Le Droit de vote des étrangers, par le FN


Le sujet avait été lancé par les Socialistes, je m’en souviens vaguement. Enfin, le sujet a toujours plus ou moins été là, jamais vraiment abordé, jamais vraiment oublié. Le droit de vote des étrangers au élections municipales.

A première vue, j’étais contre. Les étrangers n’étant pas des citoyens de ce pays, ils n’ont pas à y avoir de représentants. Et puis j’ai lu cet article sur le site du Front National : une pétition pour s’opposer à ce droit de vote. Et puis j’y ai vu les arguments du parti. Et puis je suis devenu dubitatif.

« 1/ Depuis la Révolution Française, nationalité et droits civiques sont liés. Or, accorder le droit de vote aux étrangers serait un moyen détourné d’en faire des citoyens en leur octroyant un droit réservé jusqu’à présent aux nationaux, ce qui serait en contradiction totale avec l’esprit républicain ! »

Accorder le droit de vote n’en ferait pas des citoyens, ce serait juste ouvrir le droit de vote aux non-citoyens, point. Le fait que ce soit réservé aux nationaux aujourd’hui n’est pas un argument, ça s’appellerait le changement. La fin est très bizarre, elle coupe court à toute logique et tente de rallier les patriotes en utilisant le terme qui fait mal. Mais ça ne marche pas.

« 2/ L’argument consistant à dire que « puisque les étrangers payent des impôts, ils doivent pouvoir voter » est totalement fallacieux. En effet, il y a déjà une contrepartie aux impôts, ce sont les diverses prestations dont ils bénéficient (école, sécurité, santé, justice…) »

Bon là je suis d’accord.

« 3/ Le Front National est pour la souveraineté des peuples, et reconnaît le droit à tous les peuples de pouvoir décider de leur destin, les Français les premiers ! »

C’est ce point qui fait que je suis contre le droit de vote des étrangers. Bien sûr que vivant en France depuis des années, ils ont un avis, un point de vue, sur la gestion de leur commune, et que les décisions prises par le Maire les affecte directement, seulement… ils ont aussi le droit de vote dans un autre pays. Ils sont aussi engagés ailleurs. L’image vous paraîtra abusive, mais c’est comme si un marié épousait une autre femme parce qu’il aime les deux et qu’il ne veut pas faire de choix. C’est ce point qui me gêne, qu’ils puissent jouer sur deux tableaux différents, en sachant que ces deux tableaux peuvent parfois « se rencontrer ».

Le FN rajoute ce paragraphe qui illustre maladroitement leur argument.

« Les récentes élections tunisiennes en sont une parfaite illustration : si le droit de vote des étrangers était accordé, les Tunisiens installés en France auraient le droit de voter aux élections françaises alors qu’ils participent déjà aux scrutins de leur pays. Ils bénéficieraient donc d’un droit de vote supérieur à celui des nationaux français. »

Que veut dire un droit de vote supérieur ? Parce que ça se quantifie ? Comme je le disais, ce qui me dérangerait plus, c’est qu’ils engagent des intérêts dans un seul de ces deux pays et votent en conséquence dans le deuxième (en cas de conflit, ça serait problématique). C’est pour cela que rester à l’échelle municipale semble plus judicieux.

« 4/ Alors que l’identité française est constamment mise à mal, que tout ce qui soude les Français s’effrite peu à peu, on les force à partager un droit qui leur est commun et qui contribue à maintenir un sentiment d’appartenance à la nation française ! »

Si je suis plutôt d’accord avec ce point, je trouve la fin bizarrement formulée, comme si partager ce droit de vote rendaient les Français moins Français. Et puis ce droit de vote, c’est une manière de participer à la vie et à l’organisation de sa ville, c’est lui qui affectera indirectement la vie des habitants (étrangers y compris). Le sujet est compliqué.

Bref, (je vais me la jouer à la Romain moi aussi) je suis dubitatif quant au droit de vote des étrangers, et le FN n’a pas trouvé les arguments pour me convaincre.

Publicités

11 Commentaires

Classé dans Éclairs moi de ta sagesse

11 réponses à “Le Droit de vote des étrangers, par le FN

  1. Perso, je suis contre absolument tout en n’étant pas FN. Tu veux votre, tu prends la nationalité. Point barre. Je ne comprends meme pas que l’on ait donné le droit de vote aux ressortissants de l’UE pour les elections locales et européennes..
    Ceci dit si la chose était si facile a instaurer, Elle est surtout un argument de campagne électorale. Le vote des étrangers était déjà inscrit dans les 110 propositions de Mitterrand et les socialistes auraient eu maintes fois la possibilité de l’instaurer. Pkoi ne l’ont-ils jamais fait ? Sans doute parce que la majorité des français est contre.
    Les socialistes ont maintenant un pb avec ça. Car en donnant aux etrangers la possibilité de voter aux primaires ( si inscrits depuis 6 mois au PS), comment ne pas leur accorder par la suite ? Et là, le PS se mettra a dos une partie de son propre électorat.

    • THERY

      A partir du moment où les individus, quels qu’ils soient, sont sollicités pour payer des impôts donc contribuer à divers financements les concernant , ils doivent avoir le droit de donner leur avis donc de voter celui ou celle qui sera le plus à même d’utiliser leur argent
      Moi, lorsque dans ma commune, je ne suis pas contente de l’éclairage ou des ramassages scolaire, j’ai le vote pour m’exprimer !!!
      A partir du moment où leurs enfants sont inscrits dans nos écoles, dans la mesure où ils participent à notre économie qui est aussi la leur, alors ils sont comme tout citoyen, qu’ils aient la nationalité ou pas cela importe peu, et les membres du front national jouent là-dessus pour tenter de maintenir ces personnes dans un statut d’esclavage, « vous travaillez pour nous mais vous n’avez aucun droit ! ». Relisez Sibony « Le racisme, une haine identitaire », et vous comprendrez que le Front National, s’est aperçu, comme Hitler en son temps, que les juifs étaient de grands hommes, qu’ils allaient briller dans le monde entier, c’est le cas aujourd’hui, je ne vais pas faire la liste car dans 10 ans nous y serions encore, et partant de ce constat la peur a investi leur esprit : LEUR I-DEN-TI-TE était mise à mal, par conséquent il fallait intervenir rapidement et il est arrivé ce que l’on sait…. Ne pas accorder le vote aux étrangers c’est nier leur existence, leur manquer de respect ainsi qu’à leurs enfants, c’est donner au FN du grain à moudre et c’est maintenir une différence qui n’a pas lieu d’être, c’est une fois encore cracher sur la démocratie. J’ajouterais que certains votes d’étrangers seraient probablement plus utiles à la société française qu’accepter par exemple que nos enfants s’engraissent au Mc Do sans que personne ne soit alerté.

      • Exemple typique de gloubi-boulga modernœud qui prouve au moins une chose : que son auteur n’a strictement rien compris à ce qu’est la citoyenneté, à ce qui constitue son essence.

        Et prétendre que toute personne étrangère qui ne peut voter en France est un esclave est évidemment d’une bêtise sans nom. Un esclave n’est pas payé pour le travail qu’il fournit (ou ne fournit pas d’ailleurs…), il n’a pas droit aux soins et à l’école gratuite, ni aux logements sociaux, etc. Bref, c’est du pitoyable n’importe quoi.

  2. Le type de sujet qui me laisse de marbre. Pendant qu’on s’étripe là-dessus on ne se soucie pas de questions qui ont finalement un tout autre impact sur la vie quotidienne : http://partageux.blogspot.com/

  3. Ecoute, d’un côté, il y a la théorie, l’idéal, l’humanisme … et d’un autre côté, me semble-t-il en ce moment, le « réalisme » …
    Quant on voit comment on voté les tunisiens, y compris les tunisiens de France, je me dis qu’on a été incapables d’anticiper la puissance de tir islamiste, pétrie de pétro-dollars pour porter ses idées … Je me dis que dans ce contexte, ce serait donner du grain à moudre à la Marine, que d’accorder le droit de vote aux étrangers.
    Peut-être un jour, mais maintenant :NON ! Je m’y opposerai farouchement … et qu’on ne me dise pas que je suis « fasciste » ! …

  4. Ladyapolline est fascis-teu ! Ladyapolline est fascis-teu !

    Voilà, j’l’ai dit…

    Sinon, il va de soi (ou il devrait y aller…) que le droit de vote accordé aux étrangers est un non-sens. C’est pourquoi il n’y a même pas à être pour ou contre : ça revient à demander aux gens s’ils sont pour ou contre que les vaches aient désormais des branchies et aillent vivre sous l’eau.

  5. ValLeNain

    @Thery : j’ai toujours du mal quand on prend l’exemple d’Hitler… Je suis bien d’accord que les étrangers occupent le même rôle que les nationaux, dans le sens qu’ils paient leur impôt, dans le sens qu’ils travaillent, et sont donc égaux sur ces points. Mais cependant, le droit de vote, c’est un peu au delà de tout ça, un peu au delà de choses matérielles tel que « je paie des impôts ». Ou alors la nationalité ne veut plus rien dire.

    @ladyappoline : oui, les récents évènements font qu’effectivement, on a moyennement envie de le donner aux étrangers.

    @Didier Goux : je ne sais pas si l’on peut simplifier cela au problème de la vache et des branchies parce que la position de donner le droit de vote aux étrangers est défendable, peut paraître légitime suivant certains côtés. Ces gens doivent « subir » les choix des autres sans pouvoir y participer. En même temps, ce sont eux qui ont décidé là où ils ne pourraient plus exprimer leurs opinions. Sujet complexe je pense.

    • En effet, ils doivent “subir” le choix des autres, et alors ? Si je vous convie un jour à dîner, vous devrez aussi “subir” le menu que j’aurai choisi à votre place. Et si, demain, je m’expatrie en Allemagne ou au Guatemala, il me semblera tout naturel de ne pas participer à la vie politique de mon pays d’accueil, puisque précisément j’y serai étranger.

      Et, je le répète, la question n’est nullement complexe : elle n’a tout simplement pas lieu d’être.

  6. J’avais déjà abordé cette question dans un billet (tu peux le voir sur le lien suivant)
    http://crapoto.hautetfort.com/archive/2011/10/14/pourquoi-tant-d-agitation-a-gauche-sur-le-vote-des-etrangers.html

    Il n’y a pas à être dubitatif parce que le FN s’est prononcé contre une mesure. Ce n’est pas parce qu’un parti extrême se prononce contre qu’il faut prendre le contre-pied (le NPA ou le Front de Gauche sont souvent contre des mesures gouvernementales, et il existe un spectre large d’opinions pour prendre position). Je t’invite à lire mon point de vue et à pourquoi pas à sortir de ton état dubitatif 😉

  7. Pingback: Variae › Agence d’idées (4) : des courants de pensée pour l’UMP

  8. Pingback: Merci Edouard... | Alter Oueb