Monde bien sûr).

Venons-en à la liste des joueurs :

  • Sergio Aguero (Argentine, Manchester City)
  • Mario Balotelli (Italie, Manchester City)
  • Karim Benzema (France, Real Madrid)
  • Gianluigi Buffon (Italie, Juventus)
  • Sergio Busquets (Espagne, Barcelone)
  • Iker Casillas (Espagne, Real Madrid)
  • Didier Drogba (Côté d’Ivoire, Chelsea/Shanghai Shenhua)
  • Radamel Falcao (Colombie, Atletico Madrid)
  • Zlatan Ibrahimovic (Suède, Milan AC/PSG)
  • Andrés Iniesta (Espagne, Barcelone)
  • Lionel Messi (Argentine, Barcelone)
  • Manuel Neuer (Allemagne, Bayern Munich)
  • Neymar (Brésil, Santos)
  • Mesut Özil (Allemagne, Real Madrid)
  • Gerard Piqué (Espagne, Barcelone)
  • Andrea Pirlo (Italie, Juventus)
  • Sergio Ramos (Espagne, Real Madrid)
  • Cristiano Ronaldo (Portugal, Real Madrid)
  • Wayne Rooney (Angleterre, Manchester United)
  • Yaya Touré (Côte d’Ivoire, Manchester City)
  • Robin van Persie (Pays-Bas, Arsenal/Manchester United)
  • Xabi Alonso (Espagne, Real Madrid)
  • Xavi (Espagne, Barcelone)

C’est A La Culotte qui a mis en gras les joueurs dont le parcours en club et en sélection a été remarquable. [edit : en fait pas du tout, les noms ont été mis alternativement en gras et normal pour faciliter la lecture, je suis ridicule, merci à Bon Sens :D] Personnellement, je pense que cela va se jouer entre C. Ronaldo (même si son Euro n’étais pas si réussi), Pirlo (très bon Euro), Iniesta et Balotelli (même si sa saison à Man City n’avait pas été flamboyante pour moi). Pirlo et Iniesta étant mes favoris.

Et vous, quel est votre prono ?

8 Commentaires

Classé dans Éclairs de sport

Le duo lyonnais de la Contrepèterie

Peut-être parce qu’on est lundi, qu’il fait frais voire froid, et qu’on est surtout (surtout) en vacances, un billet léger histoire de présenter ce duo lyonnais : les Contrepétrographes.

Ils postent tous les jours leur dernière trouvaille et égaye ainsi la froide interface de Facebook.

A retrouver aussi sur leur site web.

Les Contrepétographes

(c) Les Contrepétographes

2 Commentaires

Classé dans Éclairs d'art

Be the new Bond, James Bond !

Parce que je suis cool et que c’est Dimanche, et qu’il neige, et qu’il fait froid, je vous invite à faire un tour du côté de ce site web : http://50.112.251.215/ (qui n’a pas de nom de domaine mais qui semble appartenir à Amazon).

Vous serez alors chargé de mener différentes missions d’espionnage en guidant un agent de terrain (et en élevant les produits Sony au rang de miracles) par le biais d’une interface de dialogue. Elle vous dit ce qu’elle voit, vous lui dites quoi faire. C’est vraiment sympa !

Commentaires fermés sur Be the new Bond, James Bond !

Classé dans Éclairs de geek

Touche pas à leur blogosphère

C’en est devenu le sujet populaire de nos blogs, en grands nombrilistes que nous sommes : nos blogs. Oui, nous parlons de nous. Cela dit, est-ce vraiment surprenant, nous avons peut-être mis plus de temps que les skyblogs d’antan mais le résultat est le même. Certains l’ont d’ailleurs toujours assumer, et malgré la formulation peu flatteuse que j’emploie, je ne sais même pas si c’est un défaut. Toujours est-il que cela amorce la fin de ce blog-ci.

Touche pas à ma blogosphère, qu’ils disent. Je dis ils car je ne m’en sens plus membre. Je n’adhère pas à leur discours et vais expliquer ici pourquoi.

Cyberwar blogosphère vs ebuzzing

(Je vous passe l’intro).
Des hommes et des blogs
Chacun de nos billets de blogs est l’occasion de susciter des avis, des commentaires, des questions […].
Telle est notre vision du réseau social qu’est la blogosphère. Elle est tout sauf fermée, froide et aseptisée (j’aurais rajouté hostile). Elle est au contraire ouverte sur la vie, bouillonnante, source d’autant d’amitiés durables que d’irréductibles inimitiés, et l’on peut même de temps à autre s’y faire insulter copieusement (c’est très vrai). Elle est tout simplement le meilleur et le pire de ce que sont les gens, de ce que nous sommes. Elle est vivante.
Wikio devient Ebuzzing
Des blogs et des liens
La société Wikio avait en son temps joué un rôle important dans l’émergence de cette communauté de blogs, et donc de blogueurs et de blogueuses. Wikio assurait la promotion des blogs, leur apportait un surcroît de visibilité, et eux-mêmes le lui rendaient bien. Et puis la petite société est devenue plus grande, elle s’appelle aujourd’hui Ebuzzing et a de nouvelles ambitions. 
Dans un premier temps, Ebuzzing a choisi de préserver l’outil qui avait fait la popularité de Wikio auprès des blogueurs, ses classements des blogs, se contentant d’adapter ceux-ci aux évolutions majeures d’Internet, l’émergence de Twitter par exemple.
Basés sur les liens entre blogs, divisés en catégories – politique, sport, technologies, société, etc… -, ces classements permettaient dans une certaine mesure d’apprécier le poids de chaque blog dans la blogosphère, l’étendue du réseau de chacun, pas nécessairement son audience. C’était intéressant ou amusant, pertinent ou farfelu, utile ou inconséquent, les avis étaient partagés. Chacun d’entre nous savait cependant y retrouver une photographie plus ou moins déformée de la communauté ou des communautés que nous formons. (Grosso-modo c’était tout, n’importe quoi, son jumeau et son contraire).
Des blogs sans blogueurs
Mais récemment, l’outil est devenu tout autre chose. Des blogs institutionnels, des blogs de personnalités dont les médias traditionnels font la notoriété, ont été intégrés à la liste des blogs. Pis encore, des agrégateurs de liens et de contenus, des sites semi-professionnels, ont soudainement rejoints les bases de données d’Ebuzzing, y compris des sites d’extrême-droite qui usent à grande échelle de méthodes plus que suspectes pour gagner en notoriété – démultiplication de pseudos, retweets automatiques en masse, commentaires copiés-collés de manière industrielle, etc…
Faisons un pause.
pause
Tout d’abord, notons qu’Ebuzzing, en tant que société privée, fait un peu ce qu’elle veut avec sa politique, notamment pour le classement des blogs. Chacun est libre de se désinscrire. Deuxièmement, voyez comme le fait qu’il y ait des blogs (oui Fdesouche est un blog, pas un agrégateur, sinon GdC en est un aussi, tout deux reprennent des articles d’ailleurs et les font partager en ajoutant une touche perso), d’extrême-droite est dérangeant. La Blogosphère se place donc clairement sur l’échiquier politique (aucun soucis avec l’extrême-gauche). Enfin, en matière de retweets automatiques, quand je vois ma TL, je me dis que certains signataires sont très forts : tous les billets leftblogs sont retweetés automatiquement je ne sais combien de fois par je ne sais combien de comptes. Reprenons.
reprise
[…] De fait, les classements de « blogs » d’Ebuzzing ne nous parlent plus de la blogosphère, ne sont plus en « lien » avec elle et de qui nous y est commun, ce qui nous fait vibrer, fait sens et nous motive. Plus grave, il apparaît évident que tout ceci, cette définition nouvelle de la blogosphère que voudrait imposer une société de droit privé, nous englobant dans tout autre chose que ce que nous sommes, vise à nous étouffer, à faire taire notre spécificité : celle d’une parole libre venue d’un endroit d’où il n’est pas habituel qu’on parvienne à l’entendre, la parole des citoyens. Car la blogosphère n’est que cela, la caisse de résonance des citoyens et de leur diversité – diversité d’opinions et de centres d’intérêts, diversité sociale et professionnelle. La blogosphère, finalement, c’est le média de ceux qui n’en ont pas.
Voilà le petit discours du vilain petit canard qu’on essaie d’étouffer. La vérité, c’est que les signataires de ce texte sont tellement déçus de ne plus être les number one et de ne plus avoir la visibilité d’avant, qu’ils passent à l’attaque. Mais nul n’est étouffé, qui vous empêche d’écrire ? Est-ce que Google arrête le référencement de vos blogs ? Vos url sont-elles bloquées ? Non, une boîte privée a juste décidé que pour sa part, elle vous donnerait moins d’importance. Voilà.
se rebiffe
La blogosphère se rebiffe
Le choix fait par Ebuzzing est un choix politique. Nous en sommes d’autant plus convaincus que Pierre Chappaz, son patron, est aussi un des fers de lance du mouvement des « pigeons », un homme qui s’affiche sans ambiguïté en tant que libéral – ce qui ne nous pose aucun problème en soi – et qui, tenant lui-même un blog, a choisi de le faire figurer dans les classements établis par sa propre entreprise selon des algorithmes qu’il est seul à connaître, prenant de facto le risque du conflit d’intérêt, donc du soupçon. (Bien qu’il n’ait jamais été premier de ces classements, et avouez que ce qui ne leur pose aucun problème est quand même sacrément mis en avant).
Considérant que Pierre Chappaz devenait en cette affaire juge et partie, nous le laissons seul juge de ses choix et décidons de partir, afin de ne pas cautionner plus longtemps une conception de la blogosphère qui ne repose plus sur aucune réalité. 
Nous, blogueurs et blogueuses, 1er, 10ème, 100ème ou dernier des classements actuels, avons décidé de ne plus en être et avons exigé de Wikio-Ebuzzing la suppression de nos blogs de ses listes. Parce que nous ne saurions nous retrouver à servir les intérêts commerciaux d’une société et les nouvelles ambitions politiques de son patron. Parce que nous refusons que la blogosphère, dont nous sommes à la fois le cœur et les poumons (voilà, le petit passage caressage d’égo à la plume devant le miroir était ici), puisse ce faisant se trouver assimilée à – et finalement dissoute dans – quelque chose de plus vaste et qui ne lui ressemble pas, et d’où les blogs ne sauraient plus être visibles et les blogueurs se faire entendre.
(Je ne vois pas pourquoi Ebuzzing retirerait ces blogs de sa base, vu que ce sont ces blogueurs eux-mêmes qui les ont entrés à la main).
Voilà, il fallait un long texte pour annoncer qu’en fait, ils quittent le classement des blogs. Espèrent-ils motiver leurs lecteurs à envoyer des tonnes de mails à Ebuzzing ? Pensent-ils réellement que leurs lecteurs avaient envie de savoir ? Ou essaient-ils simplement de plomber Ebuzzing (après avoir attaqué son patron) ?
Je ne suis vraiment pas en phase avec ce texte. Je ne suis donc pas de la blogosphère, la blogosphère c’est eux, qu’ils n’essaient pas de m’y étouffer.

7 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

La pente glissante

Fahrenheit 451 sur le webTraîner sur les blogs devient malsain. Les blogueurs sont vraiment… spéciaux. La polémique ebuzzing était venue troubler mon twitter mais le sujet ne m’intéressait pas. Et puis la force des choses a finalement pris le dessus et j’en ai pris connaissance. Mais retraçons comment j’en suis arrivé à lire ce billet de Pierre Chappaz.

Parmi les blogueurs que je trouve toujours agréable de lire, il y a le Faucon en haut de la liste. Parce qu’on a des sensibilités politiques proches, parce qu’on a une PS3 et qu’on aime le foot (en voilà de bons critères). Son dernier billet est l’image même de la dérive que connait la blogosphère : critiquer le gouvernement, ne pas être sympathisant socialiste, sont des raisons suffisantes pour en prendre plein la figure. Internet, la liberté de faire comme nous.

Inquisition de la blogosphèreDe là, polémique eBuzzing donc. Chez Alter-oueb, blogueur lyonnais qui sur ce coup m’étonne. Qui d’un côté dit se moquer de ces classements mais s’en prend quand même à son créateur, en des termes peu élogieux. La raison ? Une entreprise privée change de politique, ça leur déplaît, ils montent au créneau. Le fait par exemple de se retrouver dans le même classement que Fdesouche les dérange. C’est vrai qu’il ne fait pas bon se trouver sur le chemin de la croisade de la pensée unique. On espérait trouver sur Internet un espace de libre expression, on en est réduit à de l’auto-censure pour ne pas se faire attaquer.

On en arrive à ce premier billet de P. Chappaz dans lequel il répond aux agresseurs. Oui, certains blogs de droite montent. C’est bien normal. La blogosphère prenait une teinte rosée malsaine

Lynchage des autresEnfin on termine par ce deuxième billet de P. Chappaz. Il est obligé d’expliquer pourquoi il est parti en Suisse. Je ne suis pas fan de la Suisse mais je suis contrainte de reconnaître que ce qu’il en dit est vrai. Être entrepreneur, c’est une autre manière d’être en dehors des clous socialistes. Donc on en prend plein la figure. Il suffit de lire ce commentaire pour comprendre la dérive du net que certains décrivent sans se rendre compte qu’ils en sont acteur majeur : « On s’en moque de vos raisons, de votre parano et du reste… ».

Traîner sur les blogs devient vraiment malsain.

1 commentaire

Classé dans Éclairs orphelins

Troubles de l’élection : parlez-en !

Pour une fois que je relaie un message d’Olympe, ça se fête non ?

Les féministes semblent finalement avoir un sens de l’humour, le jeu de mot était connu mais puisqu’il est correctement amené, il mérite son billet.

Troubles de l'élection

« Des femmes qui vous redonneront envie de voter » – il va falloir faire un effort sur les photos par contre (j’étais obligé).

Commentaires fermés sur Troubles de l’élection : parlez-en !

Classé dans Éclairs au chocolat