Puisqu’il faut s’expliquer


Oui il faut s’expliquer. Le dernier billet a donné lieu à un débat. Normal, nous sommes dans la gauchospère, ce billet critiquait très fermement une section du MJS, mouvement rattaché au PS, que personne ne grogne aurait été su prenant.

Dans les articles de Corto et d’Alexandre, dans le billet de Nicolas, mêmes réaction. Dans la réponse même de la présidente des jeunes socialos, même réaction. « L’UMP fait pire ». C’est peut-être même encore plus flagrant chez cette dernière (nous démontrant ainsi comme on fait bien de la qualifier de ‘responsable’ politique).

Je vous mets le commentaire que j’ai laissé chez Nicolas, en réponse à son billet et à celui de Laurianne Deniaud (qu’il faut lire, vous me direz ainsi si je me trompe).

« Désolé Nicolas que tu le prennes trop personnellement, je m’adresse à tous les blogueurs de gauche.

La seule chose que vous trouvez à dire est « à l’UMP ils font pire », c’est navrant.

Arrêtez de tout mélanger, je ne suis pas un défenseur de l’UMP, je lis juste tous les jours les billets que vous écrivez pour critiquer le gouvernement et ce parti, je vois juste le nombre de démissions que vous demandez ; alors oui aujourd’hui, quand j’ai eu connaissance de cette affiche parce qu’elle a été ressortie, pas par Copé, ne détournez pas la chose, mais bien par le MJS, j’en parle et je critique.

Votre Laurianne est à l’image de tous les autres, elle tente de noyer l’affaire en disant que l’autre camp fait pire…

Chaque paragraphe n’est qu’une attaque contre l’autre camp pour ne pas avoir à assumer. des exemples ?

« celui-là même qui posait devant une affiche de l’UMP et des jeunes pops qui pourrait, si on le voulait, prêter à bien des polémiques »

« J’avais déjà dit ce que je pensais de l’irresponsabilité de l’attitude d’apprentis sorciers des jeunes UMP »

« il a déjà été précédé par de multiples propos scandaleux de Christian Jacob, de Brice Hortefeux, de Nadine Morano et de bien d’autres. »

« Pendant qu’on parle de cela, Copé parle-t-il de la Libye ? » (ou comment se discréditer au possible en partant sur un sujet qui n’a rien à voir…)

« A comparer et à analyser, les positions et les propositions politiques respectives de l’UMP et des jeunes pop sur leurs sites avec celles du PS et du MJS. »

pitoyable comme défense, je garde ce commentaire pour un billet »

J’ai oublié ce passage sympa « Et des propos de ministres de la République ne sont définitivement pas du même ordre que cette fausse cabale. ».

C’est vrai, des propos de ministre ne sont pas du même ordre qu’une comparaison avec Hitler, heureusement pour nous.

Ce qui m’amuse beaucoup dans cette histoire, c’est de voir comment tous les socialistes blogueurs prennent l’affaire à coeur, peu habitués à ce que les rôles s’inversent. Ce qui m’amuse, c’est que tout est toujours prétexte pour en remettre une couche sur l’UMP. C’est d’ailleurs de toujours tout ramener à l’UMP. Quand ils arriveront à aller au delà d’une défense en forme d’attaques déplacées…

« la sombre affiche du MJS dont tout le monde se fout », les gens s’en foutent au moins autant que de l’avion de MAM, du « casse toi pov’ con » de Sarko et de tous ces « scandales » qui vous font écrire des billets.

Et qualifiez moi d’anti-socialiste primaire que vous ne ferez que vous discréditer encore davantage.

 

Advertisements

17 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

17 réponses à “Puisqu’il faut s’expliquer

  1. Je comprends Nicolas. Quand il critique la droite, j’ai tendance à penser que la gauche ne ferait que pire, ou du moins pas mieux… Avec les arguments qui sont ceux qui sont.

    Je n’étais pas sur le web aujourd’hui, et j’ai lu cet article dans le Parisien. Je suis effaré que l’UMP officielle déterre une affiche, nulle minable et abjecte on est d’accord, vieille du discours de Grenoble. Pour faire polémique. C’est nul, ça salit la politique, qui n’a pas besoin de ça en ce moment.
    Et ça exacerbe artificiellement les tensions : je ne trouve pas ça formidable…

    Enfin, Nicolas est un ami donc je serais peu objectif, mais je trouve pas forcément génial le fait de prendre une phrase ou une position d’un tel ou d’un tel, pour en faire un billet volontairement polémique. Personnalisation oui c’est vrai qu’il personnalise : pas anormal, il vous répond…

    Non, je pense que le Parti Socialiste est blamable sur bien des points, notamment dans ses postures de donneurs de leçons. Mais là, sur cette affiche, je n’ai pas envie de jouer le jeu de Copé, qui trouvera bien un truc con dans la campagne des sénatoriales socialistes en 1998 pour faire une nouvelle polémique datée…

    (enfin, je te donne juste mon avis, celui de quelqu’un qui n’est pas coupable de grande affection vis à vis du PS…)

    • ValLeNain

      Copé ne la déterre pas d’on ne sait où, l’affiche a été affichée ces derniers jours, c’est pour ça qu’elle ressort.

      De plus, je ne vise pas le PS, je vise les socialistes qui le défendent corps et âme, je vise cette méthode qui vise à détourner le sujet en chargeant l’adversaire, technique que je vois utilisée dans tous les billets tous les jours. Les « regardez ce qu’ils font, regardez ce qu’ils font » pour qu’on évite de regarder ce qu’ils font eux, ça m’énerve. C’est le juste revers des choses.

  2. ah ? on te fait bobo mon chéri ? Oh, c’est pas bien, sont pas gentils, tes potes ! Moi, je trouve que cette affaire de vieilles affiches prend une proportion absurde.

    Mais oui, l’UMP fait pire : envoyer des flics chercher des gamins à la sortie des écoles, c’est pas cool.. et ça me fait tristement penser à quelqu’un… Désolé…

    http://gauchedecombat.wordpress.com/2011/02/24/heil/

  3. Martine

    @Falconhill,
    Yep, pas joli joli tout ca…Mais l’ump non officielle n’est pas belle non plus…
    Franchement moche !
    @Vall,
    Quand aux autres, pas mieux !
    Bon, je sors à toute allure.

  4. Val,

    Tu perds pieds…

    D’une part, tu te places sur la défensive alors que tu n’es pas attaqué.

    D’autre part, c’est Copé qui ressort cette vieille affiche qui a resurgi on ne sait pas trop comment. Il a probablement déclenché une grosse crise de rire au PS… Il se place tout seul dans une situation de ridicule (et vous autres, blogueurs de droite, vous en rajoutez une couche… Et toi une deuxième).

    Nous en sommes au point que le principal parti d’opposition condescend à envoyer la présidente de son mouvement de jeunes, par l’intermédiaire de son simple blog, répondre au Président du principal (et unique) parti de la majorité…

    Copé vient de recadrer le débat : aucune idée à l’UMP, des coups sous la ceinture (en plus des pb de crédibilité du gouvernement, je viens de lire le Parisien et surtout France Soir qui épingle François Fillon pour utilisation des avions de la République pour ses besoins personnels), pendant ce temps, les cadors du PS font campagne dans la France pour leur primaire (il ne s’agit pas, pour moi, de décrire « une vérité », mais le sentiment que donne la lecture de la presse…).

    Enterre donc cette histoire.

    FalconHill a raison mais il oublie un truc : c’est bien plus facile d’être « blogueur d’opposition » que « blogueur de majorité »…

    • Ouh, j’en ai bien conscience que vous avez la bonne place.

      Mais pourquoi être « blogueur d’opposition » ou « de majorité ». Ne peut on pas être blogueur tout court. Blogueur citoyen, qui n’est pas forcément supporter de telle ou telle écurie ? Sommes nous obligés d’avoir des étiquettes, parfois bête, souvent facile ? (c’est simple de décrédibiliser les propos de quelqu’un : « de toutes façons, toi tu es telle ou telle chose, donc… »).

      • Bien sûr, FalconHill, qu’on est blogueur citoyen ! Il n’empêche que je suis socialo et défend, a priori, les idées du PS. Or, le PS n’étant pas au pouvoir, il ne risque pas de faire de connerie importante…

        Ce n’est pas une question d’étiquette, ou alors, les gens se la mettent eux-mêmes. Vlad, Corto et Val se revendiquent comme blogueurs de droite, pas toi…

        • Salut Nicolas, en relisant mon commentaire plus bas auquel tu as répondu tu verras que d’entre vous tous je suis sans doute le moins politisé. Je me sens plutôt de droite par réaction à la gauche où je ne peux me reconnaître pour 2 raisons principales mais là n’est pas le sujet. Bonne journée à tous 🙂

  5. Val cette affiche est archi nulle on est d’accord, mais ça fait des années que les affiches sont nulles de toute manière et les militants sont souvent des boeufs. Aussi pour ça que je n’ai jamais pu adhérer à un truc. Impression d’être dans une secte quand on voit certains individus « programmés » en mode neurones politiques.
    Cette affiche c’est quelques débiles du MJS, ce n’est pas tout le PS. De même, la réaction c’est celle de Copé, pas de toute la majorité (pas encore).

    • D’accord avec Vlad. A un détail près : Copé est « le chef » de la majorité…

      Vous devriez changer de chef, les gars…

    • On est d’accord sur toute la ligne…
      et j’ai commenté sur le sujet dans le billet précédent.
      J’ajoute cependant que ce genre de dérive, parce que c’en est une, vient de l’absence de débat de fond, des 2 cotés… S’il n’y a pas de programme au PS, il n’y en pas pas plus à l’UMP. Il en résulte que les différentes consultations éléctorales se réduisent à un vote « contre » plutôt qu’à un vote « pour », ce qui est fondamentalement différent : en 2007, à mon sens, les « contre Ségo » ont gagné, ce qui n’est en rien un soutien à Sarko…
      On est déjà dans ce cas de figure : au lieu d’avancer ses arguments, on démolit l’adversaire, on néglige ce qui doit être la base du raliement… Les partis, tous, se trompent lourdement. On s’étonne ensuite qu’il y ait autant d’abstentionnistes.

      • Marco,

        Faut pas raconter n’importe quoi, surtout hors sujet : le PS tient des conventions pour élaborer son programme, le projet global sera connu fin mai. Contrairement à l’UMP.

        Pour le reste, ça n’est que propos de comptoir. Ben ouais, au premier tour on choisit, au deuxième on élimine.

        Pour ta peine, tu nous réciteras par coeur le taux de participation aux dernières présidentielles, taux que tu ne connais visiblement pas. Il est tellement simple de parler « abstention », de « partis qui se trompent »…

        • Ok (83 et des brouettes…), exceptionnel, c’est vrai, mais depuis ? et avant ?
          Et pour le « y a pas de programme au PS », c’est pas moi qui le dit. C’est clamé à tout va par Copé et ses potes. J’ai utilisé l’argument pour montrer la même absence coté UMP…
          Comme pour les affiches.

          • Sauf, Marco, que nous ne sommes pas des personnalités politiques, ni même présentement des blogueurs, juste des commentateurs chez Val. « J’ai utilisé l’argument pour montrer la même absence coté UMP… » Non, tu as utilisé l’argument histoire de parler, dans la mesure où l’absence est uniquement du côté de l’UMP (et je dis ça sans arrière pensée, les présidentielles ayant lieu dans un an, ça ne sert à rien de produire un programme maintenant).