Des pompoms sur les engrenages


Les médias sont les nouveaux Molière et Racine. Ils arrivent à surprendre avec de l’attendu, ils créent de la surprise avec de la banalité. Logiquement (même si cela n’a rien de mathématique) François Hollande est arrivé en tête, devant Nicolas Sarkozy. Tout le monde le savait. Les journalistes trouvent ça extra-ordinaires. On sait depuis les Primaires Socialistes que François Hollande sera le futur président.

Marine Le Pen est 3ème. Là encore on le savait. Son score est plus surprenant et rappelle qu’elle est représente vraiment  un mouvement important en France, et rappelle que l’identité nationale n’est peut-être pas le sujet dont tout le monde se fout.

Mélenchon 4ème. Pouvait-on penser que ça serait Bayrou ? Non. Son score est aussi surprenant, et là, il paie l’addition des médias, qui se sont amusés à le faire surfer sur la vague pour mieux lui faire goûter à l’amertume de la désillusion.

Au final, le second tour se pseudo-jouera entre F. Hollande et N. Sarkozy. Nous irons voter, parce qu’il le faut. Mais nous ne serons pas surpris.

About these ads

Commentaires fermés

Classé dans Éclairs orphelins

Les commentaires sont fermés.