On the web again


Aujourd’hui, c’est la journée du blog (je me fous un peu de cette journée je l’avoue). Je ne parlerai donc que du web et des blogs.

Pour se mettre en bouche, une petite parodie d’Inception, qu’il faut absolument que j’aille voir, un jour.

Ensuite, le spot publicitaire pour la grève du 7 septembre (je vous ai parlé de mon amour pour les pubs ?).

Je le trouve techniquement excellent, l’image du jeu de carte, le jeu des couleurs, le ton de la voix, la superposition images + texte. Bon j’aurais trouvé plus drôle que ce soit un avion qui détruise le château de billet à la fin. Pardon. Quant au contenu… sans entrer dans les détails il y a quelques petits trucs qui me gênent, comme les sans-papiers qui crient à la solidarité (c’est facile pour eux, c’est pas eux qui donnent les sous), ou le « prétexte » de la crise (j’ai la vague impression qu’elle a bien eu lieu moi…). De toute façon, j’aime pas les grèves générales qui bloquent le pays, dont le gouvernement risque de s’en foutre même s’il communiquera le soir en disant « on va réunir les partenaires sociaux ». Il y a juste des personnes qui seront en retard à leur boulot, voire qui ne pourront pas y aller, il y a des justes des gens qu’on va forcer à faire grève parce que c’est trop vital et c’est pas grave s’ils ne savent pas pourquoi ils descendent dans la rue, et avec un peu de chance, on va donner encore une belle occasion aux casseurs de venir péter quelques vitrines.

Allez on termine sur une petite note geek, pour que vous vous fassiez vos propres ISO de Seven personnalisés, je laisse Korben vous en parler à ma place.

Advertisements

3 Commentaires

Classé dans Éclairs orphelins

3 réponses à “On the web again

  1. Tiens ! Les grands esprits se rencontrent : j’ai aussi annoncé ce bordel des blogs, dans PLA, à l’instant.

  2. J’aime pas les grèves. Combien de fois à cause des nases de la RATP j’ai du aller à pied au boulot…2 à 3h aller et 2 à 3h retour. Parce que je n’avais pas le choix. Eux ils font le choix d’emmerder 2 millions de franciliens qui prennent les transport. Je les exècre.