Des nouvelles fraîches


J’aurais pu l’appeler le billet de 20h46, mais le jeu de mot était facile, et donc inévitable.

Aujourd’hui, Georges Frêche, ancien socialiste, radical dans ses propos, s’est éteint. C’est la manière jolie de dire qu’il est mort, car pour s’éteindre, encore faut-il avoir brillé. Je n’ai rien contre cet homme, je ne le connais que très peu, que par ce que les médias en disent, et cela fait bien longtemps que je ne crois plus les médias. La dernière fois que j’ai entendu parlé de Frêche, c’était pour cette polémique à 2 hosties à propos du buste de Jean-Paul II. Frêche avait du courage. C’étaient carrément Mao et Lénine qu’il avait mis en place publique. Et on le sait, les courageux, en politique, on les casse, de peur qu’ils ne ternissent le doré des sièges des autres élus. Je n’ai rien contre cet homme, et je dois avouer que par sa position, quelles qu’aient pu être ses idées, je lui trouve un côté bien sympathique, à ce politicien engagé, et c’est toujours dommage de les voir partir, et de se rendre compte qu’on ne laisse en place que ceux qui ne bougeront pas.

Sinon, à part ça, Alonso prend la tête du classement F1 en signant une victoire sous la pluie de Corée, et Lyon s’échoue à Arles-Avignon pour faire un pitoyable match nul.

Ah oui, si vous essayer de venir planter une statue de Mao ou Lénine devant chez moi, faites gaffe aux coups de chevrotine.

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

5 réponses à “Des nouvelles fraîches

  1. Pingback: Tweets that mention Des nouvelles fraîches « 100 000 V -- Topsy.com

  2. Salut, tu veux pas une statue de Martine ? 🙂

  3. Une crapule raciste de moins, sortons le Champagne !