Ma femme du XVIème est un homme du XVème


Francois Rabelais

Bam !

Il est vrai que le coin était sombre, les murs sentaient cette vilaine odeur d’urine et la moindre ombre se glissant sur les pavés fissurés ressemblait à un démon venant d’outre-monde pour venger ses semblables.

Les hommes sensés ne prennent pas le risque de souiller leurs semelles dans de pareils endroits, mais le raccourci était tentant, d’autant que de l’autre côté scintillait les néons de ce qui paraissait un club branché.

Bam !

Sans rien voir venir, nous étions revenus au XVIème siècle, au tout début des années 1500 dans ce qui deviendrait quelques 500 années plus tard un coin sombre et inquiétant de notre chère patrie.

Pire encore, j’avais changé de sexe et était désormais un homme.Gravure Gargantua

J’allais emprunter le pseudonyme d’Alcofribas Nasier et écrire d’ici quelques années les Cinq Livres, m’inspirer des légendes et des contes populaires pour créer mes géants Gargantua et Pantagrel, j’allais exprimer tout mon enthousiasme quant à une éducation humaniste, j’allais partager mon Gargantua par Gustave Doréamour pour une vie bien vécue, agrémentée de bon vin et de bons mets, j’allais marquer ce siècle de l’Humanisme par ma vision de l’apprentissage tout comme mes confrères Erasme, Montaigne, Pic de la Mirandole…

Je crois que je vais aimer ce que je vais devenir, peut-être plus que ce que j’étais avant, enfin, après.

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

2 réponses à “Ma femme du XVIème est un homme du XVème

  1. Merci pour ta participation, c’est sympa sauf que tu n’as pas joué exactement le jeu 🙂
    J’ai oublié de mentionner ce qui se passait dans ce cas-là mais je te le dis maintenant : en fait je prends le personnage féminin le plus proche du personnage masculin que tu t’es choisi et je te l’attribue. Et oui ! 🙂

    A part ca, Rabelais est bien un homme du XVIe siècle et non du XVe !