Bon Appétit, la poudreuse qui passe crême

 

Bon Appétit L'oeil du Bouquetin vidéos de ski

Après un rapide coup d’oeil à la météo, on peut l’affirmer : c’est l’hiver. Pour le Lyonnais que je suis (depuis peu), ce n’est pas spécialement une bonne nouvelle. Il neige peu, et quand il neige, ça ne tient pas. Ou pire, ça se transforme en mélasse grisâtre.

Pour les stations par contre, c’est beaucoup plus sympa ! Après la sortie de la dernière réalisation de Candide Thovex, c’est Bon Appétit qui s’est remis en route.

Je n’en avais pas parlé l’année dernière, pourtant ils avaient fait pas mal de bruit dans le monde de vidéo de ski. Ils mêlent admirablement humour, goPro et poudreuse, et postent presque toutes les semaines un nouvel épisode. Et le succès étant là, ils en sont à la saison 5 !

N’hésitez pas à vous regarder la saison 1 ici : http://www.zapiks.fr/episode-1-bon-appetit-1.html

Sinon attaquez par l’épisode 1 de la nouvelle saison : http://www.zapiks.fr/ep1s5-bon-appetit-powder-ube-1.html

Ou profitez de la petite dernière qui vient de sortir : http://www.zapiks.fr/ep2s5-bon-appetit-on-s-est-f-1.html

Poster un commentaire

Classé dans Éclairs d'art

Week-end lyonnais

Lyon Metz OL Olympique Lyonnais Gerland

Après un passage hier par le Tunnel du Goût et la dégustation de la soupe de Paul (Bocuse, pas la boulangerie), c’était Gerland cet après-midi pour voir Lyon – Metz.

Des retrouvailles avec le stade qui font plaisir : but de Lacazette (encore) qui devra attendre un peu avant de se faire reprendre au classement des buteurs, et but de Coco Tolisso. Les Messins n’ont que rarement touché la balle, et se sont retrouvés à 10 après une demi-heure de jeu.

Sortie de Lacazette sur blessure (qu’on espère sans gravité), et de Florent Malouda qui signait son retour à Lyon, cette fois dans l’équipe visiteur.

Ça fait 2-0, et une place de leader confortée après la défaite de Marseille contre Nice.

Ahou !

(non je ne suis pas Gérard Collomb et je ne me cache pas derrière le pseudo Vallenain)

Poster un commentaire

Classé dans Éclairs de sport

Candide Thovex : One Of Those Days 2

Candide Thovex, freestyler et maintenant un peu freerider Français, a largement contribué à démocratiser ce sport (le ski freestyle, donc). Notamment au travers de ses vidéos : il y a eu les Rastafaride (une référence dans le milieu), les Candide Kamera dans un format plus court et plus récemment, l’année dernière en fait, One Of Those Days.

On se retrouve à la place de Candide, en train de descendre les pistes de sa station natale : La Clusaz. Le deuxième épisode est sorti tout récemment, et C.T. s’est permis quelques trucs sympas, histoire de relever le niveau et de bien s’amuser.

 

Commentaires fermés

Classé dans Éclairs d'art, Éclairs de sport

Le Charlie Hebdo nouveau est sorti

Charlie Hebdo Une attentat Mahomet numéro 1178

(c) BFMTV

Et comme prévu, il s’est arraché (près de 700 000 ce matin). Au point qu’on en retrouve certains exemplaires sur Internet à des prix exorbitants. Mais cela a aussi été permis en autorisant des personnes à en acheter plusieurs.

J’aurais trouvé de bon ton de ne vendre au maximum qu’un exemplaire par personne. Les kiosquiers et autres vendeurs de journaux auraient pu se fixer cette règle. Ça n’aurait certainement pas changé leur chiffre du jour (tous les exemplaires auraient été vendus) et ça aurait permis à plus de monde de profiter de ce numéro qui a une symbolique très forte. Il n’est plus tout à fait la seule propriété de Charlie Hebdo, il appartient désormais aux Français qui ont manifesté leur soutien. Il y aurait eu le beau geste.

Heureusement, le numéro sera encore en vente plusieurs jours (deux semaines normalement), avec un tirage revu à la hausse (5 millions d’exemplaires contre 3 millions initialement).

1 commentaire

Classé dans Éclairs d'actu

#LyonEstCharlie, l’OL aussi

#LyonEstCharlie à Bellecour

Ce dimanche est un peu comme un coucher de soleil sur un champ de bataille : il n’enlève rien à la barbarie qui vient de se produire, mais il nous laisse espérer une suite meilleure. La marche républicaine en hommage aux victimes des attentats, et pour la liberté d’expression, a réuni un monde fou, en France comme à l’étranger. Celle de Lyon, à laquelle j’ai la fierté d’avoir participé, aura d’ailleurs été la seconde plus importante de France, après Paris. Trois cent mille personnes, sans débordements, ni récupération politique.

Et pour clore ce beau moment, l’OL s’est imposé, à domicile, contre Toulouse. 3-0. Avec un doublé de Lacazette.

Lyon, la France, les Gones, nous tous, nous auront été Charlie. Espérant l’être encore un peu demain, et après-demain. Ou faut-il espérer ne plus avoir à l’être du tout.

Commentaires fermés

Classé dans Éclairs d'actu

Marche Lyon est Charlie ce dimanche à 14h

Loin des récupérations politiques (qu’on pouvait attendre), la ville de Lyon et le club de la presse de Lyon organisent un défilé silencieux, sans banderoles ni drapeaux selon leurs propres mots.

En espérant que les attaques que subit le pays en ce début d’année s’arrêtent.

L’événement Facebook

Marche républicaine Lyon est Charlie

Commentaires fermés

Classé dans Éclairs d'actu

Parce qu’il faudrait en parler

Hommage de Charpi aux victimes de l'attaque de Charlie Hebdo #JeSuisCharlie

http://www.charpi.fr/

Le début de phrase qui revient le plus souvent, dans le chœur des pleureuses, c’est : « Il n’y a pas de mots pour… »

Eh bien, si, justement, il y en a. Mais attention : certains piquent un peu.

Je  ne savais pas du tout comment me lancer. Les hommages à Charlie Hebdo, aux victimes de cette attaque, relaient l’espoir que tous nous pouvons nous battre pour des valeurs communes. La liberté d’expression par exemple. Les premières phrases sont de Didier Goux, et sont à la fois les meilleures introduction et conclusion que j’aurais pu trouver.

Passé le choc de la nouvelle ce matin, j’ai eu quelques discussions sur le sujet. Sur Facebook et Twitter. Un ami rebondissait sur le bout de phrase « doit-on mettre les mains dans le problème du vivre-ensemble Français ? », se demandant si on ne faisait pas là le jeu des partis extrémistes ou même des terroristes.

Voilà ce que je disais :

C’est simple : est-ce qu’on considère que c’est un attentat qui n’a rien de propre à la France, qui vise purement et simplement Charlie Hebdo, et qui aurait donc pu tomber sur un autre pays vu que leur liste de personnes à abattre comporte des non-Français ;

ou est-ce qu’on voit comme l’arrivée, petit à petit, d’attaques qui trahiraient un vivre-ensemble défaillant (Merah, Dijon récemment), ce qui serait conforté par les réactions qu’on peut lire sur Twitter de sales gosses qui insultent Charlie Hebdo et disent que c’est bien fait, par provocation, bêtise, et sentiment qu’ils ne sont pas de ce pays.

[…]

Pourquoi choisir la France aujourd’hui si ce n’est parce que c’est un des pays les plus facilement attaquables du point de vue des difficultés d’intégration des autres cultures ? Les affaires s’enchaînent, sans être directement liées, mais conduisent inévitablement à la même issue, si l’on ne se décide pas à traiter le problème à la racine.

Le problème dont je parle à la toute fin, c’est celui dont il a été question sur Twitter lorsque je me suis étonné qu’on déclare « L’islam est insoluble dans la démocratie ».

moi : – Le pb n’est pas l’islam, le pb c’est qu’appelle-t-on « soluble » ?

lui :  – la réponse est très simple > Soluble : du latin solubilis « qui se dissout ».

– un islam qui se dissout, c’est un islam qui n’a plus d’existence propre non ? On le pulvérise au sens premier.

Ce que cette terrible attaque révèle, à mon goût, c’est que nous ne sommes d’une part pas d’accord sur ce qu’est l’intégration d’une culture étrangère sur notre territoire : que doit-on attendre de l’étranger ? Ou plutôt que sommes-nous en droit d’attendre ? Qu’est-il en mesure de nous donner ? Doit-il renier sa culture natale ou refuser la nôtre (bien entendu, la solution se trouve dans l’équilibre des deux) ?

Et d’autre part, notre classe politique doit se saisir du sujet, pleinement, sans tabous, sans détours. Je me rappelle cet argument durant la précédente campagne présidentielle, que je partageais aussi, et qui était de dire : « il suffirait de prendre le temps de répondre au programme économique du FN pour lui faire perdre tout crédit » et je me rends maintenant compte du danger qu’il y avait derrière. On leur donnait presque raison sur les autres facettes de leur programme, comme si elles n’étaient pas attaquables.

Hors aujourd’hui, pour ne pas céder aux extrêmes, c’est sur leur terrain de jeu principal qu’il faudrait jouer : parlons des arabes, des noirs, des juifs, des musulmans, de ce qu’ils apportent, de ce qu’ils doivent apporter, de comment ils doivent s’intégrer et de comment nous devons nous comporter.

Parce que des mots, justement, il y en a.

Hommage de Boulet aux employés de Charlie Hebdo #JeSuisCharlie

http://www.bouletcorp.com/

Commentaires fermés

Classé dans Éclairs d'actu