SarkoFrance président !


Je n’ai que très rarement mis les pieds chez SarkoFrance, le « j’en mets plein la gueule à Sarkozy tous les jours », je trouve que ça va bien 5 minutes. Aujourd’hui, cela fait 4 ans que Nicolas Sarkozy est président. 4 ans à se faire cracher dessus, n’ayons pas peur des mots. Certains diront qu’il l’a bien cherché, d’autres que le monde s’acharne. Comme à chaque fois, la vérité se cache entre les deux.

Ce qui m’amène directement à parler du dernier article de SarkoFrance fait pour l’occasion, billet qui ne se cache pas entre les deux lui, qui ne fait pas dans la demi-mesure. Il s’agit de l’abécédaire des promesses de Nicolas Sarkozy entre 2007 et 2011. Si je ne suis pas d’accord avec le résultat, je félicite quand même le travail, il fallait avoir du courage.

Sarkozy Caricature Joker Diable Sarko Sarkasme

Je vais me permettre de reprendre quelques points sur lesquels je donnerai mon point de vue :

Afrique

SarkoFrance rappelle le discours, un des discours les plus humiliants du pays à l’égard de l’Afrique, dans lequel NS disait que l’homme africain n’était pas assez rentré dans l’Histoire.

NS a manqué de diplomatie. Il a oublié de préciser dans l’Histoire contemporaine (ou moderne je ne sais pas quel terme passe le mieux). Et il a dit une vérité comme ça, toute crue. Parce que oui, l’Homme africain n’a pas assez fait parlé de lui dans cette histoire du dernier siècle. Les gens arrivent à retenir des Gandhi, des Mao, des Churchill, des De Gaulle et des Che mais en Afrique, je ne crains que le commun des mortels ne se souvienne que de Mandela.

Allocations chômage

En octobre 2008, au plus fort de la crise, le dispositif de l’offre raisonnable d’emploi a été adopté : trois offres refusées déclenchent une suspension des allocations chômage pendant 2 mois.

Je suis très dubitatif quant à cette mesure. Nous sommes au plus fort de la crise, donc au coeur des problèmes, l’heure de se serrer les coudes et la ceinture, n’est-ce pas normal que quelqu’un qui refuse trois offres d’emplois de suite (offres qui restent dans son domaine de compétences bien souvent) ne soit plus assisté par l’Etat. Il me semble qu’à gauche, on prône plus la solidarité qu’à droite. N’est-ce pas là que doit s’illustrer cette solidarité ?

Voilà la question.

Autorité

« Je ne crois pas à la République sans un minimum d’ordre, l’ordre républicain, je ne crois pas qu’on peut tout faire, je crois à la justice, mais je crois aussi à la fermeté. » Depuis qu’il est élu, les violences aux personnes, et même les incivilités aux représentants de l’ordre n’ont cessé d’augmenter.

La faute à qui ? Depuis quand bafoue-t-on autant les représentants de l’Etat, les membres du gouvernement ? Depuis quel mandat crache-t-on ouvertement sur les ministres et le président ? Depuis quelle année être de droite est devenue une insulte suffisante pour couper court aux débats ? Alors si on se permet ça sur ces personnes, pourquoi ne le ferait-on pas sur les représentants du bas de l’échelle (les forces de l’ordre, insultées à la moindre manifestation), et puis sur Monsieur Tout-le-monde ?

Sarkozy Caricature Dessin Humour

Education

Petite phrase croustillante : En janvier 2010, des meurtres d’élèves en plein établissement rappellent qu’on manque d’encadrement et provoquent grèves et protestations de parents et de professeurs.

des meurtres d’élèves, on pourrait aussi parler de ces profs tabassés ou victimes de coups de couteau. C’est donc la faute au manque d’encadrement. Bientôt, quand les enfants seront obèses, ce sera la faute au manque d’encadrement aussi. Quand les enfants seront abrutis parce qu’ils passent trop de temps devant la télé, ce sera la faute au manque d’encadrement. Quoique, la prison, c’est un encadrement en soi…

Pourtant, l’éducation est un sujet avec lequel je suis plutôt en désaccord profond avec ce que fait le gouvernement. Je suis par exemple autant désespéré que Yann avec cette histoire de profs en moins, encore.

Identité Nationale

L’immigration, thème majeur de Sarkozy en campagne, reste une diversion qui n’intéresse plus grand monde.

La campagne qui se joue tend à montrer le contraire.

Besson trouve péniblement ses 27 000 sans-papiers à expulser (dont 17 000 à Mayotte)

A Mayotte, il arrive des bateaux bondés de Comoriens toutes les nuit. Vous n’imaginez même pas le nombre de bateaux volés pour faire ce transport de clandestins. Faut-il faire de la régularisation en masse ?

Sarkozy Diable Caricature

Je ne veux pas me faire l’avocat du Diable, mais je pense qu’il faut savoir tempérer ses propos et analyser objectivement. Il y a tout de même peu de chances pour qu’une analyse objective donne lieu à autant de critiques…

Et bon anniversaire quand même ! (au blog de SarkoFrance et au président)

(Je sais d’avance que c’est un billet qui va plaire à Alexandre, Corto et Vlad !)

Publicités

16 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

16 réponses à “SarkoFrance président !

  1. Ton billet est très drôle. Surtout la fin quand tu appelles à l’objectivité alors qu’aucun de tes commentaires n’est objectif. Certains sont même grotesques.

    Le dernier, par exemple ! Le propos de Sarkofrance est de dire que Besson communique sur 27000 expulsions alors qu’il n’y en a que 10000 de métropoles, soit une goute d’eau par rapport au nombre total d’immigrés : Besson s’adresse aux électeurs métropolitains…

    Mais la première est pire : le discours est préparé à l’avance, relu par différents gugusses. Sarko n’a pas manqué de diplomatie, il a manqué de professionnalisme…

    • ValLeNain

      Alors je ne vois pas quel mot ou quelle phrase est utilisée par SarkoFrance pour dire que c’est une goutte d’eau. Je le vois juste critiquer d’une part que l’on cherche des gens à expulser (le péniblement est là pour ça), puis critiquer le prix que cela coûte.
      Et moi je dis que ces gens doivent être expulsés, quel que soit leur nombre.

      Non il n’a pas manqué de professionnalisme, si j’avais lu ce discours, je n’aurais fait aucune remarque sur ce passage. Il ne choque que ceux qui crient au racisme dès qu’on parle de noir, d’Afrique ou d’immigration.

      M’enfin, je ne m’attendais pas, de la part de quelqu’un profondément ancré à gauche, qu’il puisse être d’accord avec ce billet 😉

  2. 1. A propos de Besson : il y a le mot « péniblement » qui veut dire que Besson a du mal à aligner un chiffre satisfaisant.

    2. A propos du professionnalisme : tu dis toi-même qu’il manquait de diplomatie or la diplomatie est le job du Président quand il va à l’étranger, il a donc manqué de professionnalisme.

    Z’êtes rigolos, à droite à vouloir défendre l’indéfendable.

    Mais si tu veux, je peux parler des autres points de ton billet ! Tiens ! Dans celui sur les allocations chômages, voila que tu dis qu’un type de gauche devrait trouver que c’est de la solidarité de couper une allocation à un mec… Qui en plus a payé des cotisations, n’oublions pas qu’on appelle ça une « assurance chômage ».

    Mais dans ce paragraphe, tu es complètement à côté de la plaque puisque Sarko explique qu’il n’a tenu que la moitié (le baton) de sa promesse et par l’autre (la carotte : cette mesure serait valable si le chômage était mieux indemnisé).

    C’est le danger de prendre des citations dans le texte, tu en obtiens un billet totalement subjectif, sans le moindre intérêt à part te faire plaisir.

    • ValLeNain

      1. « Besson a du mal à aligner un chiffre satisfaisant. » ah, tu es pour qu’on en expulse plus toi aussi ? Cela dit, il faut aller plus loin dans le « péniblement », Sarkofrance ne l’a pas utilisé pour dire que Besson arrive pas à trouver ses sans-papiers, ça ne servirait pas à grand chose, il faut qu’il y ait quelque chose derrière. Ce quelque chose, c’est, « qu’il arrête ». Il pourrait y en avoir 4000 ou 40000 qu’il faudrait les expulser quand même.

      2. Oui j’ai dit qu’il manquait de diplomatie… pour son pays. C’est à dire pour éviter les critiques déshonorantes de la gauche de son pays, qui, on pouvait en être sûr, allait sauter sur l’occasion d’une pareille petite légère ambiguïté. Après, on a le droit à Ségolène (jamais à sa place) qui s’excuse au nom de la France… Je ne mettrai donc pas ça dans le même sac avec le professionnalisme.

      « voila que tu dis qu’un type de gauche devrait trouver que c’est de la solidarité de couper une allocation à un mec ». Non, la solidarité c’est d’accepter un job un peu différent de ce qu’on faisait parce que le pays traverse une crise économique, et comme je l’ai dit, je me pose des questions sur le sujet.

      • Ne t’enfonce pas…

        1. On parle du billet de Sarkofrance que tu as lu de travers pour te faire plaisir pas des expulsions : Nicolas Sarkozy a échoué aussi à propos de l’immigration.

        2. Parce qu’aller se foutre de la gueule des nègres chez eux ce n’est pas grave, l’important étant que les gauchistes français ne soient pas au courant ? Pourquoi tu me parles de Ségo ? Elle est présidente de la République ? Non, candidate à une élection, elle fait une campagne (et a échoué : elle s’est rendue ridicule).

        3. Tu as oublié de me répondre sur la demi-promesse de Nicolas Sarkozy. Pour ce qui concerne ta perception de la solidarité, je vais me contenter de sourire bêtement…

  3. @Vall : traiter juan par le mépris comme tu le fais en commençant par « taper sur sarko sans arrêt ça va bien 5 minutres » est réducteur, pour le moins. Si tu le lisais davantage, tu saurais que ses analyses sont certainement plus fouillées et pertinentes que ces billets que tu nous balances à la légère. On peut ne pas être d’accord et respecter le travail des autres. Et jusqu’à preuve du contraire, tu ne lui arrives pas à la cheville.
    Mais bon, inutile que je rpenne sa défense, la réputation et le sérieux de Juan ne sont plus à démontrer. Tandis que les tiens… fait tes preuves avant de critiquer, ce que tu en connais pas de surcroît.

    • ValLeNain

      @Nicolas : ce qu’il y a bien quand tu viens commenter mes billets où tu n’es pas d’accord, c’est que tu es toujours en train de dire que je lis de travers et que je m’enfonce.
      1. A moins de n’avoir lu que le début, je parle du billet de Sarkofrance et de son utilisation du mot « péniblement ».

      2. Ce n’est pas du tout sur « l’Homme africain n’est pas assez rentré dans l’Histoire » que les gens ont été choqués, c’est sur qu’il y avant, et ce qu’il y a après dans le discours, c’est pour ça que j’ai parlé de mon désaccord vis à vis de ce passage cité par Sarkofrance (sans le reste). Le discours manquait de professionnalisme, pas cette expression. (je n’ai parlé que de cette expression dans mon billet, j’aurai dû en effet dire que le discours en lui même n’était pas bon).
      Je faisais un trait d’humour en parlant de Ségo.

      3. Je ne t’ai pas répondu sur la demi-promesse de NS parce que ce n’était pas le point dont je traitais dans mon billet. Je ne dis pas qu’il n’a pas triché, je dis que le coup des 3 offres refusées qui donne lieu à ne plus avoir d’alloc pendant 2 mois me semble normal.

      Je rappelle que le but de ce billet était de nuancer et de donner mon point de vue sur certains points de l’abécédaire de Sarkofrance, qui est bien trop incisif à mon goût.

      @GdC : Sa réputation et son sérieux ne sont plus à démontrer, c’est sûr. Cela n’empêche :
      « L’abecedaire des promesses non tenues de Nicolas Sarkozy… »
      « Urgent : Sarkozy, candidat des Riches cherche rupture »
      « A Gravellines, Sarkozy flatte les ouvriers contre les écolos »
      « Carla se fait voler la vedette par Oussama »
      « Sarkozy dans sa bulle »

      voilà, je viens de prendre les 5 derniers billets, il n’y a que le 4ème qui ne soit pas dirigé directement contre Sarko. Je ne le traite pas avec mépris, je dis que ça va bien 5 minutes de n’avoir des billets qui ne font que taper sur Sarkozy que ce soit fait avec l’analyse d’un maître ou non, mais Juan lui-même pourra dire que c’est faux.

      Par contre, j’ai bien compris que tant qu’on avait pas de la réputation dans la blogosphère, on n’avait pas le droit de l’ouvrir, pourtant, ça ne t’empêche pas de faire des billets toute la journée, tu ne lui arrives sans doute pas à la cheville non plus et pourtant ça ne t’empêche pas d’écrire et d’avoir des idées ? alors il est où le problème ?
      Pourquoi faudrait-il faire ses preuves avant de parler d’un billet ? J’estime avoir le droit de dire ce que j’en pense, et vous le droit de le commenter.

  4. j’aime bien ton billet. Petite précision de fonctionnement, que tu ignores peut-être puisque tu ne viens qu’occasionnellement me rendre visite (ce qui est ton droit le plus strict) : la ligne éditoriale du blog Sarkofrance est de ne parler que de Sarkozy et de ses proches; de son action et de son inaction; à partir d’un postulat de départ subjectif résumé le soir-même de l’ouverture du blog.
    Pour le reste, cet abécédaire renvoie vers d’autres billets et, comme tout abécédaire, est très succinct dans les arguments et les constats. Par exemple, j’ai écrit d’autre billets pour justifier comment la défiscalisation des heures supplémentaires plombent inutilement les comptes.
    bien à toi

    • ValLeNain

      Je suis au courant de la ligne éditoriale, qu’on peut présumer en lisant la description du blog sur la droite et c’est bien celle là qui me déplaît (mais c’est très personnel) c’est pourquoi je n’y viens pas souvent.

      J’apprécie par contre cette réponse modérée qui m’ode le doute qu’on ne puisse pas ne pas être d’accord et le dire, sur la blogosphère 😉

      (pour les heures supplémentaires, étant plutôt incompétent en fiscalité, je ne pourrai que survoler le sujet)

      merci de ta venue

  5. @vallenain: veux tu te taire ! tu défends l indéfendable, tu démontes ce pôvre Juan qui est atteint depuis 4 ans d’antisarkozysme primaire, qui crie a hue et à dia sur Sarko tout en en faisant son fond de commerce, et puis arretes de dire des conneries, tu n as pas fait tes preuves, t’as encore le lait qui coule du nez quand on appuie dessus !
    Non mais franchement depuis quand les nouveaux blogueurs de moins de 2 ans d’existence auraient le droit de s’exprimer ! merde alors !

    te laisse pas faire, croques et gniaques !
    courage et biz a toi !

  6. Les réactions étaient malgré tout prévisibles. Tenter de défendre, ou tout au moins, de modérer certaines attaques subies par Nicolas Sarkozy est devenu totalement impossible aujourd’hui, en particulier sur le Web.

    Tout est rejeté en bloc, sans grande nuance, et il est rare de trouver quelques personnes raisonnables (de tout bord) pour relativiser, prendre de la distance, ne pas s’attarder que sur l’écume, et faire preuve d’un peu moins de rancœur biliaire.

    Je ne me souviens pas que Chirac ait fait l’objet d’une telle haine. Pourtant, il en a sans doute moins fait que Sarkozy, il est sans doute nettement moins « clean » que lui côté Justice, et il a démontré nettement moins de courage dans l’exercice de la Présidence. Enfin bref.

    Les Français attendent peut-être le Président parfait, et les gentilles réformes parfaites qui brossent dans le sens du poil social. Il faudra un jour qu’ils apprennent à comprendre que cela n’existe pas, faute de quoi ils risquent de vivre longtemps dans cette haine, et de souffrir à court ou moyen terme d’acidité persistance à l’estomac.

  7. ah merde… j’avais oublié qu’on était sur un blog de droite, et que défendre ses potes, c’est pas bien…

  8. CQFD…. Misère de la pensée.