DSK, ah oui quand même.


Je n’ai pas suivi France 2 hier, j’ai pas la télé à l’école. Et je ne sais pas si j’aurais regardé DSK de toute façon…

Toujours est-il que ce que j’entend ce matin me donne une certaine vision de son passage. En fait, je connaissais déjà tout parce que Cui Cui m’a fait profiter de sa clairvoyance, il me semble qu’il ne s’est pas trompé.

DSK fait le petit joueur. Voilà tout. S’il est si préoccupé que ça par la France, il pourrait donner sa position, d’autant que ce sont ceux de son parti qui le demandent aussi. M’enfin, tant mieux, ils vont tous pouvoir repartir dans leur petite gueguerre stérile et déchirer la gauche socialiste déjà en lambeaux.

DSK n’a rien dit en fait, et je pense que, pour des déclarations sans fond, les Français se suffisent déjà des politiques d’aujourd’hui. Je crois que DSK était justement attendu pour dire quelque chose. Je partage tout à fait l’avis de Mélenchon qui parle de « cirque médiatique convenu« .

Eric Besson a comparé le match qu’allait jouer Sarko contre DSK de « Arsenal/Barça ». Je trouve ça flatteur, vu que je ne vois en eux ni Barça, ni Arsenal… Sochaux/Caen peut-être… Je trouve marrant par contre qu’on puisse dire « J’espère que ces propos feront le tour du web, la une de la presse, … Pour montrer aux citoyens que tout n’est qu’un jeu pour les lieutenants de Nicolas Sarkozy, qu’ils engagent la France comme s’ils faisaient un concours de pronostics. » quand le PS n’est qu’une bande de gosses égoïstes dans une cour de récré plaquée or.

J’aimerai qu’en 2012 ait lieu une élection, pas une deuxième rentrée des classes…

Advertisements

19 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

19 réponses à “DSK, ah oui quand même.

  1. DSK petit joueur : Exactement !
    S’il a une vision, un programme, des idées pour la France et bien qu’il le dise !!!
    Au lieu d’avancer à pas feutrés… En fait DSK a du boulot ras la gueule avec son FMI et la France et ses spécificités il s’en tamponne. Quand il parle de social, entendez que c’est d’un point de vue globaliste, ce mec n’a plus de pays ni de frontières dans sa tête. On a traité Nicolas d’Atlantiste et bien DSK c’est pire il est mondialiste. Moi je ne veux pas d’un Président de la galaxie qui passerait de temps à autres visiter la France dans sa banlieue pourrie sentant le camembert…Je veux un mec du terroir pour reprendre l’expression de l’autre.

  2. Tiens Vlad,

    Vlad, Val,

    Pourquoi voudriez-vous qu’il en dise plus ? Z’êtes mignons… Pensez-vous qu’il s’adresse à mes engagés politiquement à droite ?

    Vlad,

    Un mec de terroir ? CV de Sarko : Maire de Neuilly. CV de DSK : Maire de Sarcelle.

    Val,

    A propos des machins de Besson et de mon billet. Essaie d’avoir un peu d’objectivité. Le PS n’est pas en cause dans cette histoire. Le charger comme tu fais ne fait qu’ôter toute crédibilité à tes propos. C’est Besson, un type de l’UMP, actuellement ministre, membre de ce gouvernement que tu soutiens, qui a dit une connerie.

    Il faut assumer plutôt que de te voiler la face en cherchant les erreurs d’autrui, surtout quand il n’y en a pas. Personne, à gauche, ne s’est abaissé à comparer la présidentielle avec un mach de foot, et si c’est la vision que tu as de la cinquième, ce n’est pas la peine de faire des billets en réponse aux miens quand je dis qu’il faut en changer.

    • ValLeNain

      Je veux bien avoir de l’objectivité et si quelqu’un venait me demander qui fait joujou avec la politique en France, en toute objectivité, je dirais ceux du PS. Ceux qui sont incapables de s’entendre parce que chacun fait sa petite bataille à coup d’interview et de phrases choc pour prendre le pouvoir, ceux qui appellent au rassemblement de la gauche… pour soutenir leur division.

      Je ne soutiens pas spécialement Besson, mais là, je ne vois pas en quoi il a tort de comparer ça à du sport. Oui, la politique a des aspects que l’on peut comparer au sport, oui quand il y a un duel « de choc » comme celui dont il parle, il peut comparer ça à un duel de choc d’un autre domaine, sans que ça discrédite l’action du gouvernement.

      Je pense que tu trouves que cette comparaison rabaisse la politique parce que tu as déjà une image très négative du foot’… Moi qui en est une vision positive, je ne suis en rien choqué.

      • Non mais un type de gauche aurait dit ça tu aurais été choqué.

        D’ailleurs, ça te choque que la gauche fasse débat dans un cadre organisé (le planning est annoncé depuis quelques temps avec les dépôts des candidatures en juillet et un choix en octobre). Ca ne te choque pas que la droite ne tienne absolument aucun débat, n’avance aucune proposition. Ca ne te choque pas qu’ils envisagent ça comme un mach de foot…

        Avec des gugusses comme toi, la France est loin d’être sauvée.

        • ValLeNain

          Un type de gauche aurait fait une comparaison avec un match de foot, je n’aurais rien dit, ni même rien pensé, ça ne me dérange pas.

          « fasse débat dans un cadre organisé » ? Ségolène, Montebourg n’ont ils pas déjà présenté leur candidature ? Et le problème, c’est que le PS attend de connaître la décision de DSK avant de s’organiser, pour essayer de tenir en laisse tous ces petits indépendantistes, alors je crois que dans ces circonstances, oui, DSK devrait parler maintenant.

          • Val,

            Les règles du jeu son fixées : le dépôt des candidatures, c’est en juillet. Pour l’instant le PS doit se concentrer sur son projet, qui doit aboutir fin mai (le 28 ou lé 29, de mémoire).

            Mais qu’est-ce que tu en as à foutre ? Tu n’es pas à gauche. Seuls les militants et sympathisants socialistes sont concernés…

          • ValLeNain

            ah on mais on est bien d’accord, je n’en ai rien à faire. D’ailleurs je le dis. Tant mieux pour nous autres. Seulement ça ne m’empêche pas de penser que c’est un petit joueur, et qu’il a fait autre chose que ce qu’on (‘on’ impersonnel, je ne suis pas dedans) attendait de lui.

  3. Maire de Sarcelle ! L’est beau le faire-valoir…ah ah ah
    Et Bill gates est né dans un garage…Arf !

  4. Vlad,

    Tu t’enfonces tout seul. « Je veux un président du terroir » que tu disais. Et tu défends Sarko ! A plier de rire…

  5. Tu sais, Val, l’interview DSK que je n’ai pas regardée mais dont j’ai entendu les analyses et extraits me conforte dans l’idée qu’il hésite à y aller. Il préfèrera un poste européen : il a beaucoup (trop) parlé d’Europe. Je le verrai bien remplacer Rompuy ou Barroso.

    Rappelons que s’il perdait l’élection présidentielle en 2012, sa carrière internationale et nationale en prendrait un sacré coup…

    Merci pour la « clairvoyance », Val mais je me goure tous les jours… 😉

    • ValLeNain

      et bien sur ce coup tu ne t’es pas gouré je trouve 😉 L’avis est partagé par Melclalex aussi.

  6. Nicolas, j’ai voté Sarkozy sur son programme et non sur sa taille, sa ville ou que sais-je.
    DSK j’attends toujours.
    DSK se tâte
    DSK se fait désirer
    DSK ne vit plus en France depuis pas mal de temps
    DSK me gonfle.

  7. Ben alors pourquoi tu parles de terroir. Le calendrier du PS est parfaitement clair : le dépôt des candidatures sera en juillet (si DSK est candidat, il est probable qu’il annoncera ça fin mai, juste après je ne sais quelle réunion du G20).

    Il n’a aucune raison de s’annoncer avant d’autant que tu n’es probablement pas un électeur potentiel…

  8. Nicolas, il faut savoir reconnaître ses torts : je manque d’objectivité.
    Le statut d’exilé de DSK y est pour beaucoup dans mon animosité, les présidentielles sont dans à peine plus d’un an et on me monte le bourrichon avec un mec qui ne s’est pas prononcé sur des thèmes majeurs en France et ce depuis plusieurs années. Et le mec il débarque et fait le beau sur des plateaux en expliquant qu’il se verrait bien Président si sa femme voulait faire des emplettes en France dans la rue du Commerce parce qu’elle en a assez d’acheter en Duty Free !
    Le terroir dont je parlais n’était pas approprié j’en conviens, mais je veux quelqu’un qui a vécu de l’INTERIEUR la mutation et l’évolution du tissu social, des problèmes spécifiques du pays, de l’état avancé d’alcoolémie de certains de nos blogueurs et du manque crucial de cacahuètes au bar de la Comète. (Je sais Sarko ne reflète pas au mieux ce que je recherche…J’assume ma contradiction. Mais entre moi et Sarko c’est fini de toute manière, surtout depuis Carla, nan j’déconne. arf)

  9. Tiens, je serais assez d’accord avec M. Cui-Cui, moi ! Président de la France, c’est devenu un boulot de gonzesse (du reste on devrait en élire une, ça ferait plaisir aux paritaristes), c’est-à-dire tout en représentation et effets de manches, mais rien ou presque en matière de pouvoir. Donc, en effet, pour un type qui veut diriger, après le FMI, l’Europe ce serait sans doute pas mal…

  10. a propos de foot, c’est vrai , la politique n’est pas un jeu…
    Ce matin, Moscovici, adorateur de DSK comparait lui aussi la politique à un match de foot ( a la 28eme minutes, a peu pres , dans la matinale de Canal).

  11. DSK contre DSQUI

    Vous n’en reviendrez pas si je vous disais que moi non plus, je n’en reviens pas !
    DSK a eu un entretien mystique avec le Président… je l’ai enregistré quelque part dans mon i-phone :
    Où ça ? Ah… le voici !
    Lors de son passage à Paris, dans les longs couloirs de l’Elysée… DSK a eu une drôle d’impression… l’impression qu’il y avait quelqu’un derrière lui…
    Cela ne lui arrive jamais…Parce qu’il n’est jamais seul…mais toujours en bonne compagnie…
    Il se retourne… et puis constate :
    Qu’il n’y a personne, vraiment personne…
    Il a eu la présence d’esprit d’en faire part au Président qui le rassura comme il a rassuré les mexicains :
    – « cela m’arrive à moi aussi » dit le président!
    Lorsque je suis seul… mais vraiment seul, ce qui m’arrive rarement puisque je suis toujours en mauvaise compagnie, j’ai toujours l’impression qu’il y a quelqu’un derrière moi… Alors… je me retourne tout le temps pour constater tout compte fait qu’il n’y a jamais personne… Il m’arrive même de me demander si je ne suis pas un peu détraqué. »

    DSK, se sentant en meilleure état de santé tenta de le soulager :
    – Détraqué, c’est vite dit! d’abord comment savez-vous qu’il n’y avait personne derrière vous, puisque vous étiez tout seul?

    Le président rétorqua :
    – parce que j’étais là… voyons… pour qui vous me prenez… j’ai toujours été là et je serais toujours là…

    DSK poursuit son investigation avec une paupière hésitante :
    – Donc il y avait quelqu’un ! au moins pour attester que vous étiez bien là !

    Et le président, avec son habileté légendaire :
    – oui mais il ne pouvait pas me voir parce qu’il était devant… mais moi j’étais derrière

    DSK :
    – Il y avait donc bien quelqu’un derrière lui : c’est vous, mais derrière vous, êtes-vous sûre qu’il y avait vraiment personne ?

    Le président :
    – Non j’étais tout seul, comme un grand … avec quelqu’un devant, moi derrière.

    DSK ne put s’empêcher d’insister :
    – Mais alors, qui me prouve que ce n’étais pas vous qui avez eu l’impression qu’il y avait quelqu’un devant vous ?

    Le président :
    – J’étais peut-être derrière… mais je regardais devant.

    Et DSK d’enfoncer le clou :
    – Si vous regardiez devant… vous êtes donc incapable de me certifier qu’il n’y avait personne derrière ?

    Et le président, avec son don d’ubiquité :
    – Mais s’il y avait quelqu’un derrière je l’aurais vu !

    Et DSK pour mettre fin à ce tour de passe-passe lui dit :
    – Confidence pour confidence, je vais vous faire un aveu : à chaque fois que je vous donnerai l’impression d’être devant, c’est que je suis derrière…
    En revanche… si on vous dit demain… que je suis bien derrière, ne vous retournez pas… sinon je vous passerai devant.

  12. je n’ai pas regardé non plus, mais les échos que j’entends me font partager ton avis ! On veut des idées neuves, concrètes. Des positions, des propositions.

    Y’a que moi qui trouve que seul Hollande propose cela?

  13. Moi, je trouve qu’il a raison DSK de rester silencieux !!!

    C’est pas comme ça que le PS va se réconcilier et ça m’amuse ;o)))))