Archives quotidiennes : 8 septembre 2010

Les retraites, sa réforme, sa grève !

Que s’est-il passé chez les blogueurs depuis 24 heures, c’est le 24 heures en 24 URL !

 

 

 

yann barthes

il fait sérieux là non ?

 

THE unbelievable billet ! Le sujet qui raye l’affaire Bettencourt, l’affaire des Roms, et la victoire des Bleus de tous les médias ! Les retraites, sa réforme, sa grève !

Exercice périlleux auquel je vais m’adonner, celui de donner mon avis, sans trop de blabla inutiles, ET en citant 24 billets de blogs.

Alors que l’Odieux Connard s’amuse à dénigrer le vilain Benjamin Lancar, que la gauchosphère a déjà bien pourri d’ailleurs, il se tramait en République Française – ce mardi 7 septembre – une coutume atypique et mondialement connue : la grève ! (même nos footballers la pratiquent assidument) Les Français étaient dans la rue, pour une raison que je vais tenter d’expliquer ! (c’est Cycee qui va être contente) – et de 3 ! -.

On pourrait commencer par s’amuser de la fourchette de manifestants présents, de 1 à 2,5 millions si l’on en croit la police et les syndicats, j’aimerais beaucoup pouvoir donner mon avis moi aussi comme ça, et lancer un chiffre totalement au hasard en assurant que « si si si, je les ai tous comptés ! ».

Bref les Français étaient dans la rue parce que le gouvernement s’attaque à l’épineux sujet des retraites (d’autres pour l’éducation aussi, ou pour les Roms, mais moins). La question est grosso-modo de savoir comment financer notre système de retraites alors qu’on a plus de sous. Je ne maîtrise pas l’économie, j’ai eu la chance de voir le numéro d’hier soir de C dans l’air qui m’a pas trop mal instruit.

La réforme

Un billet de Jegoun parle du récent communiqué de l’Élysée à ce sujet, qui énumère les 3 façons de trouver cet argent :

  • on augmente les cotisations des salariés pour les retraites, ce que Sarko refuse apparemment.
  • on baisse les pensions des retraités. Je tiens juste à préciser que, déjà, on pourrait par exemple arrêter de leur payer des cures à je ne sais combien de milliers d’euros la semaine. Et m’est avis qu’ils en ont d’autres des avantages de ce genre !
  • on travaille plus.

Sarko et sa clique ont opté pour la dernière. Elie Cohen, qui était dans C dans l’air, a parlé d’autres manières. Des manières envisagées par la Gauche et qui vont donc forcement taper sur les plus riches. Augmenter l’impôt sur la fortune notamment. Seulement, M. Cohen (que j’ai vraiment apprécié par sa clarté et sa logique), démontrait qu’il faudrait l’augmenter de 60% pour financer les retraites, et ça, je peux comprendre que ça fasse mal et que les personnes en questions, puissent avoir envie d’être solidaires, mais pas à ce point. Le brave économiste trouvait d’ailleurs dangereux de chercher des solutions fiscales à droite et à gauche pour les retraites, et qu’ils valaient mieux que ce soit le travail lui-même qui les paie. Je ne me souvient pas bien des raisons, mais je me rappelle que ça me paraissait juste.

 

si seulement…

 

Donc, finançons le système par le travail. Une des raisons avancées par le gouv’ pour nous faire accepter sa réforme est que puisque l’on vit plus vieux, il est logique de travailler plus. Le concept « plus on vit, plus on coute de l’argent (surtout quand on est vieux) » – et de 10 ! – me séduit a moitié. Jegoun, en réponse à l’article de Guy Birenbaum, ne trouvait pas comment réfuter ça, mais n’était pas d’accord, de même pour El Camino. JC Le Duigou, un CGTiste très peu convaincant à mon goût criait sur France 5 qu’il fallait arrêter de faire passer ce problème pour un problème de démographie, et que c’était dû aux mauvais choix du gouvernement. Un autre répondait que c’était 1/3 démographique, 2/3 crise économique. N’empêche que l’histoire du papy boom, elle est vraie, et qu’il ne peut y avoir qu’un blocage. Une autre raison en faveur du gouv’ qui ne me séduit pas tout à fait. Ce qui est drôle, c’est que tout le monde débatte sur les raisons démographiques, puisque la Gauche dit que c’est du n’importe quoi, pourquoi ne l’entendons nous pas débattre des raisons financières d’une telle réforme, le plus gros du problème, bizarrement.

Le gros argument des personnes plutôt de gauche, c’est que faire travailler les gens plus longtemps ne va pas aider les chômeurs à trouver du travail. Je me demande si 2 ans de plus ou de moins va changer quelque chose à cela. Je ne pense pas que le problème du chômage ait un quelconque rapport avec la durée du travail, ça a plutôt avoir avec les conditions imposées aux entrepreneurs en France qui ne favorisent pas l’embauche, avec l’attractivité des pays émergents qui nous plombe, avec le fait qu’on oublie dans nos calculs qu’il y a d’autres pays autour de nous et qui’ils se peuvent nous bouffer, ils le feront. Bref, ça n’a pas de rapport avec les retraites, pas de raison de les lier.

Et puis finalement je me suis dit, que tous ces gens qui se battent pour la « solidarité » dans nos rues, sont-ils prêts à un quelconque sacrifice ? C’est la phrase de l’épicier Birenbaum qui m’a fait réflechir

« Après tout, pourquoi le temps de vie gagné serait-il forcément dédié à du temps de travail en plus ? » Parce qu’on en a peut-être besoin ! Parce qu’on vient de se prendre une crise sur la tronche, qu’il y a un problème et qu’il faut une solution. Ce n’est pas une raison mathématique, ou cartésienne ou même philosophique, ce n’est peut-être que du bon sens, pourquoi ne le ferait-on pas, alors qu’on en aurait besoin ? Il y a vraiment d’autres solutions ? Concrètement lesquelles ? Si l’on exclut les autres recettes fiscales, si l’on refuse de cotiser plus, et de recevoir moins une fois retraité ? Peut-on faire payer aux retraités les plus riches, les retraites des plus pauvres (autant baisser leur retraite alors, et revoir tout le système d’attribution des retraites, je ne suis pas contre) ? L’Hérétique n’a pas l’air d’accord en tout cas.

Je suis pour que l’âge légal de départ à la retraite soit repoussé à 62 ans. Par contre, je veux qu’il y ait une réforme qui « suivent » les parcours de chacun. Le fait de pouvoir partir avant quand on a eu un travail pénible (j’espère que les gars de la SNCF, on leur a retiré leurs avantages vis à vis de cela, parce qu’il est loin le temps où ils posaient des rails), ou qu’on a commencé plus tôt (puisque cette limite s’adresse plus à ceux qui commencent vers les 20-23 ans). Je n’ai pas bien compris aussi le système des caisses de retraites, il y en aurait 25, mais ça m’a l’air d’être un beau bordel que l’on doit pouvoir simplifier.

La grève

Vous connaissez donc mon avis sur cette réforme, même s’il peut changer à tout moment, vu que je n’ai pas une grande maîtrise du sujet. Voilà maintenant mon avis sur la grève. Par grève, j’entend manifestation, je n’aime pas ceux qui font grève et qui restent chez eux. Je trouve ça trop simple.

 

Pour Jegoun 🙂

 

Quand j’ai demandé à ma mère si elle avait fait grève, elle m’a répondu : « Quelle grève ? ». Pour des raisons autrement différentes de celles de Yann Savidan (que j’admire pour sa manière de protester même si je pense qu’elle est moins efficace qu’une manif’). Je ne sais jamais trop que penser des grèves, je me demande si le bordel que ça met dans les pays puisse être justifié, et je me demande aussi si les gens qui manifestent savent pourquoi ils sont dans les rues. Un téléspectateur demandait hier « Pourquoi élire des députés si c’est la rue qui décide ? ». Bonne question je trouve. Cela voudrait-il dire que les députés n’ont aucun rôle ? Ou qu’ils ne le jouent peut-être pas, vu le taux d’absentéisme à chaque réunion de l’hémicycle… D’ailleurs, ces députés, ceux qui sont contre la réforme, j’espère qu’ils sont prêts à revenir sur leurs retraites eux-aussi, question d’égalité ! (allez, une petite vidéo d’Intox2007 -20 ! ça commence à se compliquer – pour faire une pause)

Deuxièmement, j’ai entendu François Chérèque (Monsieur CFDT) dire que s’il n’y avait pas eu tous les Français dans les rues, c’était parce que la grève, ça coute ! Le SMIC est de 8,86€/heure, comptons une journée de 8 heures de travail : cela nous donne un peu moins de 71 € (brut). Les gens ne peuvent donc pas se permettre de perdre 55€ net pour revendiquer ? Je me permet de croire que c’est parce qu’ils n’ont pas envie. Il n’y a que 2 millions (et encore) de Français qui veulent montrer leur mécontentement en bloquant le pays. Les autres, s’ils ne sont pas pour la réforme, sont contre dans leur coin, comme FalconHill. En tant que non-gréviste, je préfère ceux qui ne pourrissent pas les transports. J’aime cette manière d’instrumentaliser les grèves, d’un côté comme de l’autre de l’échiquier politique, que ça parle de « prise d’otage » ou de « le peuple en a marre ». Non, vous n’êtes pas le peuple, non, les otages sont en Asie mineure, non vous êtes encore moins Lucky Luke, des Robins des bois moins excitants tout au plus.

Et comme le gouvernement ne compte modififer ses positions radicalemeent, on aura le droit à de prochaines joyeusetés.

Pour la réforme des retraites, je ne sais pas, mais la retraite des réformes, ce sera pas dans 62 ans !

A part ça, les nouveaux Bleus ont gagné, mais n’ont tellement pas impressionné qu’on leur préfère les jeux vidéos ! Et vous entendrez certainement encore parler de Bieber, puisque Jegoun – 24 !!! ahah trop simple ! – me pousse à des extrémités que je ne voulais pas envisager.

Publicités

18 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins