Jusqu’où peut aller le manifestant ?


PlatonPetite réflexion à mi-chemin entre la philosophie et l’expérience de vie que je peux avoir à mon âge avancé d’étudiant.

C’est Romain (de Lyonnitude(s) ) qui me l’a involontairement inspirée. Voilà comment j’ai répondu à son article qui présentait le texte de la délégation PS du Rhône au sujet des casseurs.

« Par contre, je comprends tout à fait les casseurs, et comment ne pas les comprendre ?
Pourquoi ne peuvent-ils pas casser quand certains bloquent des routes et empêchent ainsi les gens de bouger (une liberté fondamentale je crois) ?
Pourquoi ne peuvent-ils pas casser quand certains prennent en otages des directeurs (je parle d’évènements remontant avant les vacances et pas directement liés aux grève, je le concède) ?
Pourquoi ne peuvent-ils pas casser alors que certains vont être abandonnés des soins qui leur sont dus (je parle des hôpitaux qui risquent de se mettre en grève pour de bon) ?

La limite me parait floue, désigner une borne me paraîtrais hasardeux…

(Attention, je comprends les casseurs, j’attends aussi qu’ils soient fermement punis) »

J’avoue avoir un peu joué les avocats du Diable, dans l’espoir d’avoir une réponse un peu engagée de sa part. Mais je n’en pense pas moins. Il y avait une polémique il y a de ça plusieurs jours sur le fait que certains utilisaient le mot « otage » pour désigner les victimes de la grève (je suppose que « victime » ferait tout autant polémique). Rappelons qu’il y a déjà eu des vraies prises d’otages(j’ai pris l’article au hasard) lors de « mouvements sociaux » avant les vacances. Rappelons que des minorités qui s’adonnent à la prise d’otage pour imposer leur avis, leur manière de voir les choses (et donc à priori de faire les choses), ça s’appelle du terrorisme dans pas mal de cas.

Rappelons, ou plutôt laissons Corto rappeler (dans un un très bon billet), que les grévistes, qui, n’ayons pas peur de le dire, font chier une grande partie de la population, doivent s’attendre eux-mêmes à avoir des ennuis (action-réaction, principe fondamental sur notre Terre). Qu’on ne les entende pas se plaindre de certains débordements qu’ils ont bien cherché, de certaines mesures exagérées qui leur retomberaient dessus !

Cette grève a au moins un avantage, elle confronte les gens à leur propre volonté, à leur idéaux et à leurs principes. Nous n’en sortirons que grandis, si nous nous en sortons…

Publicités

13 Commentaires

Classé dans Éclairs moi de ta sagesse

13 réponses à “Jusqu’où peut aller le manifestant ?

  1. Mat.

    Ma volonté s’incline devant une interro d’anglais.

    C’est moche.

    • ValLeNain

      Pas forcément, je ne crois pas tellement au pouvoir des interros d’anglais, mais je crois au fait de privilégier ses études

  2. Franchement les grèves et les manifestations même si ça me désole souvent, je m’en fiche A CONDITION que ça ne mette pas le boxon. Pour moi c’est ça la ligne jaune. Et le boxon ça veut dire : empêcher les 64 millions d’autres français d’avoir du gasoil, de circuler, de se rendre à leur boulot, etc.
    Il n’y a à mes yeux aucune espèce de truc qui puisse justifier ça. Rien.

  3. Pour répondre à ton billet ValleNain (je te cite) :
     » que les grévistes, qui, n’ayons pas peur de le dire, font chier une grande partie de la population, doivent s’attendre eux-mêmes à avoir des ennuis (action-réaction, principe fondamental sur notre Terre).
    BRAVO !!!
    (halte aux vierges effarouchées grévistes)

  4. D’accord en partie avec Vlad: la manif doit être pacifique, et personne ne doit détériorer le bien d’autrui. En revanche, je ne râle pas contre le gréviste, qui exerce un droit grâce auquel nous avons obtenu pas mal d’acquits. Cinq semaines de congés… ouep. Entre autres. Si personne n’avait fait « chier », on serait encore à la mine?

  5. @homer: faire grève, pas de problème, c’est un droit. Faire chier ceux qui ne veulent pas faire grève, empecher les gens de circuler, bloquer les lycées ou les facs, non , ça , il n’y a rien qui l’autorise , rien !

  6. Balle de Manif
    Aux armes petits citoyens !

    Un camarade à vous a perdu un œil, je suis au courant mais ce n’est pas une raison de vous faire crever les deux. Ce n’est pas votre malaise !

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Manif

  7. TomTom

    On ne peut pas être indifférent vis a vis des grèves et trouver scandaleux que les pompes à essence soient fermées ou que les métros ne fonctionnent plus, car c’est indissociable.
    Si le conducteur du métro n’est pas au travail, forcément le métro ne circule pas. Il faut choisir, pour ou contre les grèves?
    Tout a fait d’accord avec homer sur sa dernière phrase, vous regrettez les manifs qui ont amené aux 5 semaines de congés payés?

  8. @TomTom
    Je vais te citer un 2 cas qui foutent en l’air ce que tu viens de dire : les mères élevant seules leur enfant. Comment font-elles quand y’a grève de métro/bus ? Pas possible de se taper 4h aller-retour pour aller au taf, la nounou peut pas déborder et faut bien s’occuper du petit…
    Comment font-elles quand l’école fait grève ? Elle est smicarde, elle va pas payer une nounou toute la journée…
    T’es-tu déjà mis dans la peau d’une mère seule qui galère ? Il y en a beaucoup crois-moi, des mères courage. Seules avec leur(s) môme(s), leur travail qui leur assure à peine de quoi bouffer. Et là, t’as des gros pourris RATP/SNCF/Profs grévistes qui lui pourrissent encore plus la tache. Moi je trouve ça dégueu excuse-moi. Plus égoïste y’a pas.

    • @Vlad,
      Mon grand-père disait, ce n’est pas parce qu’on te chie sur la gueule qu’il faut en plus ouvrir la bouche.
      Moi aussi je galère mais au bout d’un moment ça suffit.

      • @El Camino
        Ah ah excellent ! Et bien il a raison ton grand-père !
        Pis moi je suis trop fatigué pour répliquer
        Bonne nuit les copains.
        Johnny Walker.

  9. branchenverzeichnis online

    Hello, this is a really fascinating web blog and ive loved reading several of the articles and posts contained upon the site, sustain the great work and hope to read a lot more exciting articles in the time to come.