Et tu tapes tapes tapes… dans la blogosphère


Quand la blogosphère trinqueJ’avais créé cette catégorie : Et tu tapes tapes tapes, et je ne l’avais utilisée qu’une fois. Du coup, je la remets au gout du jour ? Quel sera le sujet du jour ? Facile, le blogueur se devant de faire, tout comme le gauchiste (et tu tapes tapes tapes), dans l’original : la réforme des retraites !

Au lieu de parler de la réforme en elle-même, des casseurs ou des manif’, parlons de ce que je lis dans la blogosphère, ce qui justifie le vol de l’image de Vlad que je lui avait promis !

Commençons par l’article de Dadavidov, lequel voit le commencement d’une discussion dans ses commentaires (encore en cours pour ceux qui veulent nous rejoindre). Une entreprise a eu la magnifique idée de coller à ses fenêtres des affiches montrant son soutient à la réforme, dans une rue où les manifestants allaient passer. Dadavidov critique cette attitude de provocation. Moi j’y vois autre chose, j’y vois quelqu’un qui compte bien montrer aux manifestants qu’il n’y a pas que leur avis qui compte, et montrer aussi que ce sont des boeufs, puisque la façade s’est fait dégommée à coups de pré-poussins bien placés !

Dans les commentaires, Dadavidov me dit justement qu’il y a d’autres manières de montrer son opinion qu’en provocant. Des gens qui bloquent des rues, ou des dépots de pétrole, moi je trouve que c’est le niveau au dessus de la provocation, pourtant ça n’a pas l’air de les gêner. Matfanus rejoint la conversation et dit ceci « Mettre ces affiches sur le lieu d’arrivée d’une manifestation contre la réforme des retraites, c’est chercher le conflit. C’était d’ailleurs l’avis du responsable de la police présent sur place, qui m’a dit qu’il ferait un rapport sur cette boite pour troubles à l’ordre public. »

Oui, le but de l’entreprise était certainement de chercher le conflit, c-a-d de montrer le niveau de tolérance des manifestants, et je serais outré qu’on reproche quoique ce soit à l’entreprise, parce que question « trouble de l’ordre public », c’est un peu une attaque de pokémons contre une armée d’orcs ça…

Sinon, Yann Savidan s’offusque un peu que le concept de Benji (la majorité silencieuse) soit reprise, par un toubib pour une contre-manifestation. Toujours cette question de légitimité de la grève et de la manif’, j’aurais à cela toujours la même réponse, je veux un résultat officiel ! Je veux le silence des urnes pour être sûr que chacun exprime son opinion sans aucune pression (de la part des patrons comme de la part des syndicats). Cette question de légitimité, je la retrouve aussi sur Twitter, avec Intox2007 auquel je répondais que je connais certainement le résultat du référendum s’il y en avait un (tous les sondages ne peuvent pas mentir) mais ça donnerait au moins cette légitimité indiscutable au mouvement.

Voilà, et Longue vie aux Blogs !

14 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

14 réponses à “Et tu tapes tapes tapes… dans la blogosphère

  1. Salut, je trouve quand même fort que des grévistes s’offusquent du soutien de l’entrepreneur et du médecin. Ne voulant stigmatiser et généraliser j’ose espérer qu’ils ne sont qu’une minorité dans leurs rangs à démontrer ainsi une profonde intolérance contre tout ce qui ne rentre pas dans leur champ contestataire.
    Vous voulez que les gens tolèrent les grèves ? Souffrez alors qu’il puisse y avoir des gens qui sont contre.
    C’est ça la démocratie.

  2. Le discours du toubib est réellement racoleur. Il pourrait aussi demander si les gens sont pour ou contre le cancer, ce serait aussi démago.

    • ValLeNain

      j’avoue ne pas avoir lu ce qu’il disait, tellement les polémiques du moment sur cette réforme me semblent affligeantes et non politiques…

  3. Bon, pour l’instant, votre « majorité silencieuse » semble une minorité quand on regarde les derniers sondages (BVA, OpinionWay -lol- etc…), on en reparle quand elle est passe les 50 % 😀

  4. Depuis quand l’intention et l’action sont-elles liées et font autorité ? Je m’explique :
    Combien de grévistes ? 3 à 4 millions.
    Le reste n’est que littérature.
    Désolé dadavidov, on en reparlera quand il y aura plus de 50% de gens dans la rue 🙂

    • @Vallenain : en effet, certains manifestants (une 100aine sur les 23 000 présents) sont resté pour protester contre ces banderoles et une petite dizaine ont peut-être réagi comme des boeufs comme tu dis face à la provocation en jetant des oeufs sur la façade. Pour l’entreprise en question il n’y aura pas suite je pense, car le trouble est mineur tu l’as signalé.

      Pour les blocages, on est dans un problème autre : comment se faire entendre par un gouvernement sourd autrement qu’avec des actions coups de poings ? Les manifs classiques, le gouvernement s’en moque et incite ainsi à une radicalisation du mouvement, surtout qu’il nous martèle de messages pour dire que tout va bien, qu’il n’y a pas de pénurie… cela ne fait que renchérir la radicalisation.

      @Vlad : ton argument sur le nombre de manifestants est un peu sommaire, on sait très bien qu’il n’y aura jamais 30 millions de français dans la rue (on va pas développer les raisons ce serait trop long), mais on sait aussi que des rassemblements comme il y a depuis un mois sont le signe d’un mouvement large et populaire ainsi que le signe d’un ras le bol général, ce que démontrent en effet les sondages d’opinion à savoir une majorité de français soutiennent le mouvement de contestation.

      • ValLeNain

        Et bien justement, pour les blocages on est absolument pas dans un autre problème. Je disais dans un précédent article (à propos des grévistes) :
        « Qu’on ne les entende pas se plaindre de certains débordements qu’ils ont bien cherché, de certaines mesures exagérées qui leur retomberaient dessus !

        Cette grève a au moins un avantage, elle confronte les gens à leur propre volonté, à leur idéaux et à leurs principes. »

        Pourquoi un camp pourrait-il se permettre ce qu’il se refuse à accepter chez l’autre ?

        (et bienvenue sur le 100 000 V ! 🙂 )

  5. Justement, c’est là où notre réflexion diffère Vallenain, pour moi je différencie les actions des « bloqueurs » qui sont des moyens d’action ( je dis pas que c’est les mieux) pour se faire entendre par rapport à ces affiches uniquement faites pour chercher un conflit. Pour le retour du bâton, je pense que les grévistes s’y attendent malheureusement. Si le gouvernement n’était pas si sourd on en serait pas là, alors à qui la faute l’avenir le dira.

  6. @Vlad, il est plus difficile de faire grève que de ne pas la faire dans ce pays, n’oublie pas cela.

    • Ouais je sais El Camino, mais je me rend compte qu’entre les partisans et les détracteurs, il ne peut y avoir de compréhension. On est un peu chacun dans son point de vue. Me concernant je reste cantonné aux faits : 3 à 4 millions de grévistes, c’est une minorité. Si un truc beaucoup plus flippant que la réforme des retraites arrivait demain (une guerre, une famine, une invasion de justin Bieber clonés), je te promet que les gens qui ne faisaient pas grève la feraient. C’est une question de motivation, de volonté réelle. On ne peut raisonnablement grossir virtuellement le nombre de gréviste et donc l’impact prétextant des désistements hypothétiques.
      Les faits, rien que les faits. Je sais je suis têtu comme une bourrique, mon esprit cartésien sans doute…

  7. Hein ! Quoi ! 10000 volts !

    J’ai rien senti… même pas une châtaigne… juste une chatouille 😉