Archives mensuelles : mai 2011

Orelsan : était-il perdu d’avance ?

Orelsan me semblait bien parti pour être l’Eminem du rap français : blanc et critiqué pour ses débuts.

En 2009, le rappeur du Nord (que je ne sais plus quel blogueur avait croisé si je me souvient bien, peut-être le Chafouin) sortait son album Perdu d’avance. Des textes jeunes, critiques, noirs, loin des discours moralisateurs des Sniper, très bien écrits, aux multiples références.

J’avais accroché.

Et puis N’importe Comment était sorti, donnant dans un nouveau style plus « pop-électro » (Toxic Avenger n’y était pas pour rien). Toujours plaisant.

Aujourd’hui je découvre RaelSan, le dernier titre du rappeur qui figurera dans le Chant des Sirènes, son second album (sortie prévue pour Septembre). Homère (pas le blogueur cette fois) nous avait prévenu qu’il fallait se méfier du chant des sirènes…

Manque de rythme, manque de paroles cinglantes, manque d’humour noir, musique aseptisée, vide, sans goût. Le titre de son premier album aurait pu nous mettre sur la voie, Orelsan était perdu d’avance. Ne jugeons pas l’album sur un titre mais vu le clip, qui lui par contre est beaucoup plus professionnel (à la manière de N’importe Comment), on peut se demander si Orelsan ne va pas se ranger dans la catégorie « artistes de radio sans identité mais avec beaucoup de moyens », une marionnette des maisons de disque en sorte…

Non, RaelSan sonne mal et semble écrite pour être écrite et faire du blé, comme le brame poussif d’un artiste à la recherche de reconnaissance mettant de côté sa touche personnelle.

En espérant que l’on ait pas à renommer son prochain album le chant des six rennes…

Et les blogueurs muzik‘os, ils en pensent quoi ?

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Éclairs d'art

En vrac et contre tous

Concombre infecté

Et mangez du concombre !

Difficile période que celle des examens, qui va commencer par ces deux semaines de révisions. Il faut dire que ces derniers jours étaient eux aussi bien chargés, ce qui explique l’absence billet, et qui facilitera la transition entre une semaine pourrie et une autre.

Disons qu’en vrac, les Lyonnaises sont championnes d’Europe et ça fait extrêmement plaisir puisque j’ai suivi du coin de l’oeil leurs derniers matches et qu’elles le méritent ! L’Olympique Lyonnais est décidément un grand club ! Grand club qui passera les barrages de la ligue des champions l’année prochaine grâce à la victoire des Messieurs contre Monaco 2 – 0. Ces derniers nous quittent pour rejoindre la ligue 2. Les Monégasques se satisferont du mariage de leur Prince.

Toujours du foot’ avec la victoire de Barcelone contre Manchester en finale de la ligue des Champions justement. Bon. Le Barça a démontré une énième fois leur supériorité, Messi en tête, alors qu’on espérait que le ManU des 15 premières minutes serait celui de tout le match. Victoire logique 3 – 1, à l’année prochaine !

Et pour finir, le petit WTF du jour (c’est un terme de geek), le très court-et-sexy-métrage mettant en scène Zahia (celle là même) en robot d’un nouveau genre. En 3minutes, il fallait s’attendre à ce que l’histoire ne casse des briques, et puis, le casting le confirmait.

Enjoy ! 😀

 

1 commentaire

Classé dans Éclairs orphelins

Un programme, un candidat et nous allons gagner en 2012 !

Unité 2012La lettre ouverte de demande d’union à gauche fait le tour de tous les blogs, à une vitesse incroyable, avec plus de force que la mort de Paul le Poulpe.

Mais qui peut bien être ce « nous » qui va gagner en 2012 ?

Ne mâchons pas les mots : le PS. Celui qui l’a écrite doit d’ailleurs être socialiste puisse qu’il semble s’approprier le concept des primaires. Je vois bien le petit militant blogueur frustré que son parti parte en cacahuète à cause des gué-guerres infantiles de ses dirigeants. Tiens, ça pourrait presque être Nicolas, mais l’écriture n’est pas la sienne.

J’ai deux deux idées à propos de cette lettre :

La première, c’est que c’est un traquenard. Pour les raisons dont je viens de parler. Sur d’autres sujets (le vote utile, toujours lui), j’ai déjà pu admirer la tolérance de certains sympathisants socialistes vis à vis des autres formations à gauche. En gros, le leader de la Gauche doit sortir du PS, les autres ne peuvent et n’ont pas à l’ouvrir. Un petit côté parti unique bien déguisé.

La seconde, c’est qu’elle est assez utopique. Ce n’est pas en soi une critique, mais c’est un point à prendre en compte. Si l’on fait le pari que la Gauche se mette d’accord pour que leur représentant sorte du PS, ce n’est que le quart du chemin de fait. L’échec des primaires se reproduira, avec juste un enjeu plus grand. D’autre part, c’est compliqué je pense de faire une union entre les communistes et les écolos, qui me semblent assez éloignés (vous imaginez Hulot communiste ?!).

Ah oui et « Nous partageons tous un socle de valeurs communes : écologie, services publics, société solidaire, emploi pour tous, fiscalité redistributive, laïcité, régulation de la finance, éducation, innovation, recherche, et bien sûr, l’ambition d’une France forte, généreuse et influente sur la scène mondiale. » c’est vraiment propre à la Gauche ça, à Droite c’est plutôt « pollution, sociétés égoïstes, chômage pour tous, l’argent pour les riches, catholicisme powa, finance sauvage, destruction des écoles, marche arrière technologique et sociologique, et bien entendu, l’ambition d’une France pauvre, inégalitaire, égoïste, mangeuse d’enfants et absente de la scène mondiale ».

Vivement 2012 !

14 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

La police me fait peur

DSK juge avocat blagueSous ce titre aguicheur vous pourriez presque penser que j’ai renoncé à mes idéaux de répression, renforcement des forces de l’ordre, apologie de la gendarmerie et autres thèmes chères à quelqu’un de Droite.

Mais pas du tout.

Je viens juste partager mon sentiment de désespoir au sujet du Commissariat de Villeurbanne. L’année dernière, je m’étais fait cambrioler ma chambre d’étudiant, mon colloc’ aussi du coup, et déposer une plainte fut une épreuve. La personne qui nous recevait réagit après quelques dizaines de minutes que oui, mon colloc’ et moi-même avions la même adresse à Villeurbanne… Celui-là même qui me demandait ma carte d’identité alors que je venais me plaindre du vol de celle-ci.

Cette année, rebelote. J’y vais hier après-midi avec quelques numéros du téléphone que l’on m’a volé (IMEI, SIM,…). Je patiente une bonne demi-heure avant de pouvoir dire à la dame qui s’occupe de l’accueil pourquoi je viens perdre du temps dans ce commissariat. Elle me demande si j’ai bien le numéro IMEI, indispensable pour déposer la plainte. Check. Elle m’annonce aussi qu’il y a minimum 3h d’attente (la salle d’attente était pleine) et que je ferais mieux de passer le lendemain (aujourd’hui).

Ce matin, je décide donc d’y retourner. De nouveau une demi-heure d’attente à l’accueil et il y aura 1h30 d’attente avant que mon cas ne soit traité. Super. Ah oui, aussi, « vous avez bien le numéro IMEI, la facture du téléphone et la facture de l’abonnement ? »

Pardon ?

Ces mêmes documents que vous ne m’avez pas demandés hier ? Parce que non je ne les ai pas (je me rappelais bien qu’il fallait des factures pour porter plainte, c’est pourquoi j’avais pris la peine de demander hier quels docs avais-je besoin ce à quoi on m’avait répondu, juste le numéro IMEI mais vous le savez déjà).

Pauvre police de Villeurbanne.

L’illustration n’a rien à voir, non, mais elle est cool.

9 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

Facebook vous propose « Beaucoup trop de toi »

En attendant de répondre à la chaîne sur mon livre de SF préféré (lancée par le Traqueur Stellaire, trouvant écho chez Dadavidov et dont la réponse de Lolobobo me plait puisque je vais commencer à lire les Chroniques Martiennes), j’ai écrit une petite reprise de la chanson « Pas assez de toi » des Mano Negra après un petit tour sur Facebook. Au fait, Alter-oueb a répondu à propos de sa fin du monde, ainsi que Nicolas.
J’ai comme une envie de tourner la page
Comme envie de cliquer « déconnexion »
Comme envie d’arrêter tout ça
Que mon indulgence ne t’accepte pas 
J’en peux plus ya beaucoup trop de toi

Comme envie de sang sur ton mur
Comme envie d’crasher ton disque dur
Comme envie d’arrêter tout ça
Que mon indulgence ne t’accepte pas
J’en peux plus ya beaucoup trop de toi

J’ai comme envie d’tout mais pas ça
Comme envie d’t’insulter das l’chat
Comme envie d’jouer à GTA
En espérant que l’flic soit toi
J’en peux plus ya beaucoup trop de toi 
J’ai comme envie d’une chaîne morbide 
Comme on en voit trois fois par mois
J’ai comme envie qu’ce soit crédible

Et qu’tu la passes autour de toi
Pour ça je ne peux me passer de toi

J’ai comme envie de te refaire la page 
Comme envie d’te faire fermer ton compte
Comme envie d’réagir comme ça
Que ton innocence ne se réalise pas
J’en peux plus ya beaucoup trop de toi

Comme envie de sang sur ton mur
Comme envie d’crasher ton disque dur
Comme envie de tout mais pas ça
Comme envie d’t’insulter dans l’chat
Je peux trá¨s bien me passer de toi

J’en peux plus ya beaucoup trop de toi

Comme envie de sang sur ton mur
Comme envie d’t’insulter dans l’chat
Comme envie d’crasher ton disque dur
J’en peux plus ya beaucoup trop de toi (2X)

6 Commentaires

Classé dans Éclairs d'art

Un festival presque gratuit

Les 24H de l’INSA se sont achevées hier par un feu d’artifice sympathique. Comme un coupure abrupte avec l’ambiance des deux précédentes soirées.

La beauté de ce festival, c’est la puissance des étudiants. Réunir près de 50 000 personnes lors d’un week-end dont toutes les animations et activités sont gratuites sur un campus qui le reste de l’année est une une zone de recherche et d’enseignement supérieur. Avouez que ça le fait.

Mais la gratuité a ses limites. Qui dit gratuit dit tout le monde va venir parce que ça ne coûte rien. Je me suis fait volé mon téléphone et cassé une paire de lunette. Ce festival n’aura pas été gratuit pour moi.

Il y avait beau avoir quelques CRS, ça n’empêche pas les cons d’être con, ça ne les empêche pas d’essayer de pourrir l’ambiance, de marquer leur empreinte sur cet évènement, par stupidité et méchanceté.

Il y a ceux qui volent, et ceux qui tapent.

Les pogos dans les concerts font partie intégrante du spectacle proposé et en général ils sont bénéfiques à l’ambiance. Les gens se poussent, sautent, crient, ça remue, d’un côté à un autre, c’est physique, on transpire, on en veut encore, on repousse, on prend peur, ça se calme, on rit et ça repart. Sauf quand les cons arrivent, et qu’ils voient là une belle occasion de distribuer coups de poing et coups de pied sans se faire attraper. De l’intérieur, ça se ressent très vite quand il y en a dans la foule, l’ambiance vire tout de suite à une espèce de méfiance et on profite moins du concert.

Les cons, il faudrait les interdire, pour que le festival soit vraiment gratuit.

Commentaires fermés sur Un festival presque gratuit

Classé dans Éclairs orphelins

Mes 12 heures pré-fin du monde

Romain s’est laissé aller à un peu de légèreté ce week-end avec cette question qu’il pose à plusieurs blogueurs : Que ferions-nous s’il nous restait 12 h avant la fatidique fin du monde (annoncée pour 18h mais on l’a loupée, la prochaine sera le 21).

Je passe sans plus attendre la question à Vlad, Polluxe, Minijupe, Jujusete, Alexandre, Nicolas, Disparitus et Dadavidov.

Je serais certainement très bête. Mais cela passerait inaperçu parce que le monde serait alors sous le joug de la violence et de la stupidité la plus primaire.

Je braverais certainement toutes les lois, me permettant une liberté absolue en prenant soin d’écraser les autres aux passage. En prenant soin aussi de ne pas se faire écraser, puis qu’ils agiront de la même manière. Il y aurait de l’alcool, des filles, de la drogue, et il se pourrait bien que je décède avant l’heure. Dans un excès incontrôlé.

Un retour à l’état de Nature si cher à Rousseau… mais peut-être pas comme il le voyait. La débandade, l’orgie, la folie. Des morts, des blessés, des violés. Un Tarantino à l’échelle de la planète. Une sauvagerie animale.

On découvrirait alors si oui ou non, nous avons gardé nos instincts bestiaux de survie et de méfiance.

La fin du monde

11 Commentaires

Classé dans Éclairs au chocolat