Service militaire et civique, je suis pour


Romain pose une question très intéressante puisqu’elle débouche en quelque sorte sur le problème de l’Identité Nationale, thème qui m’est cher (disons que c’est plutôt son article qui débouche sur cette discussion).

Rétablir le service militaire est-il une bonne idée ?

Il est très compliqué de répondre, puisque je ne maîtrise pas tous les éléments. Disons que, naïvement, je pense que ce serait une bonne chose. Il s’agirait d’éviter de placer ça sous le signe de l’armée qui fait faire des pompes et envoie des calottes à tous les récalcitrants, mais plutôt le montrer comme un service civique : les citoyens du pays, confrontés à leur propre défense, disons à leur système de défense.

Ce serait, comme le souligne aussi Marc Fraysse, ancien député de Villeurbanne, un moyen de souder les Français, et c’est surtout pour cette raison que je suis pour. Comme je l’ai souvent dit et répété, il manque une identité nationale dans ce pays aujourd’hui. (j’en avais même fait un ministère) Aujourd’hui, on ne se revendique plus Français, sans même être une fierté, c’est presque une honte pour certain. Pourquoi ? Parce que les Français ne partagent rien. Ils se revendiquent Français quand l’Equipe de France devient championne du monde, parce qu’ils partagent l’enthousiasme de la victoire, ils se revendiquent Français quand ils demandent le retrait du projet sur les Retraites, parce qu’ils partagent cette même opinion, et cette même force de révolte, mais au quotidien, ils ne partagent rien d’autres que des places de parking, des trottoirs. Les gens ne se disent même pas bonjour dans la rue

Aujourd’hui, on s’insurge qu’une loi puisse interdire de bafouer le drapeau Bleu-Blanc-Rouge, symbole de notre pays et de

son histoire. Aujourd’hui, les Corses veulent être corses, les Bretons bretons et les Basques basques. Chacun se tourne vers une culture plus restreinte, vers une identité plus marquée et marginale, pour se sortir le plus possible du « moule du Français ».

En Suisse, pays que je n’affectionne pas spécialement, mais que j’admire pour certains côtés, il me semble que les gens sont beaucoup plus soudés. Il n’est pas rare dans les discussions d’entendre qu’ils sont fiers d’être suisses, fiers de leur histoire, fiers de ce qu’ils font de leur confédération. Là-bas, les drapeaux rouges croisés de blanc peuvent flotter sur les bâtiments sans que les gens baissent les yeux ou soupirent. En Suisse, il y a un service militaire obligatoire, et tous les Suisses partagent ce même parcours, en garde un bon souvenir, et se le remémore parfois. Des photos que je vois d’un ami suisse justement en plein service, je les comprends.

Tout comme je suis pour que le baccalauréat ne disparaisse pas, parce qu’étant justement un point sur lequel se retrouvent beaucoup de Français, je serai pour qu’un service militaire et civique, de 6 mois, soit instauré. Les études n’en seraient pas plus bouleversées que ça, la Fraternité en serait nettement améliorée.

Advertisements

4 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

4 réponses à “Service militaire et civique, je suis pour

  1. pas tt a fait pour les mêmes raisons mais 100% d’accord ! na !

  2. Mort de rire sur le lien. Merci.

  3. Pingback: Tweets that mention Service militaire et civique, je suis pour | 100 000 V -- Topsy.com

  4. Pingback: Variae › Villepin et le servage civique