De la nécessité de débattre sur nos blogs


J’aime bien tenter les titres un peu littéraires…

L'HémicycleCes derniers jours, j’ai lu deux billets au nombre de trois très intéressants. Ils traitent du potentiel futur débat sur l’Islam, de la nécessité de faire des débats et du rôle de la gauche dans tout ça.

« Sans débat, pas de démocratie ». Le simple fait d’ouvrir des blogs et de traiter de sujets un tantinet politiques va dans ce sens. Corto demandait donc, à propos du débat sur l’Islam, si nous étions capables de débattre, ou plutôt si les politiciens sensés nous représenter l’étaient, sur des sujets de société importants.

Nicolas semble penser que c’est un « sale » débat. En tout cas de la manière dont Guéant le présente : « Il nous revient à nous de protéger les Français dans notre double mission, d’améliorer la sécurité et de lutter contre l’immigration irrégulière ». La phrase est effectivement orientée mais allons au delà.

Je pense qu’il faut effectivement qu’on ose débattre de tout, et que tous les camps participent au débat. Je vais reprendre une phrase d’Humeurs de vaches que je trouve très juste : « Or, refuser de débattre, surtout sur des sujets sensibles, c’est laisser la place aux extrêmes, c’est les laisser exprimer leur populisme et leurs fausses réponses sans contradictions ! ».

J’ajouterai qu’en refusant de débattre sur certains thèmes, si orientés soient-ils, c’est frustrer une partie de son électorat qui lui attend certainement des réponses de ce côté là.

L’islam est un très bon exemple. Sur-médiatisé, faisant le jeu des extrêmes, il est victime de ses dérapages et surtout du tabou qui existe autour. Il n’y a que la Droite qui veuille en faire un débat, et on sait très bien pourquoi. La question de Corto « de savoir si nous sommes aujourd’hui capables, en France, d’aborder un sujet fondamental pour la cohésion républicaine et notre Vivre Ensemble sans sombrer dans les dérapages, les invectives, les jugements péremptoires et autres calculs électoraux ? » prend donc tout son sens.

Il semble impossible aujourd’hui d’avoir droit à un vrai débat avec nos politiciens tant l’atmosphère infantile de gueguerre et de coups bas prime sur la volonté de faire avancer les choses. C’est donc au peuple de prendre les choses en main, et de débattre.

Nicolas se demandait quels thèmes devait porter les blogs de gauche pour gagner, jugeant qu’ils étaient les mieux placés pour parler de laïcité, je crois que le premier débat serait de reparler de l’identité nationale, de montrer cet engagement pour la laïcité, car avec des vieilles histoires comme ces horaires aménagés pour la piscine (désolé de ressasser), je ne sais pas si les citoyens perçoivent bien le PS comme le mieux à même de porter ce combat. Ce débat est, il me semble, un des plus importants débats aujourd’hui tant il remet en question le ciment même de notre société : sa cohésion. Sans cohésion, pas de discussions, de débats et d’avancées.

Sans cohésion, pas de possibilité pour le pays de faire des choix, de prendre des initiatives, pas de Vivre Ensemble, pas de Fraternité.

Le débat sur l’Islam devrait être élargi aux autres religions, devrait être élargi à la laïcité, à la culture Française, bref à l’Identité Française et Républicaine, quoiqu’en pensent ces messieurs de Gauche (principalement) qui ne devraient pas fuir ces débats mais au contraire y entrer avec enthousiasme, car ce sont sur ces thèmes que les Français voteront.

Des images très sympas passaient à la télé ce weekend, des Libyens qui pouvaient enfin parler de politique dans la rue. Si nos politiques n’ont pas les épaules pour porter ces débats, alors ce sera à nous de le faire. Comment, je ne sais pas, les blogs sont une première idée. Tout cela parait utopique, mais en ces temps de révolutions, je me permet de rêver.

Advertisements

29 Commentaires

Classé dans Éclairs moi de ta sagesse

29 réponses à “De la nécessité de débattre sur nos blogs

  1. Tu as raison de tenter des titres littéraires mais là, tu vas te faire engueuler par Didier Goux : on ne débat pas SUR les blogs, mais éventuellement dans les blogs ou par l’intermédiaire des blogs…

    Par ailleurs, la première phrase m’interpelle (et je sens que je ne suis pas rendu à la fin, moi !) : « Ces derniers jours, j’ai lu deux billets au nombre de trois très intéressants »

    Bon, deux ou trois ?

    • ValLeNain

      trois, j’avais envie de trouver une tournure originale (les 3 sont d’ailleurs bien liés à l’article 😉 )

      Le blog est un support, on peut bien débattre sur non ?

      • Non, ça reste une faute de français. « Débattre sur les blogs » ne veut rien comme « aller sur Paris ». En outre, on ne sait pas si on débat « à propos » des blog ou « dans les blogs »…

        • C’est comme « aller en Avignon », qui est une tournure de phrase qui m’insupporte. Je vais à Arles, je vais à Avignon (j’y vais même ce soir tiens). Je ne vais pas EN Avignon, bordel.

  2. C’est amusant, je ne suis pas d’accord avec ce billet qui comprend à peu près une ineptie par phrase.
    Je vais donc répondre sur quelques détails. D’abord accepter de débattre est reconnaitre que les sujets méritent d’être discutés. Il n’en est rien : je refuse de débattre à propos de la laïcité, c’est un des éléments clés de notre société, je refuse d’en débattre.
    On pourrait argumenter sur mon refus et le qualifier d’inique : il n’en est rien. Je n’ai pas de temps pour en débattre parce que tout le temps que nous passerons à en débattre sera du temps où ne parlerons pas d’autre chose. Et c’est bien parce que toute le monde tergiverse, depuis dix ans, sur des éléments de la laïcité que celle-ci devient remise en cause. Cela dit, avec ses piscines ouvertes à des heures réservées, Martine Aubry a fait une grosse connerie.

    Ensuite, à propos de l’identité nationale, je ne vois pas l’intérêt de remettre ça sur le tapis. Le Gouvernement a essayé, l’an dernier, et a totalement échoué. Tout simplement parce que « identité nationale » ne veut rien dire.

    Sujet suivant.

    Et par ailleurs, tu dis : « Nicolas se demandait quels thèmes devait porter le PS pour gagner ». Pas du tout. Mon billet portait sur les blogs de gauche, pas le PS…

    • ValLeNain

      (j’ai rectifié pour la confusion blogs de gauche/PS)

      tu refuses de débattre donc tu refuses de voir comment peut-on (doit-on ?) la mettre en place, donc tu refuses du même coup de discuter de la place des religions dans une société laïque (débattre sur la laïcité, c’est notamment débattre des « frontières » que l’on fixe).

      Tu fais donc exactement ce que je reproche à la Gauche (ou certains partis de gauche, ou certaines personnes de gauche…), tu t’échappes d’un débat qui est pourtant vital à notre pays. Le débat sur l’identité nationale a échoué à cause de gens comme toi qui n’ont pas voulu y participer, sous de fausses excuses de « ça sert à rien, il n’y a pas de débat ». Si, il y en avait un. Et c’est bien dommage qu’il ait avorté.

      • Val,

        Tu déformes tout ! Ca fait cinq ans que je tiens mon blog politique et je refuse de débattre à propos d’un tas de sujet parce que c’est une perte de temps contreproductive. Je ne veux pas débattre de la place de la religion patati patata, elle est connue.

        Pour le reste tu racontes n’importe quoi, encore, et tu vas perdre pied, à nouveau. Dis moi ce que veut dire « identité nationale » d’abord. Ensuite tu me dis en quoi ça mérite un débat. Enfin, tu me dis en quoi en débattre pourra avoir un intérêt dans le débat politique voire la moindre de chance de faire évoluer ne serait-ce que très peu la société.

        Je n’ai pas de temps à passer à des conneries alors je dénonce les conneries électoralistes de la droite, de cette droite au pouvoir depuis dix ans, qui a poussé la France dans la merde, qui nous rend ridicule auprès du monde entier, que tu soutiens ?

        Et il faudrait que je rentre dans ses sujets de débat parce que tu me sermonnes en commentaire !

        Mouarf…

        Et en plus tu m’accuses (ou, plus exactement, « les gens comme moi ») d’avoir fait avorter un débat ? Mais où il s’est tenu le débat ? Nulle part… Rien a été fait à part trois réunions en préfecture. C’est du pipeau complet car ce débat n’a REELLEMENT strictement aucun sens. D’ailleurs le Ministère de l’Identité Nationale a bel et bien disparu.

        Enterré le sujet. Le débat n’a pas eu lieu parce que les gens en charge de son organisation n’ont pas réussi à l’organiser parce qu’il n’est pas organisable, probablement parce qu’il n’a pas lieu d’être.

        Mais arrête donc de t’enfermer dans des conneries. Tiens ! Y’a un débat sur la fiscalité, à l’Assemblée Nationale… Plus intéressant, non ?

        • ValLeNain

          Dans ma visions des choses, l’Identité Nationale, c’est un vaste thème regroupant laïcité/place des religions, culture française et vie sociale.
          Le débat porterait sur « quel doit être notre point de vue sur les religions, jusqu’où accepter leur ‘expression’ (les prieurs de rue me viennent à l’esprit, le voile, mais il doit y avoir bien d’autres cas, dans les 3 grandes religions monothéistes) »
          « où fait on la limite entre catholicisme et culture catholique »
          « comment met-on en place la laïcité, est-ce que c’est ‘accepter les signes religieux des autres’ ou ‘ne pas avoir le droit de montrer son appartenance à une religion' »
          « Que veut dire être français, ceux qui demandent des papiers doivent-ils montrer une ‘volonté’ de devenir Français (autre que le fait de demander des papiers) »
          et des problèmes tels que « comment faire pour réintégrer les banlieues au pays »

          Je donne des exemples en vrac qui me viennent à l’esprit, mais je pense qu’une réelle réflexion de la part de toute la population aurait été souhaitable.

          Tu veux un exemple de personne ayant participé à l’avortement du débat ? Parfait Humeurs de Vaches s’en charge pour moi.

          Parle de la fiscalité si tu veux, je n’y connais pas grand chose, je viendrais pas pour autant commenter tes billets pour dire que tu parles de conneries.

          • Hého ! C’est toi qui me met en lien dans le billet en disant que tu réagis au mien, c’est la moindre des choses que je réponde. Désolé de penser que tout ceci n’est qu’une vaste connerie.

            Pour ce qui concerne le billet de Humeur de Vache, désolé mais Peillon avait parfaitement raison. Il était temps de donner une leçon à Arlette Chabot, d’ailleurs elle n’a pas mis longtemps à être virée du service public…

            Les banlieues ne sont plus dans le pays ? L’identité nationale porte uniquement sur les religions ? En quoi les sans papier sont ils concernés par l’identité nationale alors que par définition ils ne sont pas français et que la REPUBLIQUE LEUR REFUSE LA POSSIBILITE DE LE DEVENIR.

          • ValLeNain

            Je n’ai rien contre le fait que tu y répondes, j’ai contre le fait que tu viennes dire que ce sont des conneries.

            Les sans-papier sont on ne peut plus concernés par l’identité nationale, puisqu’en faisant une demande de papiers, ils veulent justement la vivre, cette identité. La question est de savoir comment peut-elle se donner, qu’est on en droit d’attendre de leur part, doit-on attendre quelque chose de leur part.

            Toutes ces questions qui serviraient, à mon avis -qui vaut ce qu’il vaut-, à renforcer la cohésion sociale, c’est à dire à permettre le Vivre Ensemble des gens, parce que je crois que ce n’est pas le cas aujourd’hui…

          • Dans un de ses récents discours, NS a déclaré l’échec du vivre ensemble…

            Tu confonds demande de papier et demande de nationalité. C’est justement sur ce terrain de la confusion que veut nous entrainer le gouvernement en incitant toutes les haines sur les sans papiers alors qu’il y a un tas de gens non français avec des papiers et un tas de français d’origine étrangère.
            De fait, en tapant sur les sans papier (c’est le cas notamment de Guéant lors de son discours d’arrivée à l’Intérieur), le gouvernement empêche tout vivre ensemble.

          • ValLeNain

            Mais c’est bien de cela que je parle Nicolas quand je dis que c’est une aubaine pour la Gauche.
            Si elle pense avoir raison, pourquoi ne pas rentrer pleinement dans le débat ? Pourquoi ne pas rétablir, si ce n’est « la » vérité, au moins « sa » vérité ? Au lieu de fuir (personnellement, je considère ça comme de la fuite).

            Et c’est bien pour cela que je dis aussi que c’est à nous d’en débattre, si les politiques n’en sont pas capables.

          • Refuser d’en débattre fait partie du débat…

            Par contre, on sera probablement d’accord sur un fait : la gauche a merdé depuis un an. Elle ne s’est pas exprimée, ou très mal, sur tous ces sujets, c’était d’ailleurs un peu l’objet de mon billet mais aussi d’autres billets que j’ai fait.

            Autre chose (n’ayant presque rien à voir, mais c’est aussi l’objet de mon billet que tu mets en lien) : les blogs ont perdu beaucoup de temps en 2007 à parler de « sujets inutiles », ça les a complètement coupé de la réalité. Donc il ne faut pas, à mon avis, que les blogs tiennent des débat qui ne sont pas tenus au niveau national.

  3. Ouais j’en ai parlé chez Corto dans les commentaires. Les débats du gouvernement sont foireux, vous avez vu un vrai débat vous ? Uhhh ?
    C’était la foire d’empoigne. Et puis pourquoi faire ? Y’a un référendum au bout ? Si l’islam se radicalise aux entournures qu’on applique les lois bordel ! Moi je ne provoque pas de débat foireux quand j’ai des problèmes intestinaux, je vais aux gogues tout seul comme un grand.

  4. Vallenain,…euh..j’espère que tu ne m’en veux pas : à la relecture de mon commentaire je me rend compte que je suis de plus en plus bourrin et à la limite vulgaire, outrancier, abruti…Je n’ai en tout cas aucune animosité envers toi hein ! Je suis juste excédé par la tournure que prend notre gouvernement.

    • ValLeNain

      (j’ai pas trouvé ça plus outrancier que ça, il n’y a pas de soucis)

      • Vallenain moi aussi je souhaiterais briser les nombreux tabous posés par certains socialistes et qui éclatent à la figure du premier quidam comme une mine antipersonnelle :
        immigration, islam radical, sécurité, alcoolisme dans les bars…
        Tu le sais autant que moi, tous les thèmes qu’un certain socialisme répugne ou a répugné à débattre.
        Mais je trouve que sarko s’y prend très mal. Comme à son habitude il balance des missiles et pendant qu’on s’engueule tous parce qu’il désigne un gars, un groupuscule, une corporation du doigt, lui se tape des barres…
        S’il veut résoudre des problèmes de société, des dérives ou que sais-je, qu’il applique les lois mais qu’il arrête de chauffer les uns contre les autres.

  5. @val: Courage !
    Il y a ceux qui ont compris que débattre de tout fait avancer les choses, d’autres qui estiment que certains sujets ne valent pas qu’on en débatte. On voit où nous en sommes.
    Pour ne pas avoir voulu parler de la place de l’Islam en France, on en arrive a offrir un boulevard electoral a des gens comme La Marine, on en arrive à ce que certains ( suivez mon regard) n’ose meme pas reconnaitre que c’est un réel pb de société, on en arrive à ce que certains élus prennent la décision , contraire à la loi,d’ouvrir les piscines selon horaires pour les musulmans , un grand n importe quoi !

    Alors Vlad a peut etre raison, que la loi soit respectée devrait suffire, ben non justement puisque même des élus ne la respectent pas

    Incroyable comment en France , il est impossible de parler des sujets qui fachent

    • ValLeNain

      ils me semblent justement que quand ils (la Droite) lancent des débats, déjà orientés, c’est une aubaine pour la Gauche pour les désorienter et faire naître le vrai débat qui se cachait derrière ; au lieu de simplement dire que le premier ne vaut pas le coup.

    • Corto,

      C’est la droite qui a ouvert le boulevard pour Marine… C’est la droite qui a essayé de faire croire qu’il y avait un problème avec l’Islam. Martine Aubry a fait une connerie (je l’ai dit dans un autre commentaire), mais c’est aussi à l’état, via les préfets, de rappeler à l’ordre les élus locaux.

      La droite botte en touche, comme elle a botté en touche quand une femme voilée a porté plainte aux prud’hommes après avoir été virée parce que les responsables de la crèche on jugé qu’elle ne pouvait pas faire son métier voilée. C’est la Halde, organisme créé par la droite qui l’a soutenu, alors que cet organisme dépend du gouvernement, de droite.

      Alors c’est bien joli, maintenant, de taper sur la gauche.

      Mais la droite et là pour gouverner le pays, pas nécessairement pour imposer les débats de société qui n’intéresse qu’elle (dont vous faites probablement partie, pas moi) parce que ces débats, selon elle, ne peuvent profiter qu’à elle.

      Mais elle joue avec le feu. Dans l’état actuel des choses, la droite pense faire monter le Front National parce qu’elle préfère affronter Marine Le Pen au second tour… Or la droite risque bien, avec ce genre de débat, de se retrouver absente de ce second tour…

      Laissez au moins à la gauche le droit de rester « droite dans ses bottes » et de parler de ce dont elle a envie…

  6. @nicolas: « C’est la droite qui a essayé de faire croire qu’il y avait un problème avec l’Islam.  » Parce que selon toi, il n’y a pas de problème avec l’Islam ?

    • Corto,

      Je me suis mal exprimé : elle a « multiplié » l’ampleur du problème. Elle a mal géré les quelques gugusses problématique et en a fait un enjeu national, entretenant un amalgame entre l’immigration, l’immigration clandestine, les problèmes des banlieues et l’islam…

      Le problème de l’islam n’est pas si important que ça, par contre, je me répète, la gauche a vraiment mal géré, surtout la gauche de la gauche, à force de vouloir défendre la veuve et l’orphelin elle a fini par défendre l’indéfendable.

      D’ailleurs, c’est bien un député de gauche qui est l’origine des débats parlementaires sur le sujet…

      La droite a juste mis en premier plan un problème qui n’en est pas un : les pb liés à l’islam ne sont pas majoritaires, il n’y a pas des femmes en burqa à tous les coins de rue…

  7. Tiens ! On va battre le record de commentaire, aujourd’hui.

    Finalement, le grand débat national aura bien lieu. Mais au sein d’une vague commission de l’UMP…

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/03/02/97001-20110302FILWWW00515-laicite-cope-promet-du-concret.php

    Un coup d’épée dans l’eau…

  8. Pingback: ©Montebourg, le logiciel de nettoyage gratuit « les échos de la gauchosphère