Une certaine idée du vote


Mon précédent billet m’a fait ouvrir les yeux. Les sympathisants du PS acceptent mal qu’il y aient « des » Gauches en France. Peut-être verra-t-on la même chose avec la Droite, puisque que ça commence à bouger de ce côté là (à la prochaine Rama Yade 😉 ).

Désolé si je n’y vais pas avec le dos de la cuillère, mais les commentaires de Steph et du Coucou sont assez explicites :

« Il laisse comme c’est le cas depuis au moins 2002, trop de place aux petites formations quand les partis dominants sont faibles » – Steph

C’est fou de lire ça. Si le parti « dominant » est faible, c’est peut-être qu’il est pas dominant du tout. Arrêtez de vouloir un PS qui chaperonne la Gauche. Mélenchon a son mot a dire, les Écolos aussi, et ça m’étonnerait que les Cocos se rangent derrière la Rose (demandons à GdC ce qu’il en pense). Oui ce mode de scrutin permet à des gens de donner leurs idées, et évite qu’il y ait un ogre de chaque côté de la balance (ce qu’on retrouve trop souvent). Vouloir un second tour UMP-PS, c’est avoir bien peu de respect pour ce pays, on connait ces deux formations, si vous voulez des matchs nuls sans intérêts, regardez la Ligue 1 😉

Aujourd'hui, la démocratie c'est deux loups et un agneau qui votent pour le repas du soir

 

« D’accord avec Nicolas et Stef, le vote utile est justifié par la multiplicité des candidatures, qui peuvent se révéler dangereuses quand on vote au premier tout selon son cœur plutôt que pour le candidat (de gauche en l’occurrence) qui a les meilleures chance. » – Le Coucou

On ne vote pas avec son coeur, on vote pour ses opinions. Et être de gauche ne veut pas dire soutenir le PS, aimer le PS ou être socialiste. Les calculs stratégiques nuisent énormément à la démocratie. Ce n’est plus la volonté du peuple qui sera représentée alors, ce sera le résultat d’un calcul visant à asseoir une puissance politique. Je peux comprendre que vous ayez à coeur de gagner une élection, mais faites le dans les règles.

« Ce qui fait que l’on vote par défaut au second tour. Comme ce fût le cas lorsque nous fûmes obligés de voter Chirac contre Le Pen. » – Steph

Tu votes par défaut parce que ton opinion, le candidat que tu soutenais, étais loin de faire l’unanimité en France, c’est tout. Si Jospin avait séduit 30% des Français, il aurait été au second tour, ça n’a pas été le cas. Les deux candidats qui représentaient le mieux la France à cette époque, ou qui ont convaincu le plus de Français en 2002, étaient Chirac, puis Le Pen. A vous de voir au second tour (qui là peut être stratégique), qui vous voulez ou ne voulez pas comme président.

Par contre, l’idée de Nicolas me parait sensée. Voter pour une liste. Mais je préférerais que les Français puissent décider de la personne qui les représentera à l’étranger, et pas indirectement. Nous pourrions voter pour des listes, la tête de liste devient président, les autres (avec le système du scrutin de liste) forment un parlement qui élit le gouvernement. Quelque chose du genre ne me déplairait pas. Et permettrait aux petites formations, si elles font un score suffisant (on pourrait fixer un pourcentage au delà du quel elles ont au moins un élu), de glisser des personnes dans cette assemblée et donc de participer au choix du gouvernement.

Voilà ce que j’en dis, à 8h49, un jour de repas de Noël à l’INSA, en attendant l’interro…

Advertisements

8 Commentaires

Classé dans Éclairs moi de ta sagesse

8 réponses à “Une certaine idée du vote

  1. Mais Stef, et surtout Le Coucou, sont d’accord avec moi : le vote utile est nécessaire, justement, parce que les petits partis ne sont pas représentés et n’ont aucune chance d’être élus. Avec un scrutin sur liste, on permettrait à tout le monde d’être représentés.

    Que tu veuilles un type élu pour te représenter à l’International, c’est une chose, mais il ne faut pas qu’il dispose de tous les pouvoirs, ce qui est quasiment le cas actuellement.

  2. Pingback: Tweets that mention Une certaine idée du vote | 100 000 V -- Topsy.com

  3. Pouruqoi s’adresse-t-on à moi ici ? je ne représente pas les communistes ! Seule ma mère a le droit de m’appeler encore mon coco, même à 46 ans ! 😉
    Par cotnre pour qu’il n’y ai pas d’ambigüité, je dis que el vote utile doit se faire dans les deux sens ! et que le ps n’a pas forcément montré le bon exemple pour l’instant, certain qu’il est (et dans ce sens, je te rejoins : il en est bien trop sûr !) d’être un parti dominant à gauche. L’avenir le dira. Tout ce que je vois, c’est qu’à force d’utilsier les votes protestataires d’un côté comme de l’autre à des fins stratégiques, on voit bien ce que cela donne : trouvez vous normal que les thèmes de débat actuels nous soient (à tous !) dictés par le FN ? Même Hamon se sent obligé de faire des déclarations vis à vis des prières dans la rue ! C’est du grand n’importe quoi. Nous savons vbien que els problèmes curciaux ne sont aps ceux là, ces chiffons rouges (ou bleus…) que l’on agite de vant les gogos… ne mangeons pas de ce pain là. Aujourd’hui, le débat me semble plutôt du côté du type d’économie que nous souhaitons, et voulons pour n os enfants, et, sujet qui en découle, du comment lutter contre le chômage autrement que par des moyens inefficaces qui ont eu cours (telles que les contrats aidés) pendant 25 ans, et cotnre le précariat qui se généralise… Nos enfants émritent mieux. Je sais je suis hors sujet;.. mais pas tant que cela. les lignes de fracture idéologiques sont de moins en moins dans les limites étriquées des partis, mais davantage dans les positionnements vis à vis des thèmes de campagne. on el voit bien aujourd’hui.

  4. fred

    +1 GdeC, les problèmes soulevés par le FN n’en sont pas ou peu, les questions sur l’identité nationale qui sont chères à ValLeNain me désintéressent totalement, au bas mot. Les vrais problèmes sont notamment ceux entraînés par la crise économique d’une part, et par l’ignorance et la bêtise du gouvernement actuel d’autre part.
    Le lien avec le vote utile ? Faire taire l’opinion des autres, comme tu dis. Parce qu’il y a environ deux fois plus d’opinions négatives que positives sur Sarkozy, contrairement à l’époque où il fut élu..
    Et ça me ferait chier que ces 35% qui « l’apprécient » viennent à bout des 60% qui l’abhorrent, sous prétexte que les opinions dominantes des ces 60% soient un peu trop variées à cause de la multiplicité des partis de gauche.
    La multiplicité des partis reste une très bonne chose, jamais je ne voudrais d’un système tel que celui présent aux États-Unis, malheureusement, « voter utile », chose qui reste fortement déplaisante, est pourtant parfois indispensable, dans notre système.

    « Entre deux maux, il faut choisir le moindre. » :
    Face à une situation délicate, à un problème difficile, il faut opter pour la solution la moins pénible. Autrement dit, face à une alternative où chaque issue est douloureuse, il faut quand même se résigner à faire un choix raisonné.

    -> Je préfère voter utile pour un parti qui ne me représente pas « au mieux » que voir l’UMP à la tête du gouvernement une fois de plus…

  5. Pingback: Vote utile.

  6. Pingback: Elle voit des minarets partout « les échos de la gauchosphère

  7. La vache ! J’ai été obligé de relire ton billet précédent et mon commentaire pour comprendre comment je me retrouve prêcher le vote utile. Et maintenant, je sais : tu n’as retenu que le début de mon commentaire, une généralité. Mon opinion personnelle était exprimée dans la seconde partie :
    « N’empêche que je me demande s’il n’est pas inutile de voter pour quelqu’un qui ne changera pas grand chose aux mœurs politiques —la première plaie de ce pays—, et conservera la plupart des mesures de Sarkozy, comme l’allongement de la durée de travail avant la retraite… Je ne dis pas de nom, hein !»
    Puisqu’il faut mettre les points sur les i, cela veut dire que je répugne à voter DSK (pour qui on nous prépare certainement le vote utile). Pour moi, ce serait le vote inutile, mais j’essaie de ne pas trop participer aux déchirements actuels. Au moins tant que je n’ai pas encore d’opinion arrêtée.

    • ValLeNain

      Le début de ton commentaire c’est bien ton opinion, qui dit que tu acceptes (pratiquerait ?) le vote utile. La seconde partie, c’est juste que tu n’es pas prêt à voter pour un certain candidat PS au nom de ce vote utile.
      Je prenais le PS comme exemple, ce qui m’intéressait, c’était de voir les différentes visions du vote, pas de savoir est-ce que vous voterez PS ou Mélenchon. C’était plus une question théorique que pratique 😉