La dégoulinante solidarité de certains me dégoûte ( #Botzaris36 )


Je rentrais du boulot, fatigué d’une journée bien remplie quand le hasard me fit croiser (si l’on peut croiser une émission) cette brêve de France Culture. (que je vous propose d’écouter, je vous mets l’image pour que vous sachiez où placer le curseur de temps vu qu’ils ne mettent pas le temps écouler, ces pingres !)

Il est question des Tunisiens arrivés en France après leur révolution pour trouver du travail.

On commence par le très émouvant témoignage d’un ex-mécanicien. Le pauvre naif a cru ses compères (des émigrés de plus longue date) quand ils lui disait qu’on pouvait facilement gagner beaucoup d’argent en France. J’ai mis en gras pauvre naif, vous comprendrez pourquoi je pense…

Le brave s’étonne ensuite de ne pas avoir été accueilli chaleureusement par les propriétaires du jardin qu’il comptait squatter pour la nuit. Certes, la culture de l’accueil entre nos deux pays n’est pas la même, le minimum serait encore de se renseigner avant de pénétrer dans une propriété privée, ne serait-ce que pour rencontrer l’hôte, non ?

Puis c’est le tour d’un militant à Réseau Education Sans Frontière qui nous parle de la mobilisation de soutien à ces gens, mobilisation que l’on retrouvait sous le hashtag #botzaris36 et qui regroupait les gens « scandalisés » qu’on laisse des gens dans la rue (ce qui fait beaucoup de gens).

Faut-il rappeler à ces bienfaiteurs qu’en France on compte quelques SDF ? Et que ceux-ci ont beaucoup moins l’air de scandaliser, pourtant ils demandent la même solidarité, depuis longtemps…

Tiens, les bienfaiteurs vont même essayer de trouver du travail, un logement et des papiers pour ces nouveaux venus ! Pile ce dont le France avait besoin, en pleine crise du logement et de l’emploi qui-ne-trouvent-pas-preneur ! Ou alors, on déboursera 300 € pour les aider à rentrer chez eux (mais on m’annonce dans l’oreillette que c’est 2000 € ! qu’il faudrait leur donner pour cela).

Le reste est tout aussi croustillant ! L’état a tout fait « pour empêcher qu’une force de résistance s’installe ». Ah les salauds ! Vous imaginez, une bande de joyeux lurons tunisiens comptait s’installer définitivement dans des lieux (qui ne leur appartenaient sensiblement pas) et l’état s’est mis en travers de leur route, les empêchant de devenir un mouvement organisé !

Et là où il faut remercier le mairie de Paris, c’est quand elle décide de rajouter une aide de 700 € aux 300 € déjà prévus pour les aider à retourner chez eux, en Tunisie. Soit 1000 €, un SMIC en fait.

Allez sur le site d’Air France, cherchez un Paris-Tunis, ça ne coûte même pas 500 €, et c’est du Air France…

A la fin de ce reportage, j’ai éteint la radio et pensé à tous ces Français dans la merde qui demandent depuis des annéesles mêmes choses que ces Tunisiens fraîchement débarqués. Et je m’étonne qu’on autorise la diffusion d’un reportage que je trouve scandaleux et profondément injuste pour toutes ces personnes dans le besoin alors qu’elles sont en droit, légitimement, d’avoir de l’aide de leur état. Je n’ai rien contre les Tunisiens, mais j’ai toujours du mal à accepter que la solidarité ne soit pas d’abord tournée vers les citoyens français.

S’il n’y avait pas eu la splendide victoire d’un Français aujourd’hui sur le Tour (et bien que Voeckler perde le Jaune), je crois que cette info aurait suffit à pourrir ma fin de semaine.

Advertisements

12 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

12 réponses à “La dégoulinante solidarité de certains me dégoûte ( #Botzaris36 )

  1. Hooooooooooo le gentil petit réactionnaire que voilà …. Bah je te dis une chose : Nickoumouk. Et je te bloque. Bye bye.

    • ValLeNain

      ? je suis surpis? Je ne te connais, ne pense pas t’avoir croisée et tu viens quand même m’annoncer que tu me bloques (de quoi ?) et que tu t’en vas ? Pourquoi se donner cette peine ?

  2. Très franchement votre billet est intéressant car il présente la pensée partagée par une grande partie de la population française qui n’est évidemment ni raciste ni antisémite (en générale il y a toujours un « ami » arabe ou juif pour justifier ces propos) et qui trouve que tout de même on devrait systématiquement pratiquer la préférence nationale.

    Oui…, alors dites, vous les tunisiens pourraient pratiquer entre eux la même préférence nationale. Amusant car en vérité l’Etat tunisien à viré ces réfugié d’un local appartenant à la Tunisie. Et savez vous pourquoi ? drôle !! car ce bâtiment contenait des archives compromettantes aussi bien pour les réseaux de l’ancien régime tunisien benaliste que pour les dirigeants français dont le régime tunisien prenait bien soin de stocker toute information susceptible de mettre en difficulté des personnalité influentes afin de pouvoir exercer des pressions si nécessaire… (la France fait probablement pareil, rien d’extraordinaire à cela)

    Je passe rapidement sur le fait qu’en janvier vous faisiez probablement partie de personnes enthousiastes en écoutant les infos sur la révolution de jasmin. C’est le cas de la plupart des français, plus ou moins les mêmes que ceux dont je parle plus haut.

    Aussi, ne vous en déplaise, la France et d’autres nations occidentales mènent un conflit armé en Libye pour protéger les populations civiles de la répression sanguinaire de Khadafi et accessoirement s’assurer le contrôle des ressources pétrolières de ce pays. Et ce conflit provoque naturellement des exodes… devinez vers où… la Tunisie.

    La Tunisie accueille prés de 400000 réfugiés sans que les populations mises à contribution ne se plaignent et l’Europe fait tout un foin pour 30000 tunisiens dont 1000 environ à paris. Il sont là car comme à la suite de n’importe quel évènement du type de ceux qui se sont déroulé en Tunisie et en Egypte au début 2011 il y a des déplacements de population et que l’europe représentait depuis longtemps l’eldorado pour une jeunesse dans l’impasse économique.

    Et a part cela, concernant ces solidaires qui vous dégoutent, croyez-vous que parce que on s’intéresse à l’histoire spécifique de ces 30 tunisiens de #botzaris36 on ignore l’existence des 900 autres à Paris ? pensez-vous vraiment qu’on ignore complètement les réfugiés d’autres origines ? pensez vous que nous ne sommes pas également révoltés par l’appauvrissement généralisé des populations les plus fragiles dans notre pays ?

    Votre réaction est terriblement primaire. Allez-y descendez en bas de chez vous soutenir le SDF de votre rue. Parlez-en, ralliez d’autres personnes, politisez votre campagne. Vous comprendrez alors que l’histoire de #botzaris36 est aussi celle de l’opportunité à un moment précis dans un contexte donné de cristalliser l’indignation de citoyens sur des thématiques qui sont celles de l’immigration (mais là je pense nous sommes trop différents), des logements d’urgences, de l’indifférence massive, etc…

    Je ne vous bloquerai pas car je trouve bien plus intéressant de m’appuyer sur vos critiques réactionnaires que de les ignorer.

    Salut et fraternité

    • ValLeNain

      ah ! j’apprécie, un commentaire sérieux.
      – Oui j’étais content pour les peuples maghrébins qu’ils prennent les choses en main.
      – si la Tunisie accepte la venue de milliers de migrants, c’est son choix. Par curiosité, quel sort leur réserve-t-elle ? Logement, travail ?
      – Je ne dis pas que vous oubliez les migrants d’autres origines, je les inclue d’ailleurs dans ce billet (le fait qu’ils étaient Tunisiens n’est un point qui m’importe)
      – J’avoue ne pas avoir vu l’aspect « opportunité qui se présentait », soit. Un point pour vous. Mais cela ne changera en rien la tendance que l’actualité confirme souvent : c’est l’opposé de la préférence nationale qui est appliqué.

      Merci de votre visite.

  3. falconhill

    J’adore juste lire les commentaires de ces grands tolérants qui t’insultent et traitent de réactionnaires : c’est délicieux… (qu’est ce que ça serait si c’étaient des réactionnaires intolérants comme toi : ils te bruleraient les pieds et t’enfonceraient des poutres en fonte enduites de verre pillé dans le fondement postérieur…)

    Sinon pas d’avis sur ton billet. A part que oui, la dégoulinante et facile solidarité qui ne leur coute pas un sou de quelques uns, qui ne contribueront pas à faire changer le monde, est parfois bien écoeurante… Mais bon…

    Bon weekend

  4. « Il est question des Tunisiens arrivés en France après leur révolution pour trouver du travail. »

    Là, déjà, premier éclat de rire. Bon, je retourne lire la suite…

  5. Bravo, vous avez récupéré des modernœuds de belle envergure, en commentaire !

    Ce qui m’énerve, moi, au fond, c’est de penser que tous ces Tunisiens (et tous les autres, Africains, Maghrébins, etc) doivent penser que TOUS les Français sont aussi cons et mous que des Jérôme Godard, qu’ils méprisent évidemment cordialement. Et qu’ils élimineront en premier s’ils arrivent à leurs fins, à savoir installer leur pouvoir ici même. Car ce que que les petits Godard ne comprennent qu’au moment d’avoir la gorge tranchée, c’est que les conquérants détestent devoir se rappeler qu’on les a aidé à conquérir. Par conséquent, ils se dépêchent d’éliminer leurs idiots utiles. qu’ils méprisent, contrairement à leurs ennemis, à savoir nous.

    Nous, nous serons vaincus. Les Godard seront exécutés – en pleurnichant car ils n’auront évidemment rien compris.

  6. Je ne comprends pas qu’on puisse être dégoutté par de la solidarité. Il manque un truc, dans le reportage, c’est l’avis de la Préfecture de police, pour le reste, le reportage est surtout centré sur Twitter…

    • ValLeNain

      comme je le disais à Jujusete sur Twitter, on peut en être dégoûté quand on la trouve déplacée. Elle oublie tout ceux qui en ont besoin depuis bien plus longtemps et qui n’ont pas cette couverture médiatique.

  7. Sale réactionnaire ! 🙂

  8. Hello,
    J’ai déniché votre site Web sur Twitter par chance, et j’ai vu un site Web très charmant à visiter.
    Un grand merci de partager tous ces sujets avec nous.
    Continuez encore 😉