PanicButton : Google ou l’apologie du pr0n


La politique, ça demande un peu de temps pour s’y remettre donc on va partir avec un petit billet geek.

Si vous utilisez un navigateur correct, j’espère pour vous que vous connaissez les extensions, et même que vous en avez installées tellement c’est cool.

Sur Chrome, j’utilise des classiques : Adblock (pour bloquer les pubs), le Google URL shortener, et je teste des extensions pour faire sauter les limites de temps de poids sur les site de download comme RapidShare et MegaUpload.

Cet aprem, tout à fait par hasard, j’ai découvert PanicButton !

Le PannicButton permet de masquer d’un petit clic tous les onglets qui étaient ouverts, et bien sûr de pouvoir les ré-ouvrir droit derrière. La première chose à laquelle j’ai pensé, c’est que les amateurs de films porno en cachette devaient être bien contents. Les commentaires sur la page de l’extension ont confirmé… Je me suis tout de suite rappelé de cette petite histoire entre l’Androïd Market et l’App Store, notamment cette phrase de S. Jobs :

« Nous pensons que nous avons la responsabilité morale de tenir éloigné de l’iPhone les contenus pornographiques. (…) Les gens qui veulent du porno n’ont qu’à acheter un téléphone Androïd. »

Google doit avoir des actions dans le monde de la pornographie, pour l’aider comme ça 😀

PS : prOn, ça veut dire « porno » si vous trouvez ce terme sur des forums

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Éclairs de science

2 réponses à “PanicButton : Google ou l’apologie du pr0n

  1. Salut,
    Trop sympa de nous faire partager tes extensions Chrome !
    Je viens d’essayer Panic Button : trop fort !