OL – GFCOA : des châtaignes et des frissons [Coupe de France]


L'OL en finaleS

Hier se jouait la demi-finale entre l’Olympique Lyonnais et le Gazelec Football Club Olympique d’Ajaccio (même si les conventions demandent à ce qu’on mette le nom du club qui accueille d’abord) : oui, ça se jouait en Corse, avec des Corses.

1ère mi-temps

Il y eut l’avant et l’après 37ème minute. Avant, on eut droit à un Olympique Lyonnais instable, entre fautes défensives et belles contre-attaques. Les Corses jouaient bien, rapidement et simplement, et ce n’est que grâce à la chance et à Lloris qu’ils n’arrivèrent pas à marquer. Nous eûmes chaud !

37ème minute : sur un tacle venu du fond des âges comme dirait mon bon PES 5, Colinet l’Ajaccien prend un carton rouge indiscutable et le match bascule.

Alors que la pluie tombait à verse, vinrent s’ajouter aux gouttes d’eau les chataignes, spécialités corse qu’il aurait été dommage de louper. Le ton monta, monta encore, les embrouilles fleurissaient sur le gazon détrempé (cela doit aider), et l’on assista à une fin de première mi-temps très très houleuse avec une agressivité corse qui perdura même dans le couloir des vestiaires. Il y avait de l’eau dans le Gazelec.

0 – 0 donc. (malgré un superbe coup franc de Kallström juste avant le coup de sifflet : encore la barre).

2ème mi-temps

La pause fut bénéfique pour les deux équipes qui revinrent sur le terrain avec de meilleures intentions et un meilleur état d’esprit. Le problème pour les Corses, c’est qu’ils jouaient désormais à 10. Et ils le payèrent.

A la 58ème minute, une passe réflexe de Lacazette pour Briand excentré sur la droite de la surface lui permet de frapper fort : la balle, repoussée par le gardien, est reprise par Lacazette qui finit le travail et ouvre le score.

Les Lyonnais monopolisent alors le ballon malgré quelques occasions qui auraient pu aller au bout pour les Ajacciens.

Sur un grand pont dans la surface de Reveillère, Lisandro est servi en retrait et aggrave le score. 72ème minute : 0 – 2.

Les locaux n’en peuvent plus, ils sont fatigués et, quand ils ont l’occasion de sauver l’honneur, tirent maladroitement. La fin est proche. Mais ce dernier quart d’heure sera riche pour les Lyonnais.

79ème minute. Alors que le gardien Corse Rastello avait été vraiment bon sur toute la rencontre, il sort pour boxer la balle mais la touche à peine et c’est Grenier, rentré quelques minutes plutôt, qui la reprend comme elle vient et l’envoie au fond des filets. 0 – 3. 

But Grenier

Enfin Gomis vient clore la rencontre à la 90ème après un raid sur le côté droit, une frappe plutôt puissante à quelques mètres de la cage. Victime du racisme des supporters corses, il se plante devant leur tribune pour les provoquer, un geste un peu dommage qui ternit la fin de la rencontre mais l’arbitre siffle.

L’Olympique Lyonnais est en finale de Coupe de France et la soirée fut fort sympathique sur Twitter avec le #TeamOL et le concours de Livetweet proposé par SportDub.

Allez l’OL !

Résumé Vidéo de la rencontre chez A la Culotte

2 Commentaires

Classé dans Éclairs de sport

2 réponses à “OL – GFCOA : des châtaignes et des frissons [Coupe de France]

  1. Putain ! C’est l’Equipe, ce blog !

    • ValLeNain

      Parler de politique ces temps me gave un peu, alors j’écris sur le foot’ (au fait, répond donc à mon message sur Twitter à propos des Backlink)