Archives quotidiennes : 9 novembre 2010

Call of Duty : Black Ops

Je me devais de faire un billet sur la sortie du nouveau Call of Duty (7ème du nom). En plus l’appel du devoir va très bien avec la cette journée de gaullisme.

Oui, aujourd’hui sortait le nouvel opus de la licence Call of Duty, alors j’ai quelques petits trucs à dire, glanés à droite à gauche.

Tout d’abord, si vous ne le saviez pas, Call of Duty est une suite de jeux vidéos de type FPS prenant comme thème : la guerre. Deux studios se partagent la création des opus. D’un côté Infinity Ward, fort renommé pour la qualité de ses jeux. Il est notamment derrière le prédécesseur de Black Ops, Modern Warfare 2 (qui avait fait plus d’un million de ventes en France). De l’autre, le moins coté Treyarch, auteur de World at War (le 5ème de la série) qui avait moins bien marché. Cette fois, le retard est rattrapé, Jeuxvideo.com nous le confirme avec un très bon 18/20 ! Sachez que le huitième CoD serait en préparation par un nouveau développeur (Infinity Ward s’étant fâchéavec l’éditeur Activision) : Sledgehammer Games, regroupant une belle brochette de développeurs ayant fait leurs preuves !

Tiens, puisqu’on parle de Treyarch, on pourrait parler de Dominique Drozdz, un Français du studio américain qui bien sûr a fait partie de l’équipe de dev’ de CoD 7. D’abord dans la publicité et la télé, il découvre le monde de l’anim’ durant un stage aux States, ce qui le lancera dans le jeu vidéo ! Bien lui en a pris !

On termine avec une touche moins glamour, un glitch (un bug qui peux être exploité pour tricher) qui existait déjà dans CoD 6 et qu’on retrouve dans CoD 7 (du moins, jusqu’à ce qu’une mise à jour soit proposée) et comme le dit si bien s-kroprod « juste voir des truc comme sa… sa msoul directe »

1 commentaire

Classé dans Éclairs de geek

Un jour de Gaullisme

Il y a 40 ans jour pour jour, le général et ancien président de la république Française Charles de Gaulle mourait à Colombey-les-Deux-Eglises. C’était le 18ème président de la république, un résistant affirmé et le fondateur de notre Vème République. Il est un des hommes qui s’est opposé au régime de Vichy et qui a organisé la résistance, j’en veux pour preuve son appel à la résistance le 18 juin 1940. Je rappelle ces menues anecdotes parce qu’aujourd’hui, des jeunes idiots ne savent même pas ce qu’il a fait et qui il a réellement été. Je rappelle ça aussi parce que sur Twitter j’ai vu des tweets honteux de la part de certains, des tweets pitoyables qui montrent leur vraie vision de la tolérance (Comment ?! Un mec de gauche qui rend hommage à De Gaulle ?! Quel con!)

 

Oui moi je rends hommage à ce grand homme que je n’ai pas connu.

C’est peut-être sentant la commémoration de la mort du fondateur, malgré lui, du Gaullisme que Villepin a déclaré Dimanche que « Nicolas Sarkozy est un des problèmes de la France ». Il a tout a fait raison, Sarkozy est un problème, pas une erreur, un problème. Alors que Yann Savidan acquiesce tout en trouvant l’action un peu mal jouée, Corto lui demande des comptes et des raisons.

J’ai bien envie de répondre à Corto.

A Monsieur Corto,

Taulier du blog du même A toi l’honneur !,

Monsieur,

Je puis vous assurer qu’il ne s’est rien passé ce week-end qui puisse expliquer mes déclarations. Il ne s’est rien passé d’autre que ma volonté de réaffirmer mon gaullisme, à quelques jours de l’anniversaire du décès d’un grand homme qu’était M. De Gaulle.

Sachez que l’on peut tout à fait prendre sa carte à un parti sans soutenir l’entière totalité de ses idées ou de ses représentants (le Parti Socialiste pourra en témoigner). Je ne soutiens pas Nicolas Sarkozy, et, pour l’avoir soutenu à une époque, je me permets de vous assurer que je sais pourquoi je ne le soutiens plus.

Si Nicolas Sarkozy a été élu tout à fait légitimement, et jamais je ne le contesterai, nous ne pouvons en dire autant de sa ligne de conduite. Le fait même d’avoir mené une réforme, au sujet des retraites, en désaccord avec le programme sur lequel il a été élu, sans demander l’avis du peuple, ne me semble pas acceptable, quoiqu’on puisse penser de la réforme en elle-même.

Oui, ce soir je serai l’invité d’une émission télévisuelle, et oui je me proclamerai gaulliste, comme je l’ai toujours proclamé. Et j’expliquerai comme je l’ai déjà fait le sens de mes déclarations. A savoir qu’il est évident, au vu du mouvement social qui s’est déroulé, et se déroule encore, que Sarkozy est un problème pour la France, au vu de son bilan également.

Sachez qu’être politicien ne veut pas dire se réfugier derrière des barrières linguistiques et des conventions qui ne visent qu’à rendre les débats stériles. J’assume parfaitement ce que j’ai dit, et je continuerai à critiquer les hommes politiques de ce pays tant que je le jugerai nécessaire, espérant que les Français qui sont d’accord avec moi, me soutiennent.

Je vous souhaite que vous ayez raison, que je ne sois jamais élu, parce qu’auquel cas, je me ferais un plaisir de faire fermer votre blog, à grand coup de passe-droit !

M. Dominique Galouzeau de Villepin, gaulliste et futur président.

C’est pour rigoler bien sûr, mais je pense que Villepin sera un sérieux candidat pour la présidentielle, tout simplementparce qu’il sera une alternative à droite, une alternative à l’UMP qui aura du mal à jouer avec le bilan de Sarko sur les épaules. Et miracle de cette commémoration, on a le droit à une pétition pour avoir une référendum sur les retraites, si c’est pas beau ça !

35 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins