L’OL en crise


AulasAutant vous dire que la crise économique à côté de ça, c’est du problème de math de collégien !

Hier, l’OL a encore perdu. C’est d’autant plus rageant qu’il s’agissait du 100me derby contre les stéphanois, c’est d’autant plus rageant qu’on s’est fait littéralement volé le match : un pénalty non sifflé, un but sur coup franc sur une faute imaginaire, c’est d’autant plus rageant que Lyon est relegable, et que ça n’était pas arrivé depuis 95…

Aujourd’hui, je suis outré, déçu, je ne sais plus quoi penser.

Un pauvre 1-0 alors qu’on méritait d’en mettre au moins 3, et ces -enfoirés de :P- Verts enfoncent encore un peu plus le club dans la crise. La polémique ? Faut-il virer Puel.

Je n’en sais rien. Puel est plus que contestable, c’est depuis qu’il est là que l’on a plus gagné aucun trophée et qu’a commencé la chute. En même temps, c’est le seul à avoir amené l’OL en demi-finales de la Champion’s league, les autres ayant toujours échoué en quart ou en huitième. Un journaliste de Football365 soulevait la question « Quel entraîneur à sa place ? ». L’idéal serait de retrouver un nouveau Paul Le Guen, un mec qui arrive à cerner la capacité de chacun des joueurs, d’en refaire un bloc uni et solidaire, et de renouer avec la victoire.

Aulas a demandé aux supporters d’attendre fin octobre. J’aime bien Aulas, déjà parce qu’il est détesté de tout le monde en raison de son arrogante réussite qui a fortement déplu aux majors de la C1 (à l’époque c’était la C1), et puis parce qu’il s’investit énormément dans l’OL, il en a fait une entreprise (certains le critiquent pour ça), il en fait une machine à fric mais il lui donne un rayonnement international non négligeable : il donne un véritable club de foot’ à la seconde ville de France.

La situation est tellement tendue ces temps, qu’Aulas a dû parlé aux supporters après le match. Il n’a pas tellement soutenu Puel, il a seulement dit d’attendre, il a essayé de faire renaître l’orgueil lyonnais. Mais les Gones ne lui ont rien promis, et une prochaine défaite les fera s’enflammer jusqu’à la démission de Puel. Je pense qu’Aulas est déjà en train de chercher un nouvel entraîneur.

Bref, être supporter lyonnais ces temps, c’est compliqué mais c’est pas grave, on sait très bien que les meilleurs, c’est nous ! 🙂

Qui ne saute pas n’est pas lyonnais !

[photo]

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

5 réponses à “L’OL en crise

  1. Tu me cites. Alors relis mon billet. Et lit les billets que j’ai mis en lien, sur des déclarations où Aulas ne fait pas qu’étalage de sa réussite (qui est plaisante, j’ai fait mes études à Lyon avant toi). Mais où il se permet des insultes et des attitudes qui, chez d’autres, ont été sanctionnés.

    Après, le « seul contre tous » peut être une technique. Tu peux sauter, mais faire un club qui n’existe qu’en insultant les autres, c’est très moyen.
    Enfin, ce n’est pas la manière que j’ai de concevoir le sport. Mais si à vous, ça vous plait, c’est très bien…

    En tous cas, le Lyon que j’aime n’est pas celui arrogant, insultant, et provocateur (je ne dis pas tricheur mais quand on poursuit les arbitres pour leur mettre une pression d’enfer…). C’est celui où j’ai passé 5 des meilleures années de ma vie, mais sûrement pas celui d’Aulas, qui restera un petit président qui n’a pas réussi à faire aimer son club… (plus faible audience pour TF1 en Ligue des champions le dernier match de Lyon, bravo…)

    (Mais le « seul contre tous » est une technique qui marche bien pour ressouder ses troupes. En ce sens, il a pas tort Aulas peut être…)

    • ValLeNain

      Ne t’inquiète pas le Faucon, j’ai bien lu tes billets, et tu remarqueras que je ne t’ai linké que sur les mots « il est détesté » et non sur la suite, et c’est pas par hasard !

      Oui il est arrogant, insultant peut-être même, et il donne une vision de football plus business, stratégique, véhiculant des valeurs peut-être moins morales que celle que le sport (et le foot) connaissaient, mais je ne pense pas que ce soit un petit président, il vit pour son club, il est prêt à tout pour lui. Des images comme celle-ci (qui sort de ton blog) ou celle ci le montrent, il vit pour son club et j’aime ça, qu’il soit limite, je le lui pardonne.

      Il n’a peut-être pas réussi à faire aimer son club, mais il a réussi à donner aux Lyonnais un grand club, il me semble. Après, je n’ai certainement pas le recul « historique » que tu peux avoir.

  2. Pendant ce temps là on ne parle pas du PSG, ça m’arrange.

  3. Lyon n’a pas décroché de championnat au XXème siècle, mais s’est rattrapé au XXIème. Il faudrait quand même gagner une coupe d’Europe avant la fin de celui-ci, c’est ce qui manque vraiment maintenant.