S’énerver : match en 10 points


Cocasse chaîne envoyée par l’ami Corto que celle de citer les 10 raisons qui expliqueraient un soudain énervement. Je vais  reprendre certaines des siennes qui me correspondent et puis peut-être que j’en ajouterai.

1) Les Bien-Pensants : catégorie de personnes détenant le Savoir, la Vérité, ne connaissant ni le doute ni l’erreur et se permettant d’user de leur supériorité sans retenue sur la plèbe mal-pensante à laquelle j’appartiens. Forcément, les Bien-Pensants horripilent.

2) Le Manichéisme avancé (dont font d’ailleurs souvent preuve les Bien-Pensants) : je suis le Bien, tu es le Mal, cela ne changera pas, la frontière est taillée dans pierre et les nuances ne peuvent exister… Bienvenue sur Terre.

3) Les Pro-diversité. Parce qu’il paraîtrait que l’idéal pour l’être humain, c’est d’être tous mélangés, tous confondus, que le choc des cultures est vital, qu’il faut forcer les gens à se mélanger, et mettre à l’écart ceux qui ne le veulent pas… J’y vois là une bien jolie manière d’avoir une planète aseptisée avec une unique culture insignifiante. Forcer la diversité c’est la détruire. Le Meilleur des Mondes n’est pas mon idéal.

4) Le manque de respect entre les gens, qui se constate tous les jours, et dont moi-même je suis auteur. Du genre « Je suis libre, ça veut dire que je fais ce que je veux ». Corto cite l’exemple du mec qui fait profiter de sa musique à tout le monde. Je le connais bien, et c’est excessivement énervant. Un jour les gens se diront bonjour dans la rue, un jour…

Bonjour Ta Gueule

5) Les politiciens pourris. (Elle est facile). En fait, c’est la déresponsabilisation qui m’agace. On n’a que ce que l’on mérite. Si les politiciens qui nous dirigent sont des pourris, c’est parce que l’on n’a pas fait l’effort de s’y intéresser et d’élire les gens qu’il fallait. On le paie cash. A nous d’assumer derrière.

6) En lien avec la 5), les parents démissionnaires. Ceux qui attendent que les profs fassent leur éducation, leur éducation complète. Ceux qui veulent qu’on enlève les notes à l’école parce que c’est trop discriminant. Vous comprenez, qu’un gamin qui bosse soit mieux perçu qu’un gamin qui fout rien, c’est diskriminan. Ceux qui vont laisser leur gamin faire toutes les conneries du monde sans rien leur reprocher, et crier après contre l’Etat qui ne met rien en place pour faciliter leur ré-insertion.

7) Corto parlait de prendre le client pour un con, je vais prendre l’inverse. Celui qui m’énerve, c’est le client qui prend un peu trop au pied de la lettre la maxime « le client est roi ». Je n’aime pas les méprisants, les suffisants.

Le Client est roi

8 ) Ceux qui crachent sur le pays. C’est presque d’actualité ça avec la petite proposition de l’UMP sur l’allégeance aux armes. Ça l’était aussi quand il a été interdit de bafouer le drapeau. J’aime beaucoup ces symboles de notre pays, je ne supporte pas ceux qui crachent dessus pour faire les malins, pour se montrer ou parce qu’ils ont quelque chose contre le gouvernement en place.

9) Le Nivellement par le bas. Pour s’élever au dessus du lot, il y a 2 manières possibles. Soit on s’élève véritablement, soit on abaisse le lot. C’est la technique des jaloux qui, quand ils n’ont pas quelque chose, au lieu de se battre pour essayer de l’avoir, préfère interdire aux autre de l’avoir.

10) Perdre. Bah oui, perdre, c’est énervant…

Caen 1 - 0 OL

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Éclairs orphelins

Une réponse à “S’énerver : match en 10 points

  1. Je suis presque honteux de n’avoir pas pensé à la 8 et à la neuf, j’en serai presque jaloux !
    biz