Un programme, un candidat et nous allons gagner en 2012 !


Unité 2012La lettre ouverte de demande d’union à gauche fait le tour de tous les blogs, à une vitesse incroyable, avec plus de force que la mort de Paul le Poulpe.

Mais qui peut bien être ce « nous » qui va gagner en 2012 ?

Ne mâchons pas les mots : le PS. Celui qui l’a écrite doit d’ailleurs être socialiste puisse qu’il semble s’approprier le concept des primaires. Je vois bien le petit militant blogueur frustré que son parti parte en cacahuète à cause des gué-guerres infantiles de ses dirigeants. Tiens, ça pourrait presque être Nicolas, mais l’écriture n’est pas la sienne.

J’ai deux deux idées à propos de cette lettre :

La première, c’est que c’est un traquenard. Pour les raisons dont je viens de parler. Sur d’autres sujets (le vote utile, toujours lui), j’ai déjà pu admirer la tolérance de certains sympathisants socialistes vis à vis des autres formations à gauche. En gros, le leader de la Gauche doit sortir du PS, les autres ne peuvent et n’ont pas à l’ouvrir. Un petit côté parti unique bien déguisé.

La seconde, c’est qu’elle est assez utopique. Ce n’est pas en soi une critique, mais c’est un point à prendre en compte. Si l’on fait le pari que la Gauche se mette d’accord pour que leur représentant sorte du PS, ce n’est que le quart du chemin de fait. L’échec des primaires se reproduira, avec juste un enjeu plus grand. D’autre part, c’est compliqué je pense de faire une union entre les communistes et les écolos, qui me semblent assez éloignés (vous imaginez Hulot communiste ?!).

Ah oui et « Nous partageons tous un socle de valeurs communes : écologie, services publics, société solidaire, emploi pour tous, fiscalité redistributive, laïcité, régulation de la finance, éducation, innovation, recherche, et bien sûr, l’ambition d’une France forte, généreuse et influente sur la scène mondiale. » c’est vraiment propre à la Gauche ça, à Droite c’est plutôt « pollution, sociétés égoïstes, chômage pour tous, l’argent pour les riches, catholicisme powa, finance sauvage, destruction des écoles, marche arrière technologique et sociologique, et bien entendu, l’ambition d’une France pauvre, inégalitaire, égoïste, mangeuse d’enfants et absente de la scène mondiale ».

Vivement 2012 !

Publicités

14 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

14 réponses à “Un programme, un candidat et nous allons gagner en 2012 !

  1. Tu as bien compris ce que c’était la droite.

    La personne qui a lancé ce texte n’est pas du PS et même pas de cette tendance de la gauche, il est bien plus Mélenchoniste mais il n’a pas le raisonnement idiot de certains.

    Il est logique que le candidat soit issu du PS qui pèse électoralement plus de la moitié des voix à gauche. Le « lanceur » l’a bien compris. C’est une question d’intelligence.

  2. tu veux dire qu’avoir un parti unique de la droite c’est aussi une bêtise?

  3. @vallenain,
    Cet appel est joli-joli, prends juste le temps de lire les commentaires déposés à la suite du billet de Birenbaum, c’est la foire d’empoigne ! trop drôle, ils arrivent même a se disputer sur un billet de blog, faut le faire tout de même!

  4. Malaberg

    je suis completement d’accord avec toi, Val. Je t’invite donc à aller voir ce que j’ai écrit à ce sujet.
    http://gerardmentor.wordpress.com/2011/05/26/malaberg-unite-2012/

    Et j’ai une question pour Nicolas : comment on sait si le PS pèse plus que le Front de Gauche à la présidentielle ? Les sondages ? Me fais pas rire, j’ai mal aux côtes…

    Et j’aimerais bien savoir QUI a lancé ledit texte. Les affirmations gratuites, ça ne coute pas cher, justement…

  5. Romain a raison : un parti unique de la droite était une bêtise, une hérésie. Que l’on a commencé à payer avec la victoire de Sarkozy et des sarkozystes en 2007 (face à Royal, ne l’oublions jamais…).

    Après, je me languis aussi de voir Mélenchon rejoindre le troupeau du « candidat unique » après ses déclarations pleines de justesses et de nuances…

  6. Malaberg,

    Comment on sait que le temps est grisâtre : on regarde dehors.

    Fais pareil.

    • Malaberg

      J’ai peur de ne pas être assez « compétent » pour avoir compris, mais je vais faire un effort. Comment on sait que dans un an le temps sera grisatre : on regarde dehors maintenant, c’est ça ?
      La campagne n’a pas commencé, mais on en connait déjà la finalité en regardant le temps qu’il fait dehors ? Décidément, je suis beaucoup trop con pour être au PS, je ne pige rien à rien.

      • Ecoute, mon canard, ça fait deux fois que je discute avec toi, tu passes ton temps à nier les réalités politiques de ce pays. Ca rend toute discussion inutile et en plus totalement sans intérêt. Adieu.

        • ValLeNain

          parce que c’est un canard en plus ?

        • Malaberg

          Oh, mais mon grand, je suis conscient des réalités, et je suis également très conscient de leur caractère extrêmement fluctuant, voilà pourquoi je pense qu’il est dur de savoir un an à l’avance comment sera le pays l’an prochain… Je n’ai pas de don de voyance. toi si ? (Permets moi d’en douter)

          T’est ultra conservateur, en fait…
          (et un peu bouché, aussi, à ce que je vois, a bit dumb, comme ils disent en anglais)

  7. ValLeNain

    @Nicolas : non, ce n’est pas une question d’intelligence que le candidat qui porte les idées de la Gauche soit du PS. Ce n’est qu’une vision égocentrique socialiste qui ne peut pas imaginer une gauche sans le PS à sa tête.

    @romain blachier : apparemment, l’unité à droite est bien plus simple qu’à gauche. Après, un non UMPiste pourra être frustré lors des élections. Mais la question était plutôt que cette unité me semble impossible à gauche, et que si elle se fait, ce sera un piège pour tous les plus petits partis de gauche (vous ne voudriez pas faire les mêmes erreurs que la droite 🙂 )

    @Corto : les commentaires sont excellents, ça donne envie de refaire un billet presque

    @Malaberg : le PS pèse certainement plus que le FdG, parce qu’il met en place depuis longtemps une politique du parti unique à gauche en tentant de faire croire que ceux qui peuvent leur grappiller des voix feraient mieux de s’allier. Mais au final, c’est le PS qui décide et point.

  8. Et sinon, c’est encore de gauche, le PS ? 🙂

  9. @Simon
    Et l’Ump, c’est toujours un Parti Républicain? Pas d’extrême droite?

  10. Pingback: Sélection de liens (weekly) « J'ai rarement tort …