L’électro est un monde sexy


Ce n’est pas la faute d’HADOPI, malgré tout le mal qu’on peut en dire, c’est la faute à l’électro.

Olympe s’offusque d’un des spots de propagande d’Hadopi, qui, comme tout le monde l’a déjà souligné, sont scandaleux par leur nullité et leur coût de réalisation et par le rapport de ces deux là, par dessus le marché !

Elle vise en particulier celui d’Emma Leprince, la franco-slovène prodige de l’électro.

Oui, vous avez bien vu, il y a des filles en maillot de bain, un zoom sur le bikini de la dite prodige et même des tentatives de sa part d’écarter son veston pour qu’on voit ses seins. Il n’en fallait pas plus.

« des femmes très dévêtues et dans des positions équivoques, très équivoques même. En 2024 rien ne s’est amélioré semble-t-il du point de vue de l’image et de la place des femmes. »

« mais je trouve quand même qu’une campagne payée avec mes impôts  pourrait  s’épargner de tels stéréotypes. »

Il n’avaient pas besoin de préciser qu’elle était franco-slovène pour qu’on sache qu’elle était calquée sur Inna, la Leprince. Ou sur une autre « chanteuse électro » des pays de l’Est.

Je vous présente Inna, de Roumanie.

Inna Hot

Tiens, et voici une autre de ses compatriotes, Alexandra Stan.

Alexandra Stan Sexy Hot

Les deux ont fait des trucs musicalement sympas, commerciaux mais sympas. Elles n’avaient pas besoin de se mettre ainsi en avant, leur musique suffisait. Et pourtant.

Emma Leprince n’est pas dans les stéréotypes, elle est dans la lignée des chanteuses électro qu’on connait aujourd’hui.

Olympe me répond dans les commentaires (sauf qu’elle a effacé le commentaire dans lequel je montrais des photos) que « malheureusement ce n’est pas la prochaine génération qui changera le monde. ». Que le monde de l’électro soit sexy me plait et effectivement je n’ai pas envie de changer ça. Mais cela n’a rien à voir avec la place des femmes dans le monde. Ce n’est pas parce qu’elles veulent se mettre en avant d’une certaine manière que toutes doivent le faire ainsi. Et ce n’est pas parce qu’elle décident de se montrer en tenue sexy qu’elles deviennent des sextoys.

Tiens, pour compenser, allez regarder le beau garçon sur le blog de Nicolas, ‘paraîtrait que c’est le remplaçant de Bieber.

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

3 réponses à “L’électro est un monde sexy

  1. je note un truc qui n’a rien avoir avec ton billet mais quand tu dis : « elle dans la lignée des chanteuses électro qu’on connait aujourd’hui » tu met pile le doigt dans ce qui cloche avec l’hadopi :

    Hadopi est une structure qui permettra a des artiste demain de faire la même musique qu’aujourd’hui.

    et c’est là tout le problème, la musique est une langue vivante qui doit évoluer chaque jour.

    • ValLeNain

      ouaip, les spots qu’ils présentent ressemblent étrangement à ce qu’on voit aujourd’hui. En même temps, il aurait fallu être devin pour savoir ce que serait la musique dans 20 ans, mais ils auraient pu tenter.

      En tout cas, à la qualité des oeuvres qu’ils présentent, 2024 sera bien pitoyable…

  2. DF

    Euh, est-ce que l’on a aussi parlé des hommes (des mecs, donc) qui se dévêtent de manière sensuelle pour des publicités émanant d’autorités politiques? Celle-ci n’est pas triste, par exemple:

    http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2011/06/un-moment-de-d%C3%A9tente-avec-la-commission-europ%C3%A9enne.html

    Sur ce coup-ci, le match homme-femme se termine à égalité.