Et d’Astérix naquit le 100 000 V


Astérix le fier Gaulois« Un avantage indéniable pour les classements alphabétiques des futures encyclopédies de la bande dessinée ». Voilà comment Goscinny expliquait le choix du nom d’Astérix pour son héros.

Nicolas, dans sa liste de liens d’un nouveau genre, et qui a dû lui prendre un temps fou à concocter, mais c’est terriblement plus sympathique ainsi, me positionnait en première place, sous les yeux de tous.

« Il est le premier de cette liste. Même si c’est à cause de l’ordre « alphabétique », il peut être fier. »

Voilà comment est né aussi le 100 000 V. Ce n’était pas du tout un blog (mais vous saurez tout ça pour son anniversaire, dans un mois) mais je trouvais marrant de lui donner pour premier caractère quelque chose qui le mette immédiatement en tête d’affiche, en l’occurrence, le chiffre 1.

Peut-être à l’époque avais-je déjà en tête de le faire figurer dans la Grande Encyclopédie des Blogs, qui s’écrit jour après jour, et qui n’omettra pas de me citer, j’espère.

Commentaires fermés sur Et d’Astérix naquit le 100 000 V

Classé dans Éclairs d'en haut

Les commentaires sont fermés.