Archives quotidiennes : 5 avril 2011

Ce qu’il se passera après le débat sur l’Islam, enfin la laïcité

Chateau de Voltaire, à Ferney-VoltaireSouvent, c’est un commentaire chez un confrère qui me fait rédiger un billet. Dès que ça dépasses quelques lignes, dès qu’on y met une idée, un argument, un point de vue, on se dit qu’on ferait bien d’étayer ça chez soi.

Guy a fait un billet sympathique sur le débat actuel que veut l’UMP, sur l’Islam ou la laïcité on ne sait plus trop. Je vous retranscris donc les commentaires avant d’approfondir la chose.

– Moi-même. perplexe « Mon avis a bien changé sur le tenue de ce débat. Quand on parlait à l’époque de débat sur l’identité nationale, je me réjouissais qu’enfin on s’inquiète de ce qui faisait qu’on puisse se sentir Français, et surtout, ce qui faisait qu’aux yeux d’un Français « traditionnel » un autre pouvait prétendre à cette nationalité. Dans notre pays, où la culture est forte, une nationalité va bien au delà d’un simple papier, dans un pays comme le nôtre ‘on vit Français’ et pas simplement ‘on vit en France’.
Je me réjouissais donc.
Et puis dernièrement, parce que le débat est parti sur la laïcité, sur l’islam, parce qu’il sert d’argument pour certains pour parler de stigmatisation, parce qu’il devient outil politique, j’abandonne de plus en plus l’idée qu’il puisse être utile.
Je me résigne donc à attendre que les tensions éclatent entre des groupes aux identités fortes, en sachant que ça fera mal, parce qu’il n’y aura pas eu de saines discussions… »

– Guy. « @ValLeNain

Je plussoie..

Par contre, je pense que la morale fera que les  »groupes aux identités fortes » feront la paix et que les tensions s’apaiseront.. avec la REPRISEéconomique!!! »

Je ne suis pas tellement d’accord avec lui. Je pense qu’en France, un peu comme Guéant mais en moins restreint, qu’il y a un réel problème avec la montée des cultures. Je ne sais pas trop comment l’expliquer. Disons qu’il y a d’un côté la culture française, traditionnelle, celle pour laquelle tous les peuples du monde viennent visiter nos régions, celle pour laquelle les Hollandais et les Anglais achètent des baraques dès qu’ils trouvent un bout de terre en province ; de l’autre, il y a des cultures qui sont venues s’ajouter. Ne mâchons pas les mots, je pense que les populations arabes ont une culture forte, qu’ils ont amené en France, et que l’on rencontre aujourd’hui assez souvent. S’ajoute à cela cette espèce de culture universelle très américanisée qu’on tente de nous imposer comme la culture à adopter pour être in.

Comme je disais dans le commentaire, j’ai abandonné l’idée d’instaurer un débat sur la question, il y a des questions plus urgentes et ce débat n’a plus beaucoup de sens. Par contre, à l’inverse de Guy, je pense qu’une fois que seront réglées les autres questions (chômage,…), le choc de ces cultures va s’accentuer même si, intérieurement, j’espère que cela apportera la fraternité qu’arbore notre devise. Mais plus les gens iront bien, plus ils vivront leur culture pleinement comme ils le veulent. Et plus le fossé entre les membres de ces cultures s’accentuera.

Prenons l’exemple des Quik Hallal, affaire qui avait fait du bruit, elle a clairement montré l’attachement d’une partie de la population au respect des traditions françaises, au fait qu’en France les fast-food hallal n’ont pas leur place, qu’en France, tout restaurant peut servir du porc. En soit, qu’un restaurant se dise hallal parce qu’il se revendique tunisien ou algérien n’est pas un problème, qu’une chaîne se lance dans ce type de restauration pour cibler une clientèle particulière, là, ça ressemble à de l’adaptation à de nouvelles règles, de nouvelles coutumes.

J’ai lu un extrait d’article de Jürgen Habermas, philosophe allemand, qui disait ceci « Aujourd’hui, la thématique de la « culture de référence » ne repose plus que sur l’idée fausse selon laquelle l’Etat libéral devrait exiger plus de ses immigrés que l’apprentissage de la langue du pays et l’acceptation des principes constitutionnels ». Si, je pense que l’on est en droit d’attendre des personnes immigrées qu’elles fassent plus que d’apprendre la langue et la loi, je crois qu’elles doivent apprendre à vivre dans le respect de la culture et des traditions françaises, donc de les connaître.

Je ne dis pas ça pour faire de leur vie un cauchemar dans le pays qu’elles auront choisi, je ne dis pas ça pour qu’elles renient leurs origines, je dis ça pour l’identité du pays. Quand vous partez en vacances au Maroc par exemple, ce que vous appréciez, c’est d’y découvrir un pays du Maghreb, aux coutumes orientales. C’est, pour caricaturer un peu, de manger des tajines, de visiter des mosquées, de côtoyer ces gens qui ne vivent pas comme nous et d’apprécier cette architecture qui nous dépayse. C’est la même chose pour chaque pays : ce qui fait toute sa beauté, c’est sa culture, ses traditions, c’est la manière unique dont vivent ses habitants.

Voilà le problème qui risque d’arriver en France, que les habitants ne partagent pas la même culture, ne partagent pas cette même manière de vivre. En tout cas, c’est comme ça que je le vois. C’est comme ça que je le sens aussi quand j’en parle. C’est ce qui, si ce n’est faire peur, peut au moins faire grincer des dents. Et là, j’attends vraiment vos avis sincères, pas une copie de ce qu’il est bon de penser pour ne pas être mal vu.

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins