Intouchables m’a touché


Je vous l’accorde, le titre était facile.

Intouchables avec Omar Sy et François Cluzet

Il n’en est pas moins vrai pour autant. Pas de longue critique ni d’analyse complexe pour ce film. Quelques mots suffiront.

Intouchables est un grand film. Un très grand film.

Et si vous rechignez encore à dépenser quelques euros pour le voir en salle, sachez que vous passez à côté de quelque chose. Quelque chose qui ne changera pas le cours de votre vie, mais qui mérite vraiment, vraiment, d’être vu tant les prestations d’Omar Sy et de François Cluzet, la musique de Ludovico Einaudi, nous emportent et nous font passer un très bon moment.

Advertisements

4 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

4 réponses à “Intouchables m’a touché

  1. mynameismarjorie

    +1

    Et pour les aigris qui pensent que le film est un conte de fée utopique, je les invite à s’informer sur les deux protagonistes dont l’histoire est inspirée : Philippe Pozzo di Borgo et Abdel Sellou dont la vie est 100 fois plus incroyable que le film.

    M. (http://quandjeseraigrandejeseraiactrice.wordpress.com/)

  2. +1
    Omar SY est confiné dans son registre, il livre malgré tout une excellente partition. Mais c’est bien Cluzet qui tire toute l’émotion du film.
    Moi aussi, pendant 1h40, le film m’a arraché de la « merditude » de la vie courante.

  3. ValLeNain

    @marjorie : et même si cela devait être un conte de fée utopique, c’est sacrément beau

    @marco : très bonne prestations des deux, oui

  4. Moi j’attends que les salles se vident un peu ;o)