La récursivité des perles


On pourrait croire à un nom d’épisode de The Big Bang Theory (série américaine très sympathique sur des scientifiques que je vous recommande et qui en est à sa 5ème saison) mais non, il n’en est rien.

La récursivité des perles est le phénomène que l’on rencontre dans le milieu de la presse (amateur comme professionnelle) et qui se caractérise par le fait d’écrire soi-même une perle quand on cherchait à rigoler des perles d’un autre. Vous ne trouverez pas cela dans Wikipédia.

Ceci est tiré d’un billet écrit à la suite du forum Libé de ce week-end par une membre de l’association Qabilat el Codemmo et qui traite des perles du discours de De Villepin.

Voyez plutôt.

« Troisième principe fondateur de la diplomatie française est la solidarité ; une présence non seulement dans les crises mais qui au-delà des crises va vers la recherche de solutions innovantes. Le tout à travers d’autres principes fondamentaux, la  paix la justice le respect. Ce corpus là c’est l’héritage français ». Il est vrai que l’année 2011 n’a jamais vu autant briller la solidarité, la paix la justice et le respect, à l’heure où les étrangers se voient interdire le droit de vote, les femmes voilées interdites d’accompagner leurs enfants en sorties de classe, à l’heure où les communes recourent à des arrêts anti-mendicités afin de cacher la précarité grimpante.

« A l’heure où les étrangers se voient interdire le droit de vote » – Parce qu’ils l’avaient, avant ? Parce qu’ils ont, pour l’instant, une quelconque légitimité pour l’avoir ? Je veux bien qu’il y ait des débats sur le sujet, moi-même ayant été dubitatif sur le sujet, mais opposer cela à la paix, la justice et le respect, arrêtons deux minutes.

Le passage sur les femmes voilées est assez croustillant aussi, car si l’on est du camp qui considère que la laïcité est une forme de respect, le port du voile peut heurter. Mais bon, le débat a déjà été en partie traité.

Vous savez maintenant ce qu’est la récursivité des perles.

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Éclairs orphelins

Une réponse à “La récursivité des perles

  1. Moi, les perles, c’est bien celle de culture que je préfère ;o))