Problème de religion ou de médias ?


Les journalistes

Depuis quelques jours – voire semaines -, la presse fait son beurre sur les problèmes religieux. La religion musulmane principalement. Je ne voulais pas en parler, le sujet est complexe puisqu’une religion n’est pas en soit une institution, il est difficile d’avoir le point de vue officiel et donc de condamner quoique ce soit.

Ce matin, je tombe sur un article de Midi Libre qui peut mettre en colère : des salafistes interdiraient aux commerçants avignonnais de vendre alcool, charcuterie et vêtements féminins sur le marché. Je crains que même les guillemets et l’italique ne puissent traduire l’incertitude des mots « salafistes » et « interdiraient » : le papier nous apprend en effet, malgré le titre racoleur, qu’on n’en sait grosso modo rien du tout.

Cela m’a rappelé le bon billet d’Humeurs de Vache et me permet de poser alors la question : a-t-on un problème avec les religions ou les médias ? L’Islam en prend un peu plein la figure ces temps, est-ce de sa faute ou de celles des journalistes, quoiqu’il en soit ces derniers creusent encore le fossé – à tort ou à raison – entre la fraternité de notre devise et la réalité des Français. Le bout du tunnel, ce n’est pas maintenant.

Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

2 réponses à “Problème de religion ou de médias ?

  1. Merci cher Val, pour répondre à ta question, je dirais qu’il y a un pb avec l’Islam et avec les médias. Ce ne sont pas les médias qui ont réagis de manière disproportionnée et violente à la diffusion de la vidéo ou qui ont augmenté la prime sur la tête de Salman Rushdie. De même on ne peut pas nier que certains musulmans ont des pratiques guère compatibles avec le mode de fonctionnement de notre société. A contrario, les médias ont tendance à amplifier, à monter en épingle ce qu’ils pensent être le sentiment général de leurs lecteurs. C’est vrai pour l’Islam comme c’est vrai pour le Hollande bashing ou que ça l’a été avec Sarko en son temps. Du coup, il est difficile de prendre le recul nécessaire pour ne pas se laisser entrainer dans cette spirale de surenchères. De ce point de vue j’apprécie ton billet qui considère avec recul et prudence l’article du Midi Libre.

    • ValLeNain

      il y a tout de même quelque chose d’embêtant, c’est que la presse française semble s’intéresser beaucoup trop aux problèmes causés par des musulmans dans d’autres pays, comme dire « ça arrive bientôt chez nous ». Et je pense qu’en ce sens, ils ne servent ni la France, ni bien sûr les musulmans français. Merci pour ton passage.